Du 17 au 19 février 2023

IVe Université d’hiver de la FSSPX

Transhumanisme : La quête de l’immortalité ?

Mesdames, mes­de­moi­selles, messieurs…

La IVe Université d’hiver de la Fraternité Sacerdotale Saint-​Pie X aura lieu du 17 au 19 février 2023 (accueil à par­tir de 18h00) à l’école Saint-​Michel, domaine de la Martinerie (36130, Montierchaume). Retenez les dates dès maintenant !

Et si le déve­lop­pe­ment extra­va­gant de la bioé­thique cachait une révo­lu­tion plus grave ? La pro­créa­tion médi­ca­le­ment assis­tée, la ges­ta­tion pour autrui, sont déplo­rables et sont des atteintes à l’œuvre divine de la créa­tion ; le chan­ge­ment de genre, vou­loir n’être plus ni « il », ni « elle », est révol­tant et contre nature. À la véri­té toutes ces mal­ver­sa­tions sont scandaleuses.

Cependant toutes ces révoltes humaines sup­posent un sub­strat : un « sen­ti­ment » pro­fond de qui on est, une pâte humaine, capable de vou­loir, de choi­sir, de se déter­mi­ner pour tel chan­ge­ment ; et la liste des pos­si­bi­li­tés s’allonge… actuel­le­ment résu­mées en 6 lettres et un signe : LGBTQI+.

On peut aus­si cher­cher un bon moyen de vivre enfin sans effort ni tra­vail. On peut cher­cher à jouir sans entrave, sans souf­frir ni mou­rir. Oui, on peut… Tous ces fous espoirs sont la devan­ture d’une théo­rie beau­coup plus pro­fonde et pas nou­velle. C’est celle que prô­nait en 1747 Julien Offray de la Mettrie dans un ouvrage à scan­dale : l’homme machine.
Même s’il ne rati­fiait pas toutes les idées éton­nantes de Descartes qui, pre­nant les ani­maux pour des machines, per­met­tait de les dis­sé­quer à plai­sir, il refu­sait, comme lui, la com­po­si­tion har­mo­nieuse de l’âme et du corps. L’erreur actuelle est la même : l’homme n’est que matière. C’est le maté­ria­lisme athée, contre quoi la Sainte Vierge met­tait en garde à Fatima, qui se répand dans le monde cher­chant à perdre les âmes. La pâte humaine modi­fiable tout à loi­sir est deve­nue une pâte à mode­ler. L’homme n’est plus un être de nature, il est un pro­duit arti­fi­ciel, une mécanique.

Le trans­hu­ma­nisme donne à l’homme le pou­voir de mode­ler son être et de se prendre pour le grand archi­tecte de l’Univers. Alors, au diable l’apathie devant une telle entre­prise et l’indifférence face à tel blasphème !

Il ne s’agit pas de gémir, mais de se for­mer. Non seule­ment pour n’être pas cap­té par les sirènes enchan­te­resses de ce monde illu­soire, mais aus­si pour éclai­rer ceux que nous côtoyons pour les aider à res­ter libres créa­tures de Dieu. La pro­chaine UDH en est vrai­ment le moment pri­vi­lé­gié : nous vous y atten­dons nombreux !

Abbé de Jorna, Supérieur du dis­trict de France de la FSSPX

Il est des com­bats qui appar­tiennent aux héros du pas­sé, et que nous aimons par­fois nous rap­pe­ler. Poitiers, Orléans, Lépante, Vienne, la Vendée… Autant de témoins du cou­rage héroïque de nos ancêtres.

Il est d’autres com­bats, plus récents, de résis­tance aux dérives du monde moderne. Le pon­ti­fi­cat de saint Pie X, l’œuvre de la Cité catho­lique, le com­bat de la Tradition, ou encore de l’école libre… Autant de témoins de la fidé­li­té vigou­reuse de nos aînés.

Et puis il est d’autres com­bats. Les nôtres. Ceux d’une géné­ra­tion mar­quée par la des­truc­tion de la famille, du mariage, de la filia­tion, et jusqu’à la des­truc­tion de l’identité indi­vi­duelle. Des com­bats dif­fi­ciles, comme ceux de nos aînés, comme ceux de nos ancêtres. Des com­bats exi­geants, de cette exi­gence qui carac­té­rise les nobles causes. Des com­bats par­fois ter­ri­fiants, à la mesure de la haine mor­telle que nous voue l’ennemi. Ces com­bats, par nature incer­tains, seuls des aven­tu­riers accep­te­ront de les mener. Plus le temps passe, plus la défaite semble acquise. Plus le nombre de nos forces dimi­nue. Plus la rési­gna­tion nous gagne. Et pour­tant… à chaque époque, chaque com­bat mené par nos aînés pré­sen­tait les mêmes obs­tacles, les mêmes menaces. Il a suf­fi d’un petit nombre de meneurs et de la har­diesse de leurs amis pour gagner les vic­toires, limi­ter les défaites, et tou­jours, tou­jours, pré­ser­ver et trans­mettre le tré­sor de leur Foi, ce qui consti­tue la plus grande des victoires.

La ques­tion, aujourd’hui, n’est pas de savoir si le com­bat sera gagné, mais s’il y aura des aven­tu­riers pour le mener. Les défis de notre temps ne sont que les nou­velles vagues d’un com­bat plus large, mais ce sont celles aux­quelles nous devons faire face aujourd’hui. Là où nous sommes. Avec le petit ter­ri­toire à pro­té­ger qui est le nôtre. Avec notre entou­rage à réveiller, à conver­tir, ou du moins à éclairer.

Les Universités de la FSSPX ne sont pas le lieu du com­bat. Elles sont une étape de pré­pa­ra­tion, de for­ma­tion, de for­ti­fi­ca­tion. Elles sont une base arrière, forte de ses for­ma­teurs, de l’unité de ses par­ti­ci­pants, et bien sûr de ses temps de prière. Elles sont une poi­gnée de jours, courts, sti­mu­lants, éner­gi­sants, où vou­dront bien se retrou­ver les aven­tu­riers en quête de force et de sens.

Vous êtes le bien­ve­nu. Nous vous atten­dons, et nous vous accueille­rons avec joie. Votre pré­sence sera intel­lec­tuel­le­ment enri­chis­sante pour vous et pour nous. N’hésitez pas à réser­ver votre séjour : la date approche !

Cher ami, à très bientôt !

L’équipe orga­ni­sa­trice, à votre service

* * *

Nous avons conscience d’être aujourd’hui les déten­teurs du plus bel héri­tage qui soit : le tes­ta­ment de Notre-​Seigneur Jésus-Christ.

« Recevoir pour trans­mettre », tel est le but des Universités de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X. Il s’agit pour les par­ti­ci­pants de s’armer doc­tri­na­le­ment et spi­ri­tuel­le­ment, dans une ambiance convi­viale, pour ensuite deve­nir apôtres dans leur milieu.

Renseignements par cour­riel : udtfsspx@​gmail.​com ; par télé­phone : 07 65 73 66 13 ; sur le site udt​-fsspx​.fr

Source : site de l’UDH

Montierchaume
FSSPX District de France
La Martinerie - Route départementale 96, 36130, Montierchaume
fraternité sainte pie X

Autres évènements