logos-lpl-separator-blc

Entretien avec l’abbé Loïc Duverger, responsable du pèlerinage de Chartres – 19 mai 2017

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Abbé Loïc Duverger, Second Assistant du Supérieur du District de France de la FSSPX

Monsieur l’abbé, vous êtes cette année responsable du pèlerinage de tradition. Quel en est le thème?

2017 est le centenaire des apparitions de la Vierge Marie à Fatima. Tout naturellement, nous avons puisé dans le thème du pèlerinage dans son magnifique message : « Mon Cœur Immaculé sera ton refuge. »

Ce message si particulier de Marie doit être connu par tous les chrétiens. Trois jours de marche et de prière ne seront pas de trop pour apprendre à le connaître, à l’aimer, à le mettre en pratique. Cette dévotion essentielle doit être celle de tous les catholiques aujourd’hui, tellement sont extraordinaires les promesses qui y sont attachées : « A qui embrassera cette dévotion, je promets le salut. Ces âmes seront chéries de Dieu. » Que demandez de plus dans le monde si incertain que nous traversons ?

D’après le nombre d’inscriptions déjà enregistrées, pensez-vous que l’affluence sera particulièrement importante en cette année anniversaire des apparitions de Fatima?

Nous souhaitons de tout cœur que les inscriptions soient de plus en plus nombreuses. La Fraternité Saint-Pie X organise en août prochain un grand pèlerinage à Fatima. Beaucoup de fidèles se préparent à y participer. Ce sera un rassemblement extraordinaire, nous pourrons en reparler.

Le pèlerinage de Chartres a une valeur particulière. Il est irremplaçable pour la survie de nos nations et leur retour à leur vocation chrétienne. Pensez donc : trois jours de marche, de prières et de sacrifices accomplis par des milliers de catholiques. Quelle belle supplication vers le Ciel et, en retour, que de grâces obtenues !

Avez-vous l’impression que des pèlerins hésitants à vous rejoindre se décident à la suite des ouvertures faites par le Pape à votre endroit (confessions reconnues valides officiellement, par exemple)?

Le pèlerinage est ouvert à tous. Les fidèles inquiets, encouragés par les ouvertures faites par le Pape à notre endroit, ne doivent pas hésiter à venir désaltérer leur âme aux sources pures de la Tradition catholique. Les âmes, étouffées par le matérialisme ambiant, y trouveront la vie surnaturelle qui seule apporte la paix et la joie. Le pèlerinage reste l’occasion privilégiée d’en voir les effets et d’en goûter les bienfaits.

Partir en pèlerinage, prier pour la France n’est-il pas particulièrement important cette année?

Il faut le répéter, en matière politique, malgré les efforts de beaucoup et de beaux succès, il n’y aura de victoire totale et durable que si la France revient à sa vocation de nation catholique, fille aînée de l’Eglise. Malheureusement, beaucoup n’y croient pas et usent leur force pour des réussites qui seront sans lendemain.

Les gens de bien combattent et souvent avec une belle ardeur, mais c’est Dieu qui donne la victoire. Et cette victoire, Dieu la donne aux peuples qui savent se mettre à genoux et le supplier par des sacrifices et des prières publiques. Le pèlerinage de Tradition est une des plus belles supplications publiques.

Nous sommes certains qu’il est à la source du courage, de la force et, à l’heure de Dieu, de la victoire de ceux qui combattent pour le règne du Christ qui aime les Francs.

Propos recueillis par Anne Le Pape

Sources : Présent du 19 mai 2017 / La Porte Latine du 22 mai 2017

fraternité sainte pie X