logos-lpl-separator-blc

Savoir et servir n° 69

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Savoir et servir n° 69, La revue semestrielle du MJCF

Sommaire

Introduction

‘islam est aujourd’hui, dans le marasme spirituel que connaissent toutes les religions – et spécialement celles de l’Occident chrétien -, un modèle de vitalité : en 1998, il représentait 19,6% de la population mondiale (1,164 milliards d’individus), ce qui le place au premier rang devant le catholicisme (17,3% soit 1,026 milliards de personnes) ou au deuxième rang si l’on regroupe tous les chrétiens ensemble (32,8%, 1,943 milliards)(1). Cette primauté est toute récente : les musulmans n’étaient que 200 millions en 1900, 550 millions en 1970 (contre 672 millions de catholiques, 353 millions de protestants, et 661 millions d’hindouistes)(2).

En France, l’augmentation de la population musulmane suit une courbe exponentielle(3) depuis 1980, étant passée d’un million à plus de quatre millions aujourd’hui, alors que les catholiques, après avoir frôlé les 50 millions en 1960, ont régressé à 42 millions(4).

Cet islam est fait de convaincus : 20 000 musulmans de France ont fait le pèlerinage à La Mecque en 2003, dont 8 000 ressortissants français(5); parmi eux, de plus en plus de jeunes acceptent de sacrifier les 2 500 euros nécessaires pour se conformer à ce « pilier » de l’islam. Les musulmans prient plus (31% accomplissent les prières quotidiennes en 1994, 33% en 2001); font le ramadan (60% en 1994, 70% en 2001); visitent la mosquée le vendredi (16% en 1994, 20% en 2001(6). Et enfin, les musulmans sont prosélytes : on compte 50 000 Français convertis à l’islam, dont plus d’un millier seraient de mentalité (et d’activités) radicale(7), voire intégriste…« Epouser l’islam, majoritaire dans les banlieues, religion forte, virile, a un côté contestataire identique au rap » résume bien le chanteur Samir Amghar(8).

A côté du progrès de cette pratique religieuse, les pays musulmans font régulièrement la une de l’actualité mondiale, se font activement courtiser par les puissances occidentales en raison de leurs richesses pétrolifères(9), tandis que leur démographie particulièrement forte fait singulièrement s’accroître leur population. Incontestablement donc, l’avenir s’annonce musulman…

Devant cette montée impressionnante de l’islam et cette domina¬tion qui s’annonce, nous avons voulu étudier de plus près ce qu’était cette religion, très largement méconnue des occidentaux, et demain, peut-être, maîtresse du monde.

Partie I : L’Islam face à lui-même

Origines historiques
Expansion de l’Islam
La doctrine musulmane
Islam et politique

Partie II : L’Islam face à la raison

Raison et foi en Islam
Des preuves de la divi,ité de l’Islam ?

Partie III : L’Islam face au Christianisme

Des points de convergence avec le Christianisme ?
Avons-nous le même Dieu ?
L’apostolat catholique auprès des musulmans.

Note de La Porte latine

Ce numéro de Savoir et Servir est tout simplement exceptionnel ! Personne ne peut s’exonérer de le lire s’il veut avoir une idée précise, historique et objective sur l’Islam.

Pour commander ce numéro :

Bulletin de commande et d’abonnement à Savoir et Servir

Notules

(1) – A noter que la troisième religion est l’hindouisme avec 12,8% de la population (760 millions), et que les athées regroupés avec les sans-religion représentent 15,4% (909 millions). D’après le tableau de David B. Barrett, pour les Nations Unies, 1998.
(2) – Michel Clévenot, L’Etat des religions dans le monde, La Découverte, Paris, 1987, p. 14.
(3) – Courbe exponentielle aussi pour les « sans religion », passés d’un demi-mil¬lion en 1900 à plus de douze aujourd’hui…
(4) – Les statistiques sur les religions en France sont difficiles à établir car les recensements officiels ne les prennent plus en compte depuis 1872. A l’heure actuelle, les experts estiment à 5 ou 6 millions les musulmans en France, nombre revu à la baisse par Michèle Tribalat qui indique 3,7 millions. Quoi qu’il en soit la dynamique reste certaine. L’Express, 4 décembre 2003.
(5) – L’Express, 2 février 2003.
(6) – Site Internet Theo, mai 2002. Dans le même temps, on dénombre 8% de catho¬liques pratiquants…
(7) – Piotr Smolar, « Les convertis à l’islam, une minorité croissante d’activistes », Le Monde, 4 juin 2004.
(8) – Dans l’article de Gilles Médioni, L’Express, 7 juin 2004.
(9) – 56,5% des réserves connues de pétrole brut se trouvaient au Proche-Orient au 1″ janvier 2003 (93,5 milliards de tonnes), contre 16,7% en Amérique du Nord et 9,2% en Amérique du Sud. Site Internet de la Fédération pétrolière belge, 2003.