logos-lpl-separator-blc

Fideliter n° 252 de novembre-décembre 2019 – L’école à 3 ans, menace pour les enfants

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Une protection surnaturelle

Cette lettre a été adressée en 1950 par un jeune soldat Marine à sa mère alors qu’il était hospitalisé, après avoir été blessé au combat, dans la guerre que menaient les États-Unis en Corée à l’époque. La lettre est parvenue à un aumônier militaire, le père Walter Muldy, qui l’a lue devant 5000 Marines, en 1951. Il la certifiait comme vraie, après s’être entretenu avec le soldat, sa mère et le sergent qui commandait l’unité.

Pour commencer, je suis à l’hôpital. Mais ne t’inquiète pas, tu m’entends. J’ai été blessé, mais je vais bien, O.K., tu comprends. Le médecin m’a dit que je serai debout dans un mois.

Mais ce n’est pas ça que je veux te raconter. Quand je me suis engagé dans les Marines, l’année dernière, quand je suis parti, tu te souviens que tu m’as dit de réciter une prière à saint Michel tous les jours. Ce n’était pas la peine de me le dire, parce que, d’aussi loin que je me souvienne, tu m’as toujours dit de prier saint Michel archange. Tu m’as même donné son nom. Eh bien, je l’ai toujours fait.

En arrivant en Corée, j’ai même prié encore plus fort. Tu te souviens la prière que tu m’as apprise ? «Michael, Michael of the morning, fresh chord of heaven adorning », tu connais la suite. Eh bien, je l’ai récitée tous les jours. Parfois en marchant et quelquefois pendant les haltes, mais toujours avant de m’endormir. Je l’ai même apprise à quelques copains.

Bon, un jour, je faisais partie d’une patrouille de reconnaissance en territoire ennemi, bien en avant des lignes. On avançait péniblement et il faisait très froid. Mon haleine, on aurait dit de la fumée de cigare. Je croyais connaître tous les gars de la patrouille, mais un Marine que je n’avais jamais vu auparavant est venu marcher à côté de moi.

Pour lire la suite :

Vous pouvez vous procurer la version papier dans votre chapelle ou sur

http://www.clovis-diffusion.com/