Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Apparition de Notre Dame à Beauraing, diocèse de Namur en Belgique, du 29 novembre 1932 au 3 janvier 1933

Accès au dossier sur les apparitions de Notre-Dame
Accès aux pages consacrées aux prières, litanies, etc.,

Apparition de Notre Dame à Beauraing, diocèse de
Namur en Belgique, du 29 novembre 1932 au 3 janvier 1933


"Je suis la Vierge Immaculée"

 

33 apparitions à cinq enfants du 29 novembre 1932 au 3 janvier 1933. Mgr Charue, Évêque de Namur a reconnu le culte de Notre Dame de Beauraing, le 2 février 1943 et six ans plus tard, le 2 juillet 1949, le caractère surnaturel des faits. Deux guérisons ont été reconnues miraculeuses.

 

Le récit des apparitions

La Sainte Vierge est apparue les premières fois à Andrée et Gilberte Degeimbre (14 et 9 ans), Fernande, Gilberte et Albert Voisin (15, 13 et 11 ans) “très belle et lumineuse” au-dessus du pont du chemin de fer non loin de la grotte de Lourdes reconstituée dans l'école.. Quand la Sainte Vierge apparut, Elle resta un bon moment silencieuse. Dès qu’ils La virent, les enfants tombèrent à genoux.

La Sainte Vierge est apparue plus de 30 fois au même endroit. La première apparition eut lieu le 29 novembre 1932 et la dernière, en janvier 1933. Les enfants ne furent pas crus quand ils racontèrent ce qui s'était passé. Les religieuses de la Doctrine Chrétienne dans l'école desquelles les apparitions eurent lieu, leur interdirent de parler des apparitions et ne prêtèrent pas attention à ce que les enfants disaient avoir vu.

La quatrième apparition eut lieu près de la grille d'entrée du parc des sœurs. La Sainte Vierge apparut sur un buisson d'aubépines ; elle ouvrit les mains, puis disparut. La mère supérieure interdit aux enfants de fréquenter l'école et exigea qu'ils restent à la maison. Les enfants obéirent, mais passèrent la nuit à pleurer et à prier.

Toutes les apparitions de Beauraing se sont passées en soirée. C'est ce qui explique la grande affluence que connut Beauraing. Les premiers jours, la Sainte Vierge sembla attendre les enfants. Elle apparut quand ils commencèrent à réciter le chapelet. Quand les enfants aperçurent la Vierge, le ton de leur voix s'éleva et ils donnèrent l'impression de ne plus parler que d'une seule voix. Plusieurs centaines de personnes priaient avec eux dans ce grand silence. Les religieuses décidèrent de ne pas se montrer derrière des grilles fermées.

Le 8 décembre, on assista à une série impressionnante de confessions, dont de nombreuses conversions. Beaucoup de personnes reçurent aussi la Sainte Communion. Après la messe, une foule immense, comme en procession, se rendait à l'aubépine . On pouvait voir des voitures venant de Charleroi, Givet, Dinant, Namur, St Hubert, Bruxelles et Verviers. Des trains supplémentaires avaient été mis en service au départ de Dinant et des Ardennes .

A trois heures de l'après-midi, le terrain du couvent est rempli de monde, ainsi que la rue. La police essaie de maintenir l'ordre et les gens chantent : « Etends tes mains bénies sur toute la Belgique ! » Autour de l'aubépine quantité de bougies et cierges allumés. A six heures, les enfants arrivent et on les entend s'écrier : « Elle est là ! » À cet instant précis, les enfants tombent simultanément à genoux et commencent à prier le chapelet. Ils interrogent la Vierge, mais il n'y a pas de réponse, juste un sourire. La foule commence à prier le Rosaire. La Vierge restera visible aux enfants pendant tout ce temps.

Six médecins sont venus pour examiner les enfants et observer ce qui se passe. L'un passe une torche électrique devant les yeux des enfants, l'autre enfonce la pointe d'un canif sur la joue d'un des enfants ; un autre encore passe une allumette allumée sous la main d'une petite fille, sans que celle-ci ne manifeste la moindre brûlure ni que les autres enfants ne réagissent aux expériences. Les médecins se concertent et sont tous d'accord pour reconnaître que les enfants étaient plongés dans un état d'extase.

Les enfants sont interrogés séparément. On ne constate aucune divergence dans les témoignages.

Le 23 décembre, la SainteVierge demande la construction d'une chapelle et demande « qu'on vienne ici en pèlerinage. Le 29 décembre, Fernande l'entend dire : « Priez sans cesse ! » Le 2 janvier, Notre Dame dit aux enfants : « Demain, je dirai à chacun de vous quelque chose en particulier. » Le 3 janvier est le dernier jour des apparitions et peut-être le plus important pour ce qui va être révélé. Albert, sa sœur Gilberte et Gilberte Degeimbre reçoivent un secret qu'ils n'ont jamais révélé.

 

La Grande Promesse de Beauraing : Je convertirai les pécheurs »

Quelle magnifique promesse ! Elle émane du Cœur Immaculé d'une Mère qui aime et souffre avec ceux qui prient pour la conversion de ceux qu'ils aiment, parce qu'ils désirent être réunis dans l'Amour de Dieu.

Pour montrer son immense pouvoir, la Sainte Vierge dit à Andrée : « Je suis la Reine des Cieux et la Mère de Dieu; Priez toujours. »

A Fernande le dernier soir, la Vierge dit : Aimez-vous mon Fils ? … M'aimee-vous ?... Alors, sacrifiez-vous pour Moi ! »

Tout le monde l'entend dire : « Oui ! » Au cours des apparitions qui se sont produites après le 29 décembre, les enfants voient continuellement « Un Cœur entouré de rayons de lumière ».

C'est pourquoi on en est venu à parler de « Marie, la Mère au Cœur d'Or » [Voir ci-dessous].

Notre Dame de Beauraing est fêtée le 22 août qui est le jour de fête du Cœur Immaculé de Marie.

 

Le CŒUR D'OR, à Beauraing, c'est l'amour.

« Eclatante de lumière, dit une brochure sur Beauraing, le front couronné de rayons d’or, maternelle et royale à la fois, la Dame qui se montre aux enfants est d’une beauté telle que la plus jeune des enfants en rêve la nuit après en avoir pleuré d’émotion.

Habituellement, image vivante de la prière, elle garde les mains jointes et les yeux fixés au ciel. Un chapelet pend à son bras.

A partir du 29 décembre, lorsqu’elle ouvre les bras, apparaît sur la poitrine un Cœur entouré de rayons étincelants.

Ce Cœur, d’un or éclatant, sans ombre ni tache, est le Cœur Immaculé de la Mère de Dieu ».

« L’Immaculée, à Lourdes, disait Monseigneur Téas, l’évêque de Lourdes, c’est la pureté. Le CŒUR D’OR, à Beauraing, c’est l’amour. Pureté et amour, c'est tout ce qui explique le Cœur de la Très Sainte Vierge... »

Le diadème de lumière et le Cœur étincelant de Notre-Dame rappellent la gloire royale de Marie ainsi que la plénitude de grâce qui remplit son Cœur, débordant d’amour envers Dieu et envers nous.

Ce CŒUR D’OR signifie les richesses inouïes de lumière, de grâce, d’amour, dont la Sainte Vierge fut ornée par le Seigneur, l’élevant ainsi à des hauteurs sublimes, sommet lumineux de toute la création.

Il signifie aussi toutes les grâces, tous les bienfaits qu’elle détient pour les déverser sur ses enfants.

N’est-elle pas, dans le domaine de la vie divine, la grande distributrice de tous les dons du Seigneur ?

 

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Catéchisme n° 75
La loi morale


Nouvelles parutions
Montgardin - Le Petit Echo de N-D : La dévotion au Coeur Immaculé de Marie
Les actes de l'oraison d'après Saint-Thomas d'Aquin, par le RP Lhoumeau, smm
Marie Reine des Coeurs - Berthe Petit et le Coeur douloureux et immaculé de Marie, abbé Castelain
Nlle Calédonie - Le Flamboyant - « Question d'argent », Père Bochkoltz+
Vers les sommets
- Ton mot d'ordre : Persévérez dans la fidelité, abbé Gérard

La Malle aux Mille Trésors n° 58
Cahiers St Raphaël S'asservir ou se donner ? Du cannabis à Rosa Mystica
Montgardin - Le Petit Echo de N-D
n° 42 : Voir le bien


Messes Océan Indien
en août 2017

A Madagascar
A La Réunion
A l'Ile Maurice


Centenaire apparitions
19-20 août 2017 :
pèlerinage de la
Tradition à Fatima

Le livret du Pèlerin de Fátima


Vierge Pèlerine
24 juin au 1er juillet : Colmar, Mulhouse, Rougemont-le-Château et Cravanche
Le circuit dans le
District de France


Croisade du Rosaire
15 août 2016
au 22 août 2017

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 300 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Jeudi 24 août 2017
06:58 20:48

  Suivez notre fil RSS