logos-lpl-separator-blc

Lettre n° 23 de Mgr Lefebvre aux Amis et Bienfaiteurs de la FSSPX d’octobre 1982

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Chers Amis et Bienfaiteurs,

ar cette lettre je vous invite à rendre grâces à Dieu pour les bénédictions que la Fraternité Sacerdotale a reçues au cours de la retraite sacerdotale et du premier Chapitre Général qui ont eu lieu dans la première quinzaine de septembre.

La retraite a réuni 73 prêtres dont 68 de la Fraternité. Le Chapitre Général comptait 31 membres. C’est à l’occasion du Chapitre que fut nommé le Vicaire Général qui sera mon successeur : M. l’Abbé Franz Schmidberger, que la plupart d’entre vous connaissent déjà. Le Chapitre a nommé aussi les deux Assistants Généraux : M. l’Abbé Paul Aulagnier et M. l’Abbé Joseph Bisig. Le premier est connu de tous par le remarquable travail qu’il a accompli dans le district de France, et le second, suisse d’origine, est le Supérieur du Grand Séminaire de langue allemande de Zaitzkofen.

Cette confirmation de la vitalité de la Fraternité est un grand encouragement pour tous ceux qui s’efforcent d’endiguer le flot des erreurs qui envahissent l’Eglise et qui la détruisent.

Personne ne peut nier que l’existence de la Fraternité et son action dans l’Eglise ont empêché le pire. L’exemple de la Tradition de l’Eglise enseignée et vécue, source de fruits abondants en vocations, en familles chrétiennes, condamne les initiatives progressistes, libérales, œcuméniques, dont les fruits sont amers et scandaleux.

Les efforts de sécularisation de l’Eglise ont ravagé et divisé l’Eglise. Ils ont semé la division dans la Curie Romaine, sinon dans la personne du Pape lui-même et jusque dans le sein des familles catholiques.

L’unité ne peut se retrouver que dans le retour à la foi catholique d’hier, à la morale du Décalogue, au culte de toujours. Dieu ne change pas. La nature humaine ne change pas et aura désormais toujours besoin du sang de Notre-Seigneur Jésus-Christ pour retrouver le chemin de la vie éternelle.

Bienheureux les évêques, les prêtres et les fidèles qui ont gardé la sagesse de Dieu et qui la maintiennent envers et contre tout, face à la sagesse du monde qui n’est que folie et illusion !

La Fraternité s’est vouée à cette sagesse qui est la Sagesse incarnée en la personne de Notre-Seigneur et avec le secours de sa grâce, elle tiendra ferme jusqu’au triomphe de cette sagesse par la Croix et le Saint’Sacrifice de la Messe.

C’est pourquoi nous continuons nos œuvres : Séminaires, Prieurés, Ecoles, Exercices spirituels, Tiers-Ordre, soutien actif à tous les religieux et religieuses fidèles.

La vitalité spirituelle de toutes ces œuvres est telle qu’il faut toujours s’étendre, acheter, construire, louer.

C’est ainsi que l’école nouvelle de Fanjeaux est déjà occupée et en plein essor, que l’école de Brilon-Wald en Allemagne est ouverte, que l’école Saint Bernard de Paris a commencé cet automne, que l’Institut Universitaire de Paris se développe, qu’une belle église est acquise à Londres, que les églises se multiplient aux Etats-Unis, que l’Australie a désormais son prieuré, que le Séminaire de Buenos-Aires en est à son troisième bâtiment, que le Séminaire de Ridgefield entreprend son agrandissement, que les prieurés et chapelles se multiplient en Suisse.

Et je devrais parler du Carmel qui se fonde en France, des nouvelles communautés de nos Sœurs de Saint-Michel-en-Brenne : trois fondations nouvelles cette année. Je n’en finirais pas si je parlais des Sœurs Dominicaines, des Dominicains, Bénédictins, Capucins, etc.

Nous sommes vraiment remplis d’actions de grâces envers saint Joseph et de reconnaissance envers vous, chers Amis et Bienfaiteurs, pour ce que votre générosité nous permet d’accomplir pour la gloire de Dieu et le service de vos âmes et de celles de vos enfants.

Que Jésus et Marie vous bénissent et vous protègent !

En la fête de saint François d’Assise

le 4 octobre 1982
+ Marcel LEFEBVRE

Page précédente Page suivante
fraternité sainte pie X