logos-lpl-separator-blc

Campos : l’inévitable soumission au N.O.M – Juillet 2008

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Vidéo 1 : Mgr Rifan en totale communion avec le NOM

Vidéo 2 : Un de ses prêtres célèbre la nouvelle messe chaque semaine

En mai 2004, dans leurs “62 raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas en conscience assister à la nouvelle messe“, les prêtres de l’Administration Saint-Jean-Marie Vianney de Campos pour prouver que leur reconnaissance rapide par Rome ne les engageait pas sur la voie du NOM, déclaraient solennelement :

[…]

11. Parce que la nouvelle messe ne manifeste pas la foi dans la présence réelle de Notre-Seigneur, la messe traditionnelle la manifeste sans équivoque.

12. Parce que la nouvelle messe établit une confusion entre la présence réelle du Christ dans l’Eucharistie et sa présence MYSTIQUE parmi nous (se rapprochant de la doctrine protestante).

13. Parce que la nouvelle messe brouille ce qui devrait être une différence bien marquée entre le sacerdoce hiérarchique et le sacerdoce commun des fidèles (comme le fait le protestantisme).

14. Parce que la nouvelle messe favorise la théorie hérétique que c’est la FOI du peuple et non LES PAROLES DU PRÊTRE qui rend le Christ présent dans l’Eucharistie.

15. Parce que l’insertion de la “Prière des fidèles” luthérienne dans la nouvelle messe suit et met en avant l’erreur que tous les fidèles sont des prêtres.

16. Parce que la nouvelle messe supprime le Confiteor du prêtre, le rend collectif avec le peuple, promouvant ainsi le refus de Luther d’accepter l’enseignement catholique selon lequel le prêtre est juge, témoin et intercesseur avec Dieu.

17. Parce que la nouvelle messe nous donne à entendre que le peuple concélèbre avec le prêtre, ce qui va à l’encontre de la théologie catholique !

18. Parce que six ministres protestants ont collaboré à l’élaboration de la nouvelle messe : George, Jasper, Shepher, Kunneth, Smith et Thurian.

19. Parce que de même que Luther a supprimé l’offertoire – parce qu’il exprimait très clairement le caractère sacrificiel et propitiatoire de la messe – de même les inventeurs de la nouvelle messe l’ont supprimé, le réduisant à une simple préparation des oblats.

20. Parce qu’on en a retiré suffisamment de théologie catholique que les protestants peuvent utiliser le texte de la nouvelle messe sans difficulté, tout en gardant leur antipathie pour la véritable Eglise Catholique romaine. Le ministre protestant Thurian (co-consulteur pour le projet de la nouvelle messe) a dit qu’un fruit de la nouvelle messe “sera peut-être que des communautés non-catholiques pourront célébrer la Cène du Seigneur en utilisant les mêmes prières que l’Eglise catholique.” (La Croix, 4/30/69)

[…]

24. Parce que les protestants eux-mêmes ont dit “les nouvelles prières eucharistiques catholiques ont abandonné la fausse (sic) perspective d’un sacrifice offert à Dieu”. (La Croix, 10/12/69)

25. Parce que nous sommes confrontés avec le dilemme : soit nous devenons protestants en rendant un culte avec la nouvelle messe soit nous préservons la foi catholique en adhérant fidèlement à la messe traditionnelle, la messe de toujours.

26. Parce que la nouvelle messe a été faite selon la définition protestante de la messe : “La Cène du Seigneur ou messe est la synaxe sacrée ou assemblée du peuple de Dieu qui se rassemble sous la présidence du prêtre pour célébrer le mémorial du Seigneur.” (§7 de l’Instructio generalis, définissant la nouvelle messe 6/4/69).

27. Parce qu’au moyen d’ambiguïtés, la nouvelle messe prétend plaire aux catholiques tout en plaisant aux protestants ; ainsi elle parle un double langage et elle offense Dieu qui a en horreur cette sorte d’hypocrisie : “Maudit soient… les hommes au langage double car ils détruisent la paix d’un grand nombre.” (Sirach)

[…]

31. Parce que la nouvelle messe suit la forme de la messe anglicane hérétique de Cranmer, et que les méthodes utilisées pour la promouvoir calquent précisément les méthodes des hérétiques anglais.

[…]

33. Parce que les protestants qui se sont convertis au catholicisme sont scandalisés de voir que la nouvelle messe est la même que celle à laquelle ils assistaient en tant que protestants. L’un d’eux, Julien Green, demande : “Pourquoi nous sommes-nous convertis ?”

[…]

37. Parce que la nouvelle messe, en dépit des apparences, véhicule une foi nouvelle, et non la foi catholique. Elle véhicule le modernisme et suit exactement les tactiques du modernisme, utilisant une terminologie vague pour insinuer et faire avancer l’erreur.

[…]

Voilà donc, qu’après un accord précipité et baclé, n’en déplaise à l’abbé Aulagnier, Campos renie tous ses engagements et laisse la liberté à ses prêtres de célébrer cette messe qui ” véhicule une foi nouvelle, et non la foi catholique” [Raison 36]…

Les engagements – Les reniements – La chûte

Lettre du R.P. Fernando Arêas Rifan à Dom Gérard, du 3 juillet 1988
62 raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas en conscience assister à la nouvelle messe – 2001
Reconnaissance de l’Union Sacerdotale Saint-Jean-Marie-Vianney par Rome – 18 janvier 2002
Une déclaration sans équivoque en faveur du N.O.M – 20 novembre 2004
Mgr Rifan participe à sa première messe moderne…tout en le niant !
Mgr Rifan et la duperie de Bordeaux – IBP, le 19 février 2006