logos-lpl-separator-blc

Défendons le Christ : signons la pétition ! – Abbé Régis de Cacqueray

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Abbé Régis de Cacqueray,
Supérieur du District de France

Suresnes, le 6 septembre 2011

Encore des attaques contre le Christ ? Oui, encore des attaques. Des spectacles blasphématoires associent Notre Seigneur à des scènes obscènes où les acteurs jouent nus pour ridiculiser les actes les plus saints de sa vie terrestre.

Et nous pourrions être tentés, comme ceux qui n’ont plus d’espérance, d’abandonner la route du calvaire pour nous perdre dans Jérusalem, pour prendre des sentiers plus rassurants, moins éprouvants.

Notre Seigneur, en se rendant au Golgotha, est tombé par trois fois. Comme nous aurions à cœur d’avoir pu être là, aux côtés de sainte Véronique, pour essuyer la Divine Face ! Mais nous n’étions pas nés. Aujourd’hui pourtant, son courage est à notre portée.

Le Fils de Dieu est raillé. Il est moqué. Dans les rues, dans les spectacles, sous nos yeux, il est insulté et nous nous taisons. Il est abandonné par la grande partie des catholiques et nous nous cachons au milieu d’eux. Mais même si nous devions être seuls à braver la foule de l’opinion qui nous guette, allons ! oui, allons consoler Notre Seigneur Jésus Christ et Sa Très Sainte Mère !

Aujourd’hui, en France, fille aînée de l’Église, il n’est pas acceptable que la Deuxième Personne de la Sainte Trinité soit continuellement maltraitée avec la complicité de notre silence. La courageuse initiative de l’Institut Civitas doit être soutenue et diffusée.

Peut-être allons-nous rétorquer que nous faisons de l’audience à des spectacles jouant sur la provocation. Celle-ci trouve pourtant son terme devant notre fermeté.

Sans doute allons-nous aussi brandir l’argument que nous ne signons par principe aucune pétition. Eh bien, soit, ajoutons une touche surnaturelle à cet acte de profession publique.

En signant, engageons-nous à réciter une dizaine de notre chapelet par amour pour Notre Seigneur et par dévotion pour la Très Sainte Vierge Marie !

En retour, ils nous couvriront de leurs grâces et ils hâteront le retour vers un ordre chrétien.

Abbé Régis de Cacqueray, Supérieur du District de France de la FSSPX

Signer la pétition en ligne

Lien de la pétition en ligne

Demander une pétition sur papier à Civitas

Institut Civitas
17 rue des Chasseurs
95100 Argenteuil – France
Tel : 01 34 11 16 94

fraternité sainte pie X