logos-lpl-separator-blc

Note sur les baptêmes conférés en dehors de l’Eglise catholique – 10 janvier 1965

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp


Une note du Secrétariat français de l’Unité au sujet des baptêmes conférés par les chrétiens non catholiques rappelle:

1° Qu’en saine doctrine théologique, on ne doit pas mettre systématiquement en doute la validité du baptême conféré dans les communautés non catholiques dont l’Eglise a, jusqu’ici, admis le rituel.

Tel est le cas, par exemple, pour les Eglises orientales séparées, les Eglises luthériennes et les Eglises réformées de France.

2° Que, selon les instructions mêmes de Rome, on ne doit pas rebaptiser de façon générale et sans discernement, pas même sous condition.

3° Qu’avant de prononcer la validité, l’invalidité ou le caractère douteux d’un baptême conféré par les non-catholiques, il y a lieu de faire une enquête sérieuse.