logos-lpl-separator-blc

Prochaine « canonisation » des papes Jean XXIII et Jean-Paul II – Automne 2013

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Le pape François a approuvé le 5 juillet un décret relatif à la cause de « canonisation » du « bienheureux » Jean-Paul II (le pape François reconnaît un deuxième « miracle » dû à l’intercession du « bienheureux », sans expliquer de quel « miracle » il s’agit), et il a approuvé un vote positif des cardinaux de la congrégation romaine en vue de la « canonisation » du « bienheureux » Jean XXIII, sans qu’il y ait de miracle reconnu.

Le pape a, en effet, le pouvoir de dispenser du deuxième miracle, nécessaire, après la béatification, pour la canonisation. (Zenit.org).

Pour procéder à la « béatification » de Jean-Paul II, on avait accepté un miracle qui parut douteux à plus d’un médecin : la guérison de sœur Marie Simon-Pierre Normand, guérie de la maladie de Parkinson le 2 juin 2005. Traditionnellement, l’Église ne retenait pas de telles guérisons de maladies nerveuses, dont les causes sont mal connues.

Cette fois-ci, on ignore tout – pour l’instant – des circonstances du deuxième « miracle » attribué à Jean-Paul II.

Quant au « bon pape Jean », il semble qu’il ait du mal à faire un deuxième « miracle » : aussi le pape François a jugé bon de l’en dispenser. « Nous connaissons tous les vertus et la personnalité du pape Roncalli, il n’y a pas besoin d’expliquer les motifs de la décision sur sa sainteté », a déclaré le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi. Précisément, « les vertus et la personnalité du pape Roncalli » posent quelques problèmes, comme le montrent les articles de l’abbé Simoulin, « Dossier sur Jean XXIII (quatre sophismes de Jean XXIII) », dans Le Sel de la terre 36 (p. 80), et du père Innocenzo Colosio O.P., « Entretien sur la « bonté » du pape Jean XXIII », dans Le Sel de la terre 42 (p. 39). Voir aussi : « « Bienheureux » Jean XXIII ? » (Le Sel de la terre 34, p. 221) ; « La malheureuse contribution de l’historiographie officielle à la béatification de Jean XXIII » (Le Sel de la terre 36, p. 227) ; « La canonisation maçonnique de Jean XXIII » (Le Sel de la terre 48, p. 179).

Sur la question des « canonisations » faites par l’Église conciliaire, nous renvoyons nos lecteurs aux études : « Les canonisations faites par le pape Jean-Paul II sont-elles infaillibles ? » par Mgr Lefebvre (Le Sel de la terre 42, p. 244) et « Infaillibilité des canonisations et des lois universelles » par l’abbé Calderón (Le Sel de la terre 72, p. 36, spécialement p. 107-112).

Extraits du Sel de la Terre n° 86 – Automne 2013