Logo La Porte Latine FSSPX
fraternité sainte pie X

Actualités

suivez-​nous !

fraternité sainte pie X

Agenda

nos prochains évènements en France

Qui
sommes-nous ?

une communauté sacerdotale

La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X est une socié­té de prêtres catho­liques fon­dée par Mgr Marcel Lefebvre en 1970. Son But essen­tiel est la for­ma­tion de bons prêtres par les moyens que l’Église a tou­jours employés.

La maison
du district

Connaître nos supé­rieurs, accé­der aux com­mu­ni­qués offi­ciels, deman­der un cer­ti­fi­cat de baptême.

Nos maisons
en France

Bastions de la foi et phares de la Chrétienté, elles sont la base de notre apostolat. 

Les œuvres
du district

Offrir à cha­cun la pos­si­bi­li­té de s’in­ves­tir au ser­vice de Notre-​Seigneur Jésus-​Christ et d’ap­pro­fon­dir sa vie chrétienne.

La
vocation

Prêtre, frère, oblate, sœur de la FSSPX. Comment répondre à l’ap­pel de Dieu ? 

Où trouver
nos lieux de messe

la fraternité saint-​pie X en france

La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X est for­te­ment implan­tée en France avec plus de 40 prieu­rés. Elle des­sert 125 lieux de culte où la sainte messe est célé­brée les dimanches, fêtes et jours de semaine. La Fraternité Saint Pie X des­sert éga­le­ment cer­taines com­mu­nau­tés amies. Cliquez ci-​dessous pour trou­ver un lieu de messe de la fra­ter­ni­té et ses horaires en France.

La messe en direct

de saint-​nicolas-​du-​chardonnet

Ce qui fait le mérite et la ver­tu, c’est le bien, plus encore que le dif­fi­cile. Il ne faut donc pas dire : tout ce qui est plus dif­fi­cile est plus méri­toire, mais ce qui, étant plus dif­fi­cile, est en même temps meilleur. 
Saint Thomas d’Aquin
fraternité sainte pie X

Médias

suivez-​nous !

Martyrologe

La Chaire de saint Pierre apôtre, sur laquelle il siè­gea d’a­bord à Rome, là où pour la pre­mière fois les dis­ciples reçurent le nom de chrétiens.

A Faenza, dans l’é­mi­lie, l’an­ni­ver­saire de saint Pierre Damien, car­di­nal, évêque d’Ostie et confes­seur, de l’Ordre des Camaldules, célèbre par sa doc­trine et sa sain­te­té. Le pape Léon XII l’a décla­ré doc­teur de l’é­glise uni­ver­selle. Sa fête se célèbre le jour suivant.

A Salamine, en Chypre, saint Aristion. Selon Papias, dont il va être ques­tion, il fut l’un des soixante douze dis­ciples du Christ.

A Hiérapolis, en Phrygie, le bien­heu­reux Papias, évêque de cette ville. Il fut audi­teur de saint Jean le Presbytre et com­pa­gnon de saint Polycarpe.

En Arabie, la com­mé­mo­rai­son de nom­breux saints mar­tyrs, qui furent très cruel­le­ment mis à mort sous l’empereur Galère Maximien.

A Alexandrie, saint Abile, qui fut le second évêque de cette ville après saint Marc, et rem­plit avec une répu­ta­tion de ver­tu les fonc­tions du sacerdoce.

A Vienne, en Gaule, saint Paschase évêque, remar­quable pour son éru­di­tion et la sain­te­té de ses mœurs.

A Ravenne, saint Maximien, évêque et confesseur.

A Cortone, en Toscane, sainte Marguerite, du Tiers-​Ordre de saint François. Par une admi­rable péni­tence et par des larmes abon­dantes, elle effa­ça sans relâche les taches de sa vie anté­rieure. Son corps, mer­veilleu­se­ment conser­vé sans cor­rup­tion, exhale une suave odeur, opère de fré­quents miracles et est entou­ré à Cortone de beau­coup d’honneurs.

Les trois ten­ta­tions du Christ, par Simon Bening

Sanctoral

La Chaire de saint Pierre à Antioche

Instituée pour rem­pla­cer à Rome une solen­ni­té païenne en l’hon­neur des défunts de chaque famille, la fête du 22 février res­ta jus­qu’au XVIe siècle celle de la Chaire de saint Pierre à Rome. Les églises de Gaule qui n’ad­met­taient pas de solen­ni­tés en temps de Carême, repor­tèrent cette fête au 18 jan­vier, tan­dis que Rome gar­dait l’u­sage ancien. Les deux fêtes, du 18 ian­vier en Gaule, et du 22 février à Rome, étaient des­ti­nées à véné­rer la pri­mau­té pon­ti­fi­cale, la men­tion d’Antioche pro­vient d’une addi­tion tar­dive d’un scribe d’Auxerre. Au XVIe siècle, le Pape Paul V consa­cra les deux fêtes et en éten­dit l’u­sage à toute l’Église. La litur­gie néan­moins reprend auiourd’­hui la Messe du 18 janvier.

Est-​il besoin de faire remar­quer que dans cette fête de la Chaire de saint Pierre, l’Église n’en­tend pas véné­rer la chaire maté­rielle, mais que toute prière litur­gique est cen­trée sur l’é­pis­co­pat et la pri­mau­té pontificale.

Jeudi 22 février 2024

Chaire de Saint Pierre

2e classe

Mémoire
  • du Jeudi de la Première semaine du Carême