logos-lpl-separator-blc

Vatican: « climat cordial » pour la reprise du dialogue avec les lefebvristes

Partager sur print
Partager sur email

Sauf avis contraire, les articles, coupures de presse, communiqués ou conférences
qui n’émanent pas des membres de la FSSPX ne peuvent être considérés comme
reflétant la position officielle de la Fraternité Saint-Pie X

AFP du 26 octobre 2009

Le Vatican a annoncé lundi avoir entamé « dans un climat cordial », un dialogue doctrinal de longue haleine avec les intégristes catholiques de la Fraternité Saint-Pie X, fondée par l’archevêque français Mgr Marcel Lefebvre, excommunié en 1988.

Les premières discussions entre les lefebvristes et des membres de la commission pontificale Ecclesia Dei ont eu lieu dans un « climat cordial, respectueux et constructifs », a indiqué le Vatican dans un communiqué.

La commission Ecclesia Dei avait été créée par Jean Paul II pour résorber le schisme.

Ces discussions ont « permis de mettre en évidence les principales questions à caractère doctrinal qui seront traitées au cours des rencontres qui se poursuivront dans les prochains mois probablement à raison de deux fois par mois », selon le Vatican.

Les deux parties se sont mises d’accord pour examiner « le concept de Tradition, le missel (livre liturgique) de Paul VI, l’interprétation du concile Vatican II en continuité avec la tradition doctrinale catholique, les thèmes de l’unité de l’Eglise, (…) de l’oecuménisme, du rapport du christianisme avec les religions non chrétiennes et de la liberté religieuse ».

Selon le Vatican, la rencontre de lundi a également permis aux deux camps de s’entendre sur « la méthode et l’organisation du travail ».

Joseph Ratzinger (futur Benoît XVI), en tant que préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, avait négocié jusqu’au dernier moment en 1988 pour éviter l’ordination de quatre évêques par Mgr Lefebvre, qui créait de fait la rupture. Il a déjà fait plusieurs gestes en direction des traditionalistes, qui ont occasionné des tensions au sein même de l’Eglise.

Il a ainsi publié en 2007 un motu proprio (décret) facilitant la célébration de la messe en latin, une des revendications des lefebvristes.

Il a surtout levé fin janvier l’excommunication des quatre évêques ordonnés par Mgr Lefebvre, dont le négationniste Richard Williamson, ce qui a soulevé une énorme polémique jusqu’au sein de l’Eglise.

Benoît XVI juge indispensable de « reconstruire l’unité au sein de l’Eglise catholique », a récemment expliqué son numéro deux, Mgr Tarcisio Bertone, à la télévision française KTO.

CITE DU VATICAN, 26 oct 2009 , In AFP du 26 octobre 2009

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X