Pie XII

Discours

24 mai 1939

Fondateurs de nouvelles familles

Donné à Rome, près Saint-​Pierre, le 24 mai 1939

Nous Nous sen­tons vrai­ment heu­reux et pro­fon­dé­ment ému de vous voir ici, chers époux, vous dont la béné­dic­tion nup­tiale a sanc­ti­fié et consa­cré l’amour et qui avez dépo­sé au pied de l’autel la pro­messe d’une vie chré­tienne tou­jours plus intense. Dorénavant vous vous sen­ti­rez une double obli­ga­tion de vivre en vrais chré­tiens : Dieu attend des époux qu’ils soient des conjoints chré­tiens et des parents chrétiens.

Mission des nou­velles familles.

Jusqu’à hier vous avez été des enfants sou­mis aux devoirs propres aux enfants ; mais dés l’instant de votre mariage vous voi­là deve­nus des fon­da­teurs de nou­velles familles, aus­si nom­breuses que les couples d’époux qui Nous entourent.

Nouvelles familles des­ti­nées à ali­men­ter un ave­nir qui se perd dans les secrets de la divine Providence. Familles des­ti­nées à ali­menter la socié­té civile de bons citoyens sou­cieux de pro­cu­rer à la cité ces biens dont jamais peut-​être le besoin ne s’est fait sen­tir comme aujourd’hui : le salut et la sécu­ri­té. Familles des­ti­nées à ali­menter l’Eglise de Jésus-​Christ, parce que c’est des nou­velles familles que l’Eglise attend de nou­veaux enfants de Dieu qui obéissent à ses saintes lois. Familles des­ti­nées enfin à pré­pa­rer de nou­veaux citoyens à la patrie céleste, au terme de cette vie temporelle.

Mais ce grand bien que vous êtes appe­lés à réa­li­ser dans votre nou­vel état de vie, vous ne pou­vez y comp­ter que si vous vivez en époux chré­tiens et en parents chrétiens.

Vivre chré­tien­ne­ment dans le mariage, c’est accom­plir fidèle­ment, outre les devoirs com­muns à tout chré­tien, à tout enfant de l’Eglise catho­lique, les obli­ga­tions propres à l’état conju­gal. L’apôtre saint Paul, écri­vant aux pre­miers époux chré­tiens d’Ephèse, met­tait en relief leurs mutuels devoirs et les ramas­sait en une vigou­reuse for­mule : « Que les femmes soient sou­mises à leurs maris comme au Seigneur ; car le mari est le chef de la femme, comme le Christ est le chef de l’Eglise » (Eph., v, 22, 23). « Maris, aimez vos fem­mes comme le Christ a aimé l’Eglise et s’est livré lui-​même pour elle » (Ib., v, 25). « Et vous, pères, n’exaspérez pas vos enfants, mais élevez-​les en les cor­ri­geant et en les aver­tis­sant selon le Sei­gneur » (Ib., vi, 4).

Tout en vous rap­pe­lant, chers époux, l’observance de ces devoirs, Nous for­mons les meilleurs vœux pour vous et Nous vous accor­dons la béné­dic­tion que vous êtes venus deman­der au Vicaire de Jésus-​Christ et que Notre prière sou­haite abon­dante, et pour les familles dont vous sor­tez et pour les nou­velles que vous venez de fonder.

PIE XII, Pape.

fraternité sainte pie X