Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   La doctrine de saint Ambroise de Milan

Accès à tous les documents de la bibliothèque de La Porte Latine
Accès aux pages consacrées aux Docteurs de l'Eglise
Accès aux pages consacrées à Saint Ambroise de Milan

 

La doctrine de saint Ambroise de Milan

Saint Ambroise de Milan (339 - 394), évêque

 

La seule énumération des œuvres du saint nous fait déjàconnaître cette doctrine.

 

1° Eglise.

Ambroise croit l'Eglise gardienne de l'Ecriture et de la tradition. L'Eglise est la cité de Dieu, In Psalm. CXVIII, serm. XV, 35, P. L., t. XV, col. 1422 ; point de pardon pour ceux qui s'en séparent. De pænitentia, l. II, c. IV, P. L., t. XVI, col. 503. Ambroise a loué l'inviolable pureté de la foi romaine. Credatur symbolo apostolorum quod ecclesia Romana semper custodit et servat. Epist., XLII, 5, P. L., t. XVI, col. 1125. On n'a de part à l'héritage de Pierre qu'à la condition d'être attaché à son siège. De pænit., l. I, c. VII, 33, P. L., t. XVI, col. 476. Pierre, par la confession qu'il fit de la divinité de son maître, mérita d'être préféré à tous les apôtres. " Où est Pierre, là est l'Eglise ; Où est l'Eglise, la mort n'est pas, mais bien la vie éternelle. " In Psalm. XL, 30, P. L., t. XIV, col. 1082. Adversaire des hérétiques que le concile de Nicée avait condamnés, Ambroise proclame l'irréformable autorité des décrets portés dans cette assemblée souveraine ; il flétrit la fraude et la violence qui, à Rimini, contraignirent des évêques déçus à abandonner ces décrets. De fide ad Gratianum Augustum, l. I, Prolog., 3, 5, P. L., t. XVI, col. 528-259 ; l. III, c. XV, col. 614-615 ; Epist., XXI, 14, col. 1005-1006.

 

2° Ecriture sainte.

Il vénère les Ecritures, parmi lesquelles l'évêque de Milan range le IVe livre d'Esdras, qu'il aime à citer, Epist., XXXIV, ad Horontianum, 2, P. L., t. XVI, col. 1074 ; De bono mortis, c. XXI, P. L., t. XIV, col. 560-563 ; il les regarde comme la parole de Dieu ; cette parole, les hérétiques s'en emparent sans aucun droit, l'interprètent à leur guise et l'altèrent. In Lucam, l. IV, n. 25, 26, P. L., t. XV, col. 1619 ; Gesta concilii Aquileiensis, P. L., t. XVI, col. 927 ; De fide, l. II, c. XV, P. L., t. XVI, col. 587.

 

3° Trinité et Incarnation.

Ambroise a exposé et défendu, nous le savons, avec une constance intrépide, et aussi avec une irréprochable précision, les dogmes de la Trinité, de l'Incarnation, de la divinité de Jésus-Christ. Nul n'a mieux justifié l'usage de la communion des idiomes, De fide ad Gratianum Augustum, l. II, c. VII, P. L., t. XVI, col. 570-571 ; ce passage a été allégué par les Pères du concile de Chalcédoine et par saint Léon le Grand. Epist., CXXIV, P. L., t. LIV, col. 1061-1068 ; De Incarnationis dominicæ sacramento lib., c. V, P. L., t. XVI, col. 827. Nul non plus ne s'est mieux expliqué sur les deux volontés du Sauveur. In Lucam, l. X, n. 60, P. L., t. XV, col. 1819 ; De fide ad Gratianum Augustum, l. II, c. VII, P. L., t. XVI, col. 570. On comprend que le pape saint Agathon et le VIe concile œcuménique aient invoqué contre les monothélistes l'autorité de saint Ambroise.

D'un texte d'Ambroise, De fide, l. II, c. XI, 93, P. L., t. XVI, col. 590, peut-on conclure que le saint docteur a refusé au Christ, en tant qu'homme, la connaissance du jour du jugement ? Ce texte s'explique par un autre, De fide, l. V, c. IV, 54, P. L., t. XVI, col. 660. Cf. Petau, Theolog. Dogm. ; De incarnatione, l. Xi, c. XI.

Ambroise a proclamé le dogme de la maternité divine, Quid nobilius Dei matre ? De virginibus, l. II, c. II, P. L., t. VI, col. 209. Il a affirmé la perpétuelle virginité de Marie, de virginibus, l. II, c. II ; De institutione virginis, c. VIII, P. L., t. XVI, col. 320.

 

4° Anges et hommes.

La doctrine d'Ambroise sur les anges demande quelque explication ; quand il dit : non angelis immortalis est naturaliter, de fide, l. III, c.III, P. L., t. XVI, col. 593, il distingue de l'immortalité essentielle à Dieu celle que Dieu communique à ses créatures. Aux trois anges nommés dans l'Ecriture, Michel, Gabriel, Raphaël, Ambroise en ajoute un quatrième, Uriel, qu'il ne connaissait que par le IVe livre d'Esdras, v. 20. Trop fidèle au texte des Septante, Ambroise a attribué la chute des anges à l'amour qu'ils avaient conçu pour les femmes. De virginibus, l. I, c. VIII, P. L., t. XVI, col. 203.

Ambroise confesse le péché originel, De fide resurrectionis, l. II, n. 6, P. L., t. XVI, col. 1317 ; cf. S. Augustin, De peccat. originali, c. XLI, P. L., t. XLIV, col. 410 ; il proclame la nécessité de la grâce, fruit du sang de Jésus-Christ, De Jacob et via beata, l. I, c. VI, n. 21, P. L., t. X, col. 607 ; il en proclame aussi la miséricordieuse universalité. De Spiritu Sancto, l. I, n. 16-17, P. L., t. XVI, col. 708 ; De paradiso, c. VIII, P. L., t. XIV, col. 292 ; De Caïn et Abel, l. II, c. III, P. L., t. XVI, col. 346 : De fide, l. III, c. VIII, P. L., t. XVI, col. 601 ; De Spiritu Sancto, l. I, Prolog., 17, 18, P. L., t. XVI, col. 708.

 

5° Sacrements.

Ambroise est le témoin de la doctrine sacramentaire de l'Eglise. Il n'y a dans l'Eglise qu'un seul baptême, Epist., LXXII, P. L., t. XVI, col. 1248 ; ce baptême est nécessaire, Lib. de mysteriis, c. IV, P. L., t. XVI, col. 394 ; le martyre peut le suppléer, et le désir aussi, De obitu Valentiniani, P. L., t. XVI, col. 1374-1375. Les évêques, les prêtres sont les ministres du baptême, mais l'efficacité ne dépend pas de la vertu du ministre. Non mundavit Damasus, non mundavit Petrus, non mundavit Ambrosius, non mundavit Gregorius ; nostra enim servitia, sed tua sunt sacramenta. De Spiritu Sancto, l. I, Prolog., 18, P. L., t. XVI, col. 708.

Les témoignages rendus par Ambroise au dogme eucharistique sont nombreux et précis. La parole consécratoire est toute-puissante : … Sacramentum islud quod accipis Christi sermone conficitur, Ipse clamat Dominus Jesus : Hoc est corpus meum. Ante benedictionem verborum cælestium alia species nominatur, post consecrationem corpus significatur. Ipse dicit sanguinem suum. Ante consecrationem aliud dicitur, post consecrationem sanguis nuncupatur… De mysteriis, c. IX, 52-54, P. L., t. XVI, col. 406-407. Ambroise allègue les divers miracles bibliques qui préparaient les âmes à admettre le mystère de la transsubstantiation. L'Eucharistie n'est pas seulement un sacrement ; elle est aussi un sacrifice où le Sauveur s'offre lui-même par la main du prêtre. In Psalm. XXXVIII enarr., 25, P. L., t. XIV, col. 1052 ; In Luc., l. I, c. I, 28, P. L., t. XIV, col. 1545 ; De officiis ministrorum, l. I, c. XLI, , P. L., t. t. XVI, col. 84.

Tout le traité De pænitentia expose, avec la discipline propre au temps où vivait Ambroise, la doctrine catholique sur le sacrement de la réconciliation. Il y est fait mention de l'aveu des fautes secrètes. Si quis igitur occulta crimina habens, propter Christum tamen studiose penitentiam egeri, etc. De pænitentia, l. I, c. XVI, 90, P. L., t. col. 493. Le biographe d'Ambroise, Paulin, nous a appris avec quelle miséricorde l'évêque accueillait les pécheurs. Vita S. Ambrosii, etc., n. 39, P. L., t. XIV, col. 40. Les droits et les pouvoirs divins de la hiérarchie sont affirmés par saint Ambroise, Epist., XXI, 2, 4, P. L., t. XVI, col. 1003, 1004. L'évêque de Milan, qui a tant glorifié la virginité, n'a point méconnu cependant la haute dignité du mariage chrétien. De virginibus, l. I, c. VII, 34-35, P. L., t. XVI, col. 198-199 ; Epist., XLII, n. 3, P. L., t. XVI, col. 1124. Ambroise déclare indissoluble le lien conjugal, De Abraham, l. I, c. VII, 59, P. L., t. XIV, col. 442 ; In Lucam, l. VIII, P. L., t. XV, col. 1766 ; il détourne les chrétiens des alliances avec les infidèles ou les hérétiques, De Abraham, l. I, c. IX, n. 84, P. L., t. XIV, col. 450, 451 ; In Luc., l. VIII, P. L., t. XV, col. 1765 ; Epist., XIX, 7, P. L., t. XVI, col. 984-985. Dans cette lettre, Ambroise décrit d'un trait rapide la pompe religieuse du mariage.

 

6° Culte des saints et des reliques.

On sait la confiance qu'Ambroise avait dans l'intercession des saints, De viduis, c. IX, 54, P. L., t. XVI, col. 250, 251 ; l'honneur qu'il rendait à leurs reliques, Exhortatio virginitatis, c. II, P. L., t. XVI, col. 339. Le témoignage qu'il rend aux miraculeuses guérisons accomplies par les reliques des saints Gervais et Protais est célèbre. Epist., XXII, 17, P. L., t. XVI, col. 1024.

 

7° Eschatologie.

Il nous reste à parler de l'eschatologie d'Ambroise. Un passage du saint l'a fait soupçonner de millénarisme, j'entends de ce millénarisme spirituel dans lequel donnèrent d'illustres anciens. In Ps. I enarr., 54, P. L., t. XIV, col. 950, 951. Sous l'influence du IVe livre d'Esdras qui répartissait les âmes des morts en divers réceptacles d'où elles ne doivent sortir qu'au dernier jour pour recevoir leur salaire, Ambroise dit quelque part que l'âme séparée du corps est en suspens sur sa destinée qui sera fixée seulement au jugement futur. De Caïn et Abel, l. II, c. LI, P. L., t. XIV, col. 544. On a relevé une trace d'origénisme dans un texte assez obscur. In Psalm. CXVIII, serm. XX, n. 23, P. L., t. XV, col. 491 ; cf. Petau, Theol. dogm., De angelis, l. III, c. VII, n. 12. Ambroise semble aussi laisser entendre, posterat quidem intelligi, que tous les fidèles, quelles qu'aient été les défaillances de leur vie, arriveront finalement au salut. In ps. CXVIII enarr., n. 56, P. L., t. XIV, col. 952. Sur ces divers points, ou l'Eglise ne s'était pas encore prononcée avec une précision souveraine, ou du mois Ambroise ne saisissait pas avec une pleine clarté l'enseignement de l'Eglise. Mais les textes abondent où l'évêque de Milan affirme toute la doctrine catholique sur les fins dernières. Il confesse en maint endroit l'éternité des peines. De lapsu virginis, c. VIII, P. L., t. XVI, col. 376 ; De bono mortis, c. II, 5, P. L., t. XIV, col. 542 ; In ps. CXVIII, serm. XX, n. 58, P. L., t. XV, col. 1052. Et certes, il ne songe pas à exempter de l'éternel châtiment les chrétiens prévaricateurs lorsqu'il s'écrie : Si nihil argenti in me inventum fuerit, heu me ! In ultima inferni detrudar aut ut stipula totus exurar. In ps. CXVIII enarr., n. 13, , P. L., t. XV, col. 1487. Ambroise, en maint endroit, devançant la décision de Benoît XII, reconnaît que les âmes justes qui n'ont plus rien à expier sont immédiatement admises à la vision béatifique. In Luc., l. X, 92, P. L., t. XV, col. 1827 ; Epist., XXII, De bono mortis, c. XI, 48, P. L., t. XIV, col. 561. Enfin, il a plus d'une fois, et de la manière la plus touchante, attesté l'usage de la prière pour les morts. Epist., XXIX, n. 4, P. L., t. XVI, col. 1090 ; De obitu Theodosii, n.37, P. L., t. XVI, col. 1397.

 


 

Editions.

Entre les anciennes éditions, la meilleure, sans contredit, est celle des bénédictins du Frische et le Nourry, Paris, 1680-1690, 2 vol. in-fol. Migne l'a reproduite dans les t. XIV, XV, XVI de la P. L., 1845. Ballerini a donné une édition nouvelle, Milan, 1875-1883, 6 vol. in-fol. Le t. XXXII, du Corpus scriptorum Ecclesiæ latinæ de Vienne est le 1er des œuvres de S. Ambroise.

 

Vie et Œuvres.

Tillemont , Mémoires, t. X, Paris, 1705 ; Ceillier, Hist. générale des auteurs sacrés et ecclés., 2e édit., t. V, Paris, 1865 ; Villemain, dans la Bibliographie universelle de F. Didot, art. Ambroise (saint) ; Ebert, Histoire générale de la littér. du moyen âge en Occident, traduction Aymeric et Condamin, Paris, 1883, p. 155-200 ; E. Bernard, De S. Ambrosii Mediol. episc. vita publica, in-8°, Paris, 1871 ; Locatelli, Vita di S. Ambrogio, in-8°, Milan, 1875 ; Fœrster, Ambrosius, Bischof von Mailand. Eine darstellung seines Lebens und Wirkens, in-4°, Halle, 1884 ; Pruner, Die theologie des H. Ambrosius, in-4°, Eichstædt, 1862 ; Duc de Broglie, L'Eglise et l'Empire romain, 4e édit., Paris, 1882, t. V, p. 38, 255-261 ; t. VI, tout entier ; le même, S. Ambroise, in-12, Paris, 1889 ; Keller, Der hl. Ambrosius… Als Erklarer des Alten Testazmentes, in-8°, Ratisbonne ; Biraghi, Vita della virgine Romano-Milanese S. Marcellina, sorella di S. Ambrogio, in-8°, Milan, 1863 ; trad. Corail, in-18, Paris, 1867 ; Thamin, S. Ambroise et la morale chrétienne au IVe siècle, in-8°, Paris, 1895 ; Niederhuber, Die lehre des h. Ambrosius vom Reiche Gottes auf Erden, 1904 ; id., Die Eschatologie des h. Ambrosius, 1907.

 

 

  Recevez par email nos mises à jour

   

Nouvelles parutions

Bulletins de la Tradition

Catéchisme n° 121

Le sacrement de pénitence

Camps d'été 2019

Pour garçons
et jeunes gens

Juillet 2019 : activités proposées par l'école Saint Joseph des Carmes (camp travaux, camp vélo)
Vox cantorum : camp de vacances pour garçons à partir de 8 ans - 30 juin au 6 juillet 2019 à Châteauroux (36)
Camp Saint-Joseph pour garçons de 8 à 13 ans à Bourg-Saint-Pierre, du 6 au 20 juillet 2019
Camp pour garçons de 10 à 15 ans à St-Aubin-d'Aubigné (35) du 8 au 21 juillet
Camp St-Pierre J-E. pour garçons de 14 à 17 ans au milieu des volcans d'Auvergne
du 11 au 26 juillet

Camps Saint-Pie X à l'Etoile du Matin à Eguelshardt du 12 et du 15 au 30 Juillet 2019
Camp Bx Théophane Vénard pour garçons de 8 à
13 ans du 17 au 30 juillet à Kernabat

Camp Saint-Dominique pour garçons de 13 à 17 ans en Dauphiné du 27 juillet au 10 août
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp garçons du 1er au 15 août 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)
Camp itinérant à vélo Raid Saint Christophe du 5 au 19 août 2019 pour les garçons de 14 à 17 ans

Pour filles et
jeunes filles

Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 10 au 19 juillet pour filles de 7 à 17 ans
à Châteauroux

Soeurs de la FSPX - Camp ménager du 23 juillet au 1er août pour jeunes filles de 15 à 18 ans à Châteauroux
Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 23 juillet au 1er août pour filles de 7 à 17 ans à Châteauroux
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp filles du 17 au 31 juillet 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Dimanche 18 août 2019
06:49 21:00