La collégialité

5 articles

Le n°22 de la constitution Lumen Gentium (Vatican II) suggère très fortement qu’il y a dans l’Église deux sujets du pouvoir suprême : le pape seul d’une part, le collège des évêques uni à son chef d’autre part.  Le deuxième sujet peut s’entendre comme une assemblée d’égaux où le pape n’aurait plus qu’une primauté d’honneur. Le simple fait de rendre possible cette interprétation remet en cause l’unicité du primat telle que l’a déclaré le concile Vatican I dans la constitution Pastor Aeternus (DS 3054).

Dans la « Préface » au livre J’accuse le Concile, Mgr Lefebvre signale « les équivoques et les ambiguïtés » du fameux Concile pastoral. Il y a certes parmi les textes de Vatican II des passages malheureusement dénués de toute équivoque et dont le sens est suffisamment clair, pour qu’il s’avère impossible de les concilier avec la Tradition.​