Dominicaines contemplatives d’Avrillé

Qui sont-elles ?

Elles sont discrètes et c’est par vocation. Lentement mais sûrement leur communauté grandit, dans le cadre paisible d’un monastère d’une beauté simple et étonnante

Installées à Avrillée, près d’Angers, les dominicaines vivent dans un silence plein de Dieu, plein de sa présence, tellement bienfaisant pour l’âme ainsi libérée de l’événementiel pour se consacrer à l’essentiel, selon le mot de Mère Marie-Emmanuelle, ancienne supérieure.

fraternité sainte pie X

En 2014, à l'étroit dans leur couvent d'Avrillé, les soeurs dominicaines ont décidé d'essaimer et de fonder un nouveau couvent.

La Providence les a conduites en Périgord, dans une propriété de 30 ha, classée site protégé. Les bâtiments d’une beauté simple et dépouillée, ont une âme monastique et une note de pauvreté propre à leur Ordre mendiant. Tout s’y prête à la louange divine, selon leur vocation de moniales au coeur de l’Eglise, pour Dieu seul et les âmes à sauver.

Maison mère