logos-lpl-separator-blc

Fideliter n° 189 – La République à l’assaut du dimanche

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Les catholiques qui ont cru pouvoir espérer de Nicolas Sarkozy une faveur concrète pour l’Église ont de quoi se faire un sang d’encre. Il apporte toute son énergie à ôter ce qui reste encore à la catholicité dans notre pays. Autoriser le travail du dimanche ! L’entreprise a commencé en décembre 2008. Elle a ensuite fait une pause. Rien qu’une pause.

Comme souvent dans l’histoire de la République française, c’est un gouvernement « de droite » qui s’apprête à engager une réforme sociale contraire à l’ordre naturel et chrétien 1. Quoi d’étonnant à cela lorsque le Président de la République « de droite » s’est lui-même vanté de faire ses courses le dimanche sur les Champs-Élysées ? Ainsi, fin 2008, le ministre du Travail d’alors, M. Xavier Bertrand (franc-maçon 2) et le secrétaire d’État à la Consommation, M. Luc Chatel, ont élaboré un projet de loi pour autoriser l’ouverture des magasins le dimanche. Pendant plusieurs semaines, le projet de loi a été discuté en coulisse, une partie des députés de la majorité s’opposant au texte. En janvier dernier, l’examen du projet de loi à l’Assemblée nationale a été reporté. Il pourrait revenir à l’ordre du jour des députés dans les prochaines semaines. Tout ce temps a permis de préparer l’opinion. Sondages à l’appui, les médias ont mis en avant les aspects pratiques de l’ouverture dominicale des magasins pour les consommateurs et l’aspect financier pour les travailleurs qui – uniquement sur la base du volontariat, nous assure-t-on – pourront gagner plus ce jour-là.

Ficelle révolutionnaire

Il faut dire que le principe du repos dominical est de plus en plus écorné ces dernières années. Les autorisations administratives sont données plus largement que par le passé. Les amendes, lorsqu’elles sont encore infligées, n’inquiètent plus les grandes chaînes qui en… : lire la suite de cet article en commandant Fideliter n° 189 ou en l’achetant aux tables de presse de vos chapelles ou prieurés…

Fideliter

Revue bimestrielle du District de France de la Fraternité Saint-Pie X.
Responsable de la rédaction : Abbé Philippe TOULZA.
Abonnement et administration

Fideliter
BP 88
91152 Etampes
France

01 69 78 30 23
01 69 78 30 49

http://www.clovis-diffusion.com/