QUI SOMMES-NOUS ?

La Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X est une société de prêtres catholiques fondée par Monseigneur Marcel Lefebvre en 1970. Son but essentiel est la formation de bons prêtres par les moyens que l’Eglise a toujours employés : le saint sacrifice de la messe dans son rite de toujours, la prédication de la foi et de la morale catholiques, la dispensation de la grâce par les sacrements de l’Eglise, la doctrine catholique puisée aux meilleures sources, la vie en commun dans la charité et la prière.

fraternité sainte pie X

Histoire de
la Fraternité
Saint-Pie X

La Fraternité Saint-Pie X célèbre en 2020 le 50e anniversaire de sa fondation. Érigée canoniquement à Fribourg (Suisse) le 1er novembre 1970 par Mgr François Charrière, son refus du désordre liturgique et des nouvelles doctrines lui a valu bien des incompréhensions. Témoin vivant de la fécondité de la tradition catholique, son histoire est celle d’un demi-siècle de zèle pour la gloire de Dieu et le salut des âmes.

fraternité sainte pie X

mgr lefebvre
notre fondateur

Il reste dans les mémoires l’évêque qui s’est opposé à la Nouvelle Messe et aux réformes de Vatican II. Sa vie tout entière nous aide à comprendre pourquoi. Prêtre missionnaire, archevêque de Dakar, délégué apostolique du Saint-Siège pour l’Afrique francophone, Supérieur de la congrégation du Saint-Esprit, membre de la commission préparatoire du concile Vatican II et finalement fondateur de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, Mgr Marcel Lefebvre est une grande figure de l’Eglise catholique.

fraternité sainte pie X

l'esprit de
la fraternité
saint-pie X

2020 : la Fraternité Saint-Pie X a cinquante ans. A cette occasion, elle se fait connaître en éditant au long de cette année jubilaire textes et vidéos exposant sa mission au service du sacerdoce, de la foi, de la messe, des âmes, de l’Eglise, de la vérité et enfin du règne social du Christ.

fraternité sainte pie X

vatican ii

« Nous adhérons de tout cœur, de toute notre âme à la Rome catholique, gardienne de la foi catholique et des traditions nécessaires au maintien de cette foi, à la Rome éternelle, maîtresse de sagesse et de vérité. Nous refusons par contre et avons toujours refusé de suivre la Rome de tendance néo-moderniste et néo-protestante qui s’est manifestée clairement dans le concile Vatican II et après le concile dans toutes les réformes qui en sont issues » (Mgr Lefebvre). Pourquoi ce refus ?

fraternité sainte pie X