logos-lpl-separator-blc

Grande mission de l’ACIM en Asie : sixième, septième et huitième jour

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Plus de 800 étudiant sont venus écouter l’abbé Daniel Couture et le Docteur Dickès

Les 16, 17 et 18 août 2007

Photo 1 : Le Docteur Eun Mi Kim venur de Séoul avec sa fille Brigitte.
Photo 2 : Une cheville ouvrière indispensable, Xavier Losco, étudaint en médecine à Bordeaux !
Photo 3 : Soirée libre suivie d’un bon repas pour les 60 volontaires avec un exposé du Docteur Dickès sur son dernier livre “L’Homme artificiel” et une présentation du Saint Suaire par l’abbé Couture.
Photo 4 : A deux reprises pendant la mission, une chaîne de télévision nationale est venue faire un reportage.

17 août 2007 – Journée libre jusqu’en fin d’après midi. De 16 H 00 à 21 H 00, dans un bon restaurant du coin, toute l’équipe de la mission se retrouve, une bonne soixantaine. Le cher Dr. Dickès nous entretient tout d’abord de son livre, ‘L’Homme Artificiel’, puis un bon repas s’ensuit et une dernière présentation sur le Saint Suaire par l’abbé Couture.

18 aout 2007 – Ce matin, ACIM ASIA a organisé le premier grand Congres Régional de Bioéthique dans le gymnase du coin. On s’attendait à plus de mille étudiants, mais on sut après coup que certains membres clefs du corps professoral de l’université de NotreèDame avaient persuadé plusieurs classes de ne pas venir au congrès.

Plus de 800 étudiants sont quand même venus. Le but de ce Congrès a été d’avertir ces jeunes, futurs infirmiers et infirmières rêvant d’aller travailler sous d’autres cieux, sur ce qui les attend en fait et de tenir fermement à leurs principes catholiques. Il y eut des interventions sur ce qui se passe aux USA, en Corée du Sud, aux Philippines, et en Europe. La télévision nationale en fit un court reportage.

Le lendemain de la mission, dimanche, le médecin et les 6 étudiants qui étaient venus à la messe le 15 sont revenus avec en plus la pharmacienne grossiste qui nous a tant aidés.

Donc grâce à ACIM, certains découvrent la Tradition et la Sainte Messe. En fait, rien de plus logique: Notre Seigneur n’est-il pas la source de la vie? Et par conséquent, le vrai combat pour la vie ne peut se faire qu’autour de la vraie messe, ce que Human Life International (USA) a reconnu il y a quelques années en admettant qu’en France, les vrais groupes Pro Vie sont identifiables avec les fidèles de Mgr Lefebvre.

Que sera l’avenir d’ACIM ASIA ?

La petite maison que nous louons tout prés de la chapelle de la FSSPX est appelée à rayonner tout d’abord auprès des milliers d’étudiants en médecine des universités locales toutes proches.

Déjà certains des volontaires qui nous ont aidé pendant la mission nous ont demandé des articles sur différents sujets controversés.

Donc, nous voulons que ce bureau devienne un point de référence, une source de documentation médicale catholique, par l’écrit et par le web, car nous avons déjà un site internet; www.acim-asia.com .

Certains étudiants ont déjà offerts leur services à temps partiel pour aider ACIIM ASIA. Ensuite, nous pourrons guider ceux qui partiront vers d’autres pays à se mettre en contact avec les bons groupes et personnes de confiance, grâce aux réseaux de la FSSPX.

Enfin, au niveau national des Philippines, le bureau ACIM ASIA sera un lien entre les membres de la profession médicale, surtout lors de la proposition de lois iniques contre lesquelles il faudra s’unir.

Epilogue : les leçons à tirer