logos-lpl-separator-blc

A propos de l’annonce des canonisations de Jean-Paul II et de Jean XXIII, abbé Christian Bouchacourt – 2 octobre 2013

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Au cours du consistoire public réuni le 30 septembre dernier, le pape François a exprimé son intention de procéder à la canonisation des papes Jean XXIII et Jean-Paul II.

Une telle annonce ne manque pas de nous causer un grand étonnement et une profonde tristesse. En effet, nous ne pouvons pas oublier que Jean XXIII a convoqué le Concile Vatican II, qui a initié et favorisé un pacifisme mortel avec le monde. Il voulait marier l’Eglise avec les idées libérales condamnées par ses prédécesseurs.

Jean-Paul II, à son tour, a imposé l’esprit et des décisions du Concile dans toute l’Eglise. Il a commis des actions très graves comme le fait d’avoir initié la rencontre d’Assise et d’avoir embrassé le Coran, compromettant ainsi sérieusement la foi.

Afin de savoir que penser des canonisations actuelles et de mieux connaître les dommages causés à l’Église par le pape Jean-Paul II, je vous invite à lire les deux (1) articles présentés ci-dessous, que nous avons publiés dans notre magazine « Iesus Christus » dans le numéro 134 de mars-avril 2011.

Plus que jamais, il est temps de prier et faire pénitence pour le Pape et l’Eglise, pour que le Christ-Roi mette un terme à la passion qui traverse l’Eglise, et que la Tradition recouvre ses droits, pour l’honneur de Dieu et le bien des âmes.

Père Christian Bouchacourt , Supérieur du District d’Amérique du Sud

Source :

(1) Articles à lire ici

¿ A quien debemos imitar ? Juan Pablo II vs los santos, por el R.P. Jean-Michel Gomis
¿ Santo Subito ?, por el R.P. Jean-Michel Gleize

Abbé Christian Bouchacourt

FSSPX Second assistant général

Né en 1959 à Strasbourg, M. l'abbé Bouchacourt a exercé son ministère comme curé de Saint Nicolas du Chardonnet puis supérieur du District d'Amérique du Sud (où il a connu le cardinal Bergoglio, futur pape François) et supérieur du District de France. Il a enfin été nommé Second Assistant Général lors du chapitre électif de 2018.