logos-lpl-separator-blc

Communiqué de l’ACIM du 31 juillet 2008

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Table des matières


Déroute

Advanced Cell Technology (ACT) ? Ce nom ne dit pas grand chose aux Français. Et pourtant ce groupe industriel est le nid de frelons mondial de la recherche sur le clonage et sur les cellules souches embryonnaires.

Dès 2001 il annonçait avoir obtenu un embryon humain cloné en vue de produire des cellules souches. Or ces recherches monstrueuses n’ont eu à ce jour aucun résultat. Sauf le résultat comptable qui accuse un déficit de 17 millions de dollars (environ 11 millions d’euros).

ACT est en état de banqueroute. Une des raisons – aussi invraisemblable que cela puisse paraître dans notre pays- est que la moralité de ces recherches a été mise en question par de nombreux groupes financiers. Et qu’en outre il n’y avait aucun résultat à la clé.

Ce qui est en train de « tuer » ACT est la découverte de cellules dites IPS : cellules souches de la peau transformables en cellules ayant les mêmes capacités que celles qui sont extraites des embryons.

Ainsi se trouve dégonflé le « ballon du clonage » et celui de la recherche sur les cellules souches embryonnaires. Mais soyons rassurés : la France est sur le point d’agréer de telles études qui aboutiront à une déroute financière comme celle de ACT.

Peschanski « grand prêtre » de la recherche sur les cellules souches embryonnaires, s’échinera à travailler sur les embryons avec les fonds du Téléthon, de l’Etat Français, et de l’Europe.

Et dans tous les cas ce seront les contribuables français et européens qui règleront la note.

Dr Jean-Pierre Dickès

Pour tout savoir sur l’ACIM

le site de l’ACIM

fraternité sainte pie X