Grande procession de la FSSPX en Suisse pour le 450e anniversaire de Lépante

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Le samedi 9 octobre 2021, une grande procession du rosaire s’est déroulée dans l’après-midi dans la ville d’Einsiedeln avec des bannières, animée par une fanfare au son des cantiques et des prières.

La procession a été suivie par 800 personnes, dont de nombreux jeunes. L’occasion était le 450e anniversaire de la victoire des chrétiens à la bataille de Lépante contre la flotte ottomane le 7 octobre 1571, malgré une infériorité numérique considérable, qui a permis d’éviter la menace d’une invasion islamique de l’Europe.

Les autorités tant séculières qu’ecclésiastiques ont attribué la victoire à une force surnaturelle grâce à la prière du rosaire.

La procession solennelle était ouverte par la croix et les enfants de chœur, suivis des bannières, d’une statue de St Joseph, de nombreux prêtres et religieux, de jeunes, de scouts et de familles.

Au milieu de la procession, une grande statue de Notre-Dame de Fatima, décorée de fleurs, était accompagnée de quatre gardes suisses.

Des dépliants contenant des informations sur la bataille navale de Lépante et des “sets de chapelets” composés d’un chapelet et d’une brochure explicative ont été distribués aux passants.

Victoire à Lépante grâce à la prière du rosaire

Au cours de la plus grande bataille de galères de l’humanité, le 7 octobre 1571, dans le détroit de Lépante – Grèce actuelle – la Sainte Ligue, sous le commandement de Don Juan d’Autriche, a triomphé de l’armée ottomane d’Ali Pacha, la grande puissance maritime de l’époque, invaincue depuis environ 100 ans.

Alors que 110 navires ont été coulés du côté Ottoman, le parti chrétien n’a perdu que 13 navires. La chrétienté, exhortée par le pape saint Pie V, priait intensément le chapelet durant le combat. Cette victoire écrasante et inexplicable a été attribuée à l’intercession de la Mère de Dieu suppliée par la prière du rosaire.

Un an plus tard, le pape saint Pie V introduisit la fête de Marie des Victoires, qui fut peu après rebaptisée « fête du Rosaire » et est depuis lors célébrée chaque année le 7 octobre en mémoire de cette victoire par le Rosaire.

Action de grâce et demande

L’abbé Lukas Weber a expliqué aux participants : « Nous voulons honorer notre Sainte Mère par cette procession solennelle et la remercier pour sa protection céleste en cette heure décisive du christianisme. S’il y a 450 ans, de nombreux soldats n’avaient pas été prêts à donner leur vie pour la foi chrétienne, l’Europe chrétienne aurait été conquise par l’Islam à cette époque. »

Le temps présent doit être recommandé à notre Mère céleste. Car aujourd’hui le christianisme est à nouveau menacé par de nombreux dangers, notamment l’athéisme et l’apostasie générale. Par cette procession, ils ont voulu confier tous leurs besoins à leur Mère à Einsiedeln.

La tradition à Einsiedeln

La procession faisait partie d’une très ancienne tradition à Einsiedeln : pendant des siècles, il était de coutume d’organiser une procession solennelle du rosaire à travers la ville à l’occasion de la fête du Rosaire, début octobre, pour commémorer la victoire de Lépante. Cette tradition a été perdue après le Concile Vatican II.

Photos de la procession

Sources : Militia ImmaculataeFSSPX.Actualité

fraternité sainte pie X

Articles en relation