logos-lpl-separator-blc

Communiqué de Civitas du 1er février 2009 – Appel du secrétaire général

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Madame,
Mademoiselle,
Monsieur ,

Désigné depuis le 1er février 2009 comme le nouveau secrétaire général de l’Institut Civitas, je me permets de m’adresser directement à vous, comme à toutes celles et tous ceux qui désirent véritablement rester Catholiques et Français toujours.

Dressons d’abord ensemble le bilan de quelques faits bien connus : récession économique, précarité de l’emploi, justice laxiste, incapacité à maintenir l’ordre public, immigration incontrôlée, islamisation galopante, système éducatif en faillite, politique « familiale » contre-nature, multiplication des communautarismes, démographie catastrophique, éthique mortifère, etc.

Le parallèle est frappant : la crise de l’Eglise et la déchristianisation de la France ont entraîné le déclin de la Nation française. Mais quelle nation autrefois chrétienne pourrait prétendre aujourd’hui ne pas connaître les mêmes maux et les mêmes effets ?

Regardons ensuite deux faits d’actualité.

Du point de vue religieux, nous assistons depuis fin janvier à une offensive particulièrement hargneuse des adversaires de la foi catholique.

Du point de vue politique, nous constatons un émiettement de la mouvance de droite nationale.

Loin de nous décourager, ces faits nous permettent de clarifier certains aspects.

Tout d’abord, remarquons qu’il n‘y a rien à attendre de la politique si celle-ci n’est pas soumise à Dieu.

Ensuite, gageons que si la tradition catholique suscite le déferlement d’hostilité que l’on sait, c’est parce que les zélateurs du désordre moral et sociétal y reconnaissent le seul authentique rempart qui s’oppose à leurs néfastes desseins.

Dans ce contexte, la raison d’être de l’Institut Civitas n’a jamais été aussi pertinente : former les catholiques à la doctrine sociale de l’Eglise et les aider à appliquer cette doctrine sociale de l’Eglise dans la Cité.

Pour relever la France, ce n’est pas d’idéologies politiques éphémères dont il est besoin, mais d’une doctrine pérenne qui fasse régner le bien commun en même temps que le Christ-Roi.

Avec votre aide, je souhaite mener l’Institut Civitas à la pointe de la bataille pour faire entendre la voix des catholiques en politique.

Sans cela, tôt ou tard, tous vos efforts déployés pour préserver vos familles, développer les bonnes écoles, vivre en bons catholiques, seront balayés par des lois écrites et votées par les partisans d’une France ténébreuse.

L’Institut Civitas propose une recette simple mais efficace. Vous former pour agir. Agir pour le règne du Christ-Roi.

Et pour ce faire, nous lançons un appel à la reconquête du pouvoir local. C’est à l’échelon local qu’il nous faut commencer à œuvrer. En nous organisant de façon à influencer la vie culturelle, associative et politique des municipalités. Voilà un objectif qui, sans être démesuré, offre de nombreuses perspectives intéressantes, notamment dans les petites communes. Veut-on préserver les églises et le patrimoine, freiner la construction de mosquées surmontées de minarets, faciliter la vie de bonnes écoles, empêcher la tenue de mauvaises expositions ou de mauvais spectacles, se préserver de la vue de panneaux publicitaires immoraux, doter la police municipale de moyens destinés à assurer l’ordre public, favoriser le développement du commerce, de l’artisanat et des petites entreprises, organiser une vie culturelle axée vers le beau et élevant l’âme,…, veut-on tout cela ? C’est alors dans la vie locale qu’il faut nous investir. C’est en y reconstruisant un tissu naturel favorisant le bien commun que nous rétablirons les bases nécessaires à la restauration d’une France catholique.

Dès le mois de mars, entamons ensemble un tour de France pour propager ce projet. Avec votre aide, organisons-nous pour que des délégués de l’Institut Civitas puissent sillonner les différentes régions de France et susciter l’émergence d’innombrables antennes locales.

Et laissons là les défaitistes. Notre-Seigneur Jésus-Christ peut tout. Que ceux qui aspirent véritablement à Son règne prient et agissent en conséquence, sans compter, sans chercher le repos, mais avec pour seul souci d’accomplir Sa sainte volonté.

Alain Escada,
secrétaire général de l’Institut Civitas

*******


Quelques exemples des activités de Civitas :

Sans remonter plus en arrière que janvier 2009 :

– le 25 janvier, Civitas a participé de façon conséquente à la Marche pour la Vie à Paris

http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/album/marche-pour-la-vie-2009/

– le 31 janvier, Civitas a organisé un colloque à Paris sur le thème : « La Cité selon Pie XII »

http://www.civitas-institut.com/content/view/524/1/

– les 21 et 22 février, France Jeunesse Civitas (la branche de l’Institut Civitas destinée aux jeunes gens) organise une session de formation à Châteauroux (Indre) sur le thème : « Savoir et Agir ».

http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/archive/2009/02/05/savoir-et-agir-a-ne-pas-manquer.html

Et nous avons quantité de projets pour les prochains mois, tous destinés à contribuer à propager nos valeurs à travers toutes les régions de France.

*******


Comment nous aider ?

En adhérant à Civitas.
Ce geste, chacun ou presque peut le faire. Et ce sont les petits ruisseaux qui forment les grandes rivières.
J’adhère à l’Institut Civitas et verse pour l’année une cotisation :
(X)normale : 10 €
( )militante : 30 €
( )de soutien : 50 €
J’adhère à France Jeunesse Civitas et verse pour l’année une cotisation :
( )normale : 5 €
( )militante : 15 €

En s’abonnant à la revue Civitas.
[ ]

En faisant un don à Civitas.

Vous êtes assujetti à l’impôt sur revenu ? La loi vous accorde une réduction de 66% du montant de votre don (article 200 du CGI). Pour un don de 1.000 euros, la réduction d’impôt est de 660 euros et votre contribution personnelle n’est que de 340 euros. Votre don est donc multiplié par trois !
Les dons consentis par les entreprises font l’objet d’une réduction de 60% (article 238 bis du CGI).

Nos seuls moyens financiers proviennent de votre générosité.

En organisant une réunion d’information au cours de laquelle un responsable de Civitas présentera l’Institut Civitas, ses objectifs et ses méthodes.

Vous pouvez à ce sujet contacter directement notre secrétariat (20, place de la Chapelle à 75018 Paris, secretariat@civitas-institut.com , 01.34.11.16.94).

En participant à nos sessions de formation.

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous enverrons toutes les informations à ce sujet. Réservez déjà la date du dernier week-end de juillet pour notre session d’été.

http://www.civitas-institut.com/
http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/

Pour tout savoir sur Civitas et France Jeunesse Civitas

Rendez-vous sur la page qui leur est consacrée

20, Place de la Chapelle
75018 Paris
Tel : 01 34 11 16 94
secretariat@civitas-institut.com

fraternité sainte pie X