Les Sœurs de la Transfiguration

Qui sont-​elles ?

La Fraternité de la Transfiguration est issue du cœur d’un saint prêtre venu de l’orthodoxie, Mgr Vladimir Ghika, prince moldave, converti à l’Église romaine à 30 ans et ordonné prêtre à 50 ans à Paris. En 1927, Mgr Ghika fonda à Auberive le premier embryon d’une communauté marquée par la présence de l’Apôtre st Jean, le souci de l’unité chrétienne, le Thabor et la sainte Eucharistie, sacrement de l’unité par excellence. 

La petite com­mu­nau­té ne put atteindre sa fin. Après une vie toute de labeur apos­to­lique et cha­ri­table, Mgr Ghika mou­rut, mar­tyr de la foi et de l’u­ni­té, le 17 mai 1954, dans les pri­sons com­mu­nistes roumaines.

La Fraternité de la Transfiguration, fon­dée par le R.P. Lecareux en 1970 à Mérigny (Indre), s’ef­force de conti­nuer son œuvre dont l’es­prit se carac­té­rise par la recherche de l’u­ni­té catho­lique pour rame­ner à l’u­nique Bercail de la sainte Église romaine, ceux qui s’en seraient éloi­gnés : « Ut sint unum »(Jn 17/​21).

fraternité sainte pie X

Dès le début de la fondation de la branche masculine, le R.P. Lecareux envisageait de la compléter par une branche féminine. C’est en 1985 qu’arrivent les premières sœurs, se plaçant dans le sillage des pères et offrant leur vie, elles aussi, pour la conversion des chrétiens séparés de Rome, spécialement les orthodoxes.

Ce but se situe dans la droite ligne du mes­sage de Notre-​Dame de Fatima, laquelle demande la consé­cra­tion de la Russie à son Cœur Immaculé, consé­cra­tion qui doit entraî­ner la conver­sion de ce pays, c’est-​à-​dire sa ren­trée dans le giron de l’Église romaine.

fraternité sainte pie X

Notre spiritualité

Notre vie religieuse, comme celle des pères, est éclairée par la spiritualité de la Transfiguration, que notre devise »Adorare – Unire – Servire » récapitule.

Adorare

A la suite des trois apôtres, les sœurs sont invi­tées à suivre Notre-​Seigneur jus­qu’à la contem­pla­tion divine. Fin de toute vie chré­tienne et a for­tio­ri de toute vie reli­gieuse, cette ado­ra­tion et glo­ri­fi­ca­tion de la Sainte Trinité se tra­duit pour nous par la Sainte Messe, l’o­rai­son, l’of­fice de Prime, Sexte, Vêpres et Complies, la lec­tio divi­na, les visites au Saint-​Sacrement, le cha­pe­let, la lec­ture spirituelle.

Unire

Notre tâche prin­ci­pale consiste à offrir nos vies, nos prières pour le retour des chré­tiens dis­si­dents à la Sainte Église catho­lique. Dans ce but, nous étu­dions l’i­co­no­gra­phie et écri­vons des icônes (tré­sor de l’Église trop peu connu en Occident). Nous entre­te­nons aus­si des rela­tions avec les chré­tiens orien­taux, catho­liques de tra­di­tion ou même ortho­doxes, non dans un but de faux œcu­mé­nisme, mais pour mieux com­prendre et aimer l’Orient chré­tien et ain­si mieux le faire connaître autour de nous.

Servire

De même que les apôtres redes­cendent de la mon­tagne après y avoir contem­plé Notre-​Seigneur, ain­si les sœurs se mettent au ser­vice des âmes. L’aspect mis­sion­naire de notre Fraternité revêt toutes les formes néces­saires au sou­tien de l’a­pos­to­lat de nos pères : caté­chisme, ini­tia­tion des jeunes filles aux tâches ména­gères, accueil de retrai­tants, visites des malades et per­sonnes âgées à domi­cile, dans les mai­sons de retraite et hôpi­taux, sou­tien scolaire…

fraternité sainte pie X

Maison mère

Mérigny
Sœurs de la Transfiguration
11 place de l'Eglise 36220 Mérigny

Autres maisons

Saint-Loup-Lamairé
23 rue St Léger, Lamairé 79600 Saint-Loup-Lamairé

A propos de la communauté