Dominicaines enseignantes du saint Nom de Jésus et du Cœur Immaculée de Marie – Brignoles

Qui sont-​elles ?

Les Mères de Saint-​Pré sont des tertiaires de l’ordre dominicain et comptent environ 120 soeurs qui s’occupent d’une dizaine d’écoles en France, en Argentine et en Espagne.

Les Mères de Saint-​Pré sont des ter­tiaires de l’ordre domi­ni­cain. Elles ont leurs racines dans l’époque post­ré­vo­lu­tion­naire, car c’est en 1800 que le prêtre tou­lou­sain Français Vincent fon­da l’Institut du Saint-​Nom-​de-​Jésus consa­cré à l’éducation des filles dans sa région. Ayant eu quelques dif­fi­cul­tés de déve­lop­pe­ment vers la fin du 19e siècle, les sœurs deman­dèrent l’affiliation de l’institut aux frères prê­cheurs en tant que tiers-​ordre dominicain.

fraternité sainte pie X

Dans les turbulances de l’époque conciliaire, les sœurs de Saint-​Pré décidèrent de maintenir le catéchisme et les constitutions traditionnels ainsi que de ne pas abondonner le Vetus Ordo Missae.

Dans leur com­bat, elles furent encou­ra­gées et aidées par le père Roger-​Thomas Calmel OP qui fut le pre­mier prêtre à refu­ser publi­que­ment et par écrit la célé­bra­tion de la messe de Paul VI. Le tom­beau du Père Calmel se trouve d’ailleurs à la maison-​mère près Brignoles.

fraternité sainte pie X

Des Mères présentes
dans le monde entier 

Aujourd’hui, les domi­ni­caines de Brignoles comptent envi­ron 120 sœurs qui s’occupent d’une dizaine d’écoles en France, en Argentine et en Espagne. Les demoi­selles qui dési­rent pas­ser une période au novi­ciat ou dans une école soit pour aider soit pour dis­cer­ner leur voca­tion peuvent s’adresser à la maison-mère.

Maison mère

La Celle (Brignoles)
Dominicaines de Brignoles
3100, route de Roquebrussanne 83170 La Celle (Brignoles)

Autres maisons

Château-Thébaud
5, Le Rafflay, 44690, Château-Thébaud

A propos de la communauté