logos-lpl-separator-blc

L’évêché de Mgr Lefebvre en vente

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

L’évêché de Tulle est mis en vente. Mgr Lefebvre fut à la tête de ce petit diocèse de janvier à août 1962, juste avant d’être élu Supérieur général des Spiritains.

Le 23 janvier 1962, Mgr Lefebvre quitte son évêché de Dakar (Sénégal) car il est nommé à la tête du diocèse de Tulle. La situation qu’il y découvre n’est guère brillante : la Chrétienté recule, les prêtres vivent dans une grande misère et se désespèrent devant le peu de fruits obtenus par leur ministère. En 1980 et 1981, à Ecône, Mgr Lefebvre évoquait auprès des séminaristes la situation effrayante rencontrée. Ce désastre, en Corrèze et dans de nombreux diocèses de France, annonçait les fausses solutions du concile Vatican II. Pour Mgr Lefebvre, la solution ne réside certainement pas dans le libéralisme, l’accusation de l’Eglise, mais bien plutôt dans le retour aux fondamentaux de la foi, du surnaturel, de la sainteté sacerdotale, de la vie religieuse fervente et de l’éducation chrétienne. Il ne fait aucun doute pour le prélat missionnaire que la situation aurait alors à ce moment pu être redressée.

En 2021, Mgr Francis Bestion, évêque de Tulle (Corrèze) depuis 2014, vend l’évêché jugé trop grand et trop coûteux au vu des finances du diocèse. Composé de deux bâtiments acquis en 1914 et dans les années 1960, ce bâtiment pourrait intéresser des promoteurs immobiliers. Les 30 pièces totalisant 1100 mètres carrés sont proposées pour 270 000 €.

L’évêché de Tulle continue donc sa lente agonie : il comptait 458 prêtres en 1878, 375 en 1918, 300 en 1940,240 en 1950, 214 en 1964, 100 en 2000 et n’en totalise plus que 40 aujourd’hui (Statistiques des diocèses de France).

Sources : Le Point/France 3/Mgr Lefebvre, une vie, éd. Clovis

fraternité sainte pie X

Articles en relation