Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Le sentiment du péché existe-t-il encore chez les pères synodaux?, R. de Mattei - 15 octobre 2015

Accès aux aberrations liturgiques dues à Vatican II
Accès aux archives sur l'apologètique
Accès aux documents sur la disputatio sur La Porte Latine
Accès aux compromissions des hommes d'Eglise avec les ennemis du Christ
Vatican II - Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...

Rubrique consacrée au pape François élu sur le trône de saint Pierre le 13 mars 2013

Le sentiment du péché existe-t-il encore chez les
pères synodaux?, R. de Mattei - 15 octobre 2015

Note de la rédaction de La Porte Latine :
il est bien entendu que les commentaires repris dans la presse extérieure à la FSSPX
ne sont en aucun cas une quelconque adhésion à ce qui y est écrit par ailleurs.


Accès au dossier sur les divorcés-remariés,
le problème homosexuel et le synode sur la famille


Roberto de Mattei

Les travaux du Synode confirment l’existence, au sein de l’Église catholique, d’un fort affrontement entre deux minorités. D’un côté, une poignée de Pères synodaux décidés à défendre la morale traditionnelle, de l’autre un groupe de «novateurs» qui semblent avoir perdu la foi catholique. Entre les deux minorités il y a, comme toujours, un centre mou et ondoyant, composé de ceux qui n’osent ni défendre ni attaquer la vérité et sont mus par des considérations liées davantage à des intérêts personnels qu’au débat doctrinal.

Les évêques novateurs, dans la discussion sur la première partie de l’Instrumentum laboris ont fait entendre leur voix en particulier dans deux des 14 cercles mineurs: l’Anglicus C et le Germanicus

Arrêtons-nous pour le moment sur un passage central de la relation du Circulus germanicus, qui avait pour rapporteur le nouvel archevêque de Berlin Mgr Heiner Koch et pour modérateur l’archevêque de Vienne, le cardinal Christoph Schönborn.

Les évêques allemands souhaitent que le dans le document final ne prévale pas un langage négatif, qui éloigne et condamne, au style «juridique» [“eine negativ abgrenzende und normativ verurteilende Sprache (forensischer Stil)”], mais un langage positif d’évolution de la position chrétienne, qui puisse exprimer implicitement ce qui est incompatible avec les positions chrétiennes [“eine positive, die christliche Position entfaltende Sprache, die damit implizit zur Sprache bringt, welche Positionen christilich inkompatibel sind”]. «Ceci comporte également la disponibilité (cf. Gaudium et Spes) à accueillir les développements positifs de la société" [“Dazu gehört auch die Bereitschaft (cf. Gaudium et Spes), von der Gesellschaft positive Entwicklungen aufzugreifen”].

Pour comprendre ce qui se cache derrière ce langage ambigu, il faut relire les passages centraux de l’interview accordée le 26 septembre par le cardinal Christoph Schönborn au père Antonio Spadaro pour la Civiltà Cattolica. L’archevêque de Vienne y affirme qu’il faut « prendre conscience de la dimension sociale et historique du mariage comme de la famille ». En effet, il explique :

 « Trop souvent, nous, théologiens et évêques, pasteurs et gardiens de la doctrine, oublions que la vie humaine se déroule dans les conditions imposées par une société: conditions psychologiques, sociales, économiques, politiques, dans un cadre historique. Jusqu’à présent, c’est ce qui a fait défaut dans le Synode. (...).

Nous devrions nous pencher sur les nombreuses situations de cohabitation, non seulement du point de vue de ce qui est absent, mais aussi du point de vue de ce qui est déjà promesse, ce qui est déjà présent. (...)

Ceux qui ont la grâce et la joie de pouvoir vivre le mariage sacramentel dans la foi, dans l’humilité et dans le pardon mutuel, dans la confiance en Dieu qui agit quotidiennement dans notre vie, savent regarder et discerner dans un couple, dans une "union de fait", chez ceux qui cohabitent, les éléments d’héroïsme authentique, de vraie charité, de vrai don réciproque. Même si nous devons dire: "Ce n’est pas encore une pleine réalité du sacrement". Mais qui sommes-nous pour juger et dire qu’il n’y a pas en eux des éléments de vérité et de sanctification? (...)

Je ne cache pas, à ce sujet, avoir été choqué de voir comment un mode d’argumentation purement formaliste brandit la hache de l’intrinsece malum (...).

L’obsession de l’intrinsece malum a tellement appauvri le débat que nous nous sommes privés d’un large éventail d’arguments en faveur de l’unicité, de l’indissolubilité, de l’ouverture à la vie, du fondement humain de la doctrine de l’Eglise. Nous avons perdu le goût de discuter sur ces réalités humaines. Un des éléments clés du Synode est la réalité de la famille chrétienne, non pas d’un point de vue exclusif, mais inclusif. (...)

Il y a aussi des situations où le prêtre, l’accompagnateur qui connaît les personnes dans le for interne, peut arriver à dire: "Votre situation est telle qu’en conscience, dans votre et dans ma conscience de pasteur, je vois votre place dans la vie sacramentelle de l’Église". (...) Je sais que je vais en scandaliser certains en disant cela ... mais on peut toujours apprendre quelque chose des personnes qui objectivement vivent dans des situations irrégulières. Le Pape François veut nous éduquer à cela » (Matrimoni e conversione pastorale. Intervista al cardinale Christoph Schönborn, aux soins de Antonio Spadaro S.I., in Civiltà Cattolica, Cahier n° 3966 du 26/09/2015, p. 449-552).

Il faut lire cette interview en parallèle avec celle d’un autre Père du synode, de formation culturelle germanique, l’archevêque de Chieti-Vasto, Bruno Forte, secrétaire spécial de l’Assemblée générale du Synode.

Dans ses déclarations à l’Avvenire du 19 Septembre 2015, Mgr Forte a dit que l’Instrumentum laboris manifeste

 «de la sympathie envers tout ce qu’il existe de positif, même si, comme dans le cas des cohabitations, nous sommes confrontés à une positivité incomplète.

Les critères de sympathie envers les "cohabitants" sont dictés par la présence dans leur union du désir de fidélité, de stabilité, d’ouverture à la vie. Et quand on se rend compte que ce souhait pourrait être couronné par le sacrement du mariage. Il est juste alors d’accompagner ce processus de maturation. Quand au contraire la cohabitation est épisodique, tout semble plus difficile et il devient alors important de trouver la route pour solliciter de nouveaux pas vers une maturation plus significative. (...)

Quand il y a une cohabitation irréversible, surtout avec la présence des enfants nés de la nouvelle union, revenir en arrière voudrait dire ne plus pouvoir remplir ses engagements. Et ces engagements comportent des devoirs moraux qui doivent être obtempérés dans un esprit d’obéissance à la volonté de Dieu qui demande la fidélité à cette nouvelle union. Lorsque ces conditions sont réunies, alors on peut envisager une intégration de plus en plus profonde dans la vie de la communauté chrétienne. Jusqu’à quel point? Nous l’avons déjà dit. Ce sera au Synode de proposer et au pape de décider».

Comme il ressort des interviews citées, l’approche des problèmes de la famille est de caractère purement sociologique, sans aucune référence aux principes transcendant l’histoire. Le mariage et la famille, pour le cardinal Schönborn et pour Mgr Forte, ne sont pas des institutions naturelles, qui accompagnent la vie de l’homme depuis l’aube de la civilisation : institutions qui certes naissent et vivent dans l’histoire, mais qui, étant enracinées dans la nature même de l’homme, sont destinées à survivre, en tout temps et en tout lieu, comme cellule de base de la cohabitation humaine.

Eux considèrent que la famille est soumise à l’évolution dialectique de l’histoire, prenant de nouvelles formes, en fonction des périodes historiques et les « développements positifs de la société ». Le « langage positif » dont parle le Circulus Germanicus signifie qu’aucune condamnation ne doit être exprimée par l’Église parce qu’il faut saisir les aspects positifs du mal et du péché. A proprement parler, pour eux, le péché n’existe pas, parce que tout mal est un bien imparfait et incomplet.

Ces aberrations trouvent leur fondement dans une confusion délibérée entre le concept métaphysique de bien et de mal, et celui moral. Il est clair en effet que, du point de vue philosophique, Dieu, qui est le Bien Suprême, n’a rien créé de mauvais ou d’imparfait dans l’univers. Mais, parmi les choses créées, il y a aussi la liberté humaine, qui rend possible l’éloignement moral de la créature rationnelle de Dieu. Cet ‘aversio a Deo’ chez la créature rationnelle est un mal qui s’appelle, à proprement parler, le péché. Mais la notion de péché est absente de la perspective du cardinal, tout comme de celle du secrétaire spécial du synode.

En niant l’existence de l’intrinsece malum le cardinal Schönborn nie les vérités morales selon lesquelles il existe «des actes qui par eux-mêmes et en eux-mêmes, indépendamment des circonstances, sont toujours gravement illicites, en raison de leur objet» (Jean-Paul II, Exhortation apostolique Reconciliatio et paenitentia, n. 17) et rejette dans son intégralité l’encyclique Veritatis Splendor, promulguée justement pour réitérer, contre la résurgence de l’ « éthique de situation » l’existence d’absolus moraux.

Dans cette perspective se dissout non seulement la notion de loi divine et naturelle, comme racine et fondement de l’ordre moral, mais aussi la notion de liberté humaine. La liberté est en effet la première racine subjective de la morale, tout comme la loi naturelle et divine en constitue la forme objective. Sans loi divine et naturelle, il n’existe ni bien ni mal, parce que la loi naturelle est ce qui permet à l’intelligence de connaître la vérité, et à la volonté, d’aimer le bien. La liberté et la loi sont deux notions inséparables dans l’ordre moral.

Le péché existe parce qu’il existe des absolus moraux. Le péché est un mal absolu, parce qu’il s’oppose au Bien absolu, et c’est l’unique mal, parce qu’il s’oppose à Dieu qui est l’unique Bien. Les origines de toute situation de misère et de malheur de l’homme ne sont pas de nature politique, économique ou sociale, mais remontent au péché, originel et actuel, commis par des hommes. L’homme « pèche mortellement (...) quand, consciemment et librement, il choisit un objet gravement désordonné, quel que soit le motif de son choix » (Congrégation pour la Doctrine de la Foi, Déclaration Persona humana du 7 Novembre 1975, n.10, §6).

Parmi les péchés il y a ceux qui, selon l’Écriture, crient vengeance vers le ciel, comme le péché des Sodomites (Gn 18, 20; 19, 13) mais il y a aussi la violation du sixième commandement, qui interdit toute union sexuelle en dehors mariage. Aucun «langage positif» n’est admis pour bénir ces unions.

Pie XII disait que « peut-être qu’aujourd’hui le plus grand péché dans le monde est que les hommes ont commencé à perdre le sens du péché » (Allocution du 26 Octobre 1946).

Mais qu’arrive-t-il quand ce sont les hommes d’’Église qui perdent le sens du péché, et avec lui, la foi ?

Professeur Roberto de Mattei

Sources : Correspondance européenne/corrispondenzaromana.it/Traduction Marie Perrin pour LPL

 

 

Autres documents sur la pastorale du mariage, des divorcés remariés et de l'homosexualité

Confusion entretenue sur la situation des divorcés remariés - 14 mars 2014
La communion des divorcés remariés, abbé François Knittel - 14 mars 2014
Cardinal Caffarra : ne touchez pas au mariage institué par le Christ - 15 mars 2014
La nouvelle pastorale du mariage selon le cardinal Kasper, abbé Franz Schmidberger - 25 mars 2014
Déclaration de Mgr Bernard Fellay sur la nouvelle pastorale du mariage selon le cardinal Kasper - 12 avril 2014
Indissolubilté du mariage : la kasperite galopante est-elle contagieuse ? - 16 mai 2014
Annonce d'une possible scission dans l'Eglise : Mgr Athanasius Schneider - 30 mai 2014
Le mariage indissoluble en question, abbé François Knittel - Juin 2014
L'Eglise catholique est-elle à la veille d'un schisme ?, Professeur Roberto Mattei - 4 juin 2014
Réflexions de la Conférence épiscopale allemande en préparation au Synode des Évêques - 24 juin 2014
La controverse sur la communion des divorcés « remariés » s'amplifie - 1er août 2014
5 cardinaux préparent un livre en défense du Magistère traditionnel sur le mariage et la vie sacramentelle - 1er août 2014
La communion pour tous, abbé François Knittel - 04 aôut 2014
Concilier des anomalies : une herméneutique en matière de divorce et de remariage, par P-A McGavin - Sept. 2014
Mgr Johan Bonny, évêque d'Anvers, favorable à la communion des divorcés remariés - 5 septembre 2014
François est irrité : 5 cardinaux rappellent leur ferme position doctrinale avant le Synode sur la famille - 17 sept. 2014
Le cardinal Angelo Scola, archevêque de Milan, s'oppose à la communion des divorcés remariés - 18 sept. 2014
Interview du cardinal Kasper: « Ils veulent la guerre au Synode, c'est le Pape qui est visé » - 18 sept. 2014
Le manifeste des cinq cardinaux et la réponse de Kasper, par Andrea Tornielli - 18 sept. 2014
Divorcés remariés : Demeurer dans la vérité du Christ – Extraits - 26 septembre 2014
Un synode baillonné. Pourquoi ? par Marco Tossati - 03 octobre 2014
Rapport du Cardinal Peter Erdö, rapporteur du Synode extraordinaire sur la famille -13 octobre 2014
Synode sur la famille - Mot du Supérieur du District de France - Commentaires de DICI - 14 octobre 2014
Synode sur la famille : une révolution doctrinale sous un masque pastoral - DICI du 14 octobre 2014
Synode sur la famille : le cardinal Müller dénonce un rapport indigne, honteux et falsifié - 14 octobre 2014
Rapport d'étape du synode sur la famille : analyse critique, par Jeanne Smits - 14 octobre 2014
Synode : et la communion pour les polygames ? - 15 octobre 2014
Remariage des divorcés, concubinage, homosexualité : vers quoi se dirige le Vatican après le quasi coup d'État réalisé par le pape ? - 15 octobre 2014
Résister à la tendance hérétique - La relatio du card. Erdö efface d'un coup le péché et la loi naturelle, R. Mattei - 16 octobre 2014
La véritable histoire de ce synode. Le metteur en scène, les exécutants, les assistants - 17 octobre 2014
Synode des évêques - Discours de clôture du Pape François - 18 octobre 2014
Le synode ouvre une crise dans l'Eglise, par Jean-Marie Guenois - 21 octobre 2014
Synode sur la famille - Mgr Paglia : le changement est en route et on ne revient pas en arrière, par G. Galeazzi - 22 octobre 2014
Après le Synode, tout commence - 23 octobre 2014
Synode sur la famille : la patiente révolution de François, par Sandro Magister - 24 octobre 2014
Synode sur la famille : paragraphes rejetés mais maintenus, abbé Alain Lorans - 24 octobre 2014
Cardinal Burke: " Nombreux sont ceux qui ont l'impression que le vaisseau de l'Église a perdu sa boussole" - 30 oct. 2014
Mansuétude de l'Eglise : réponse de l'abbé Fr. Knittel au P. Paul-Anthony McGavin - 03 novembre 2014
Le synode sur la famille : une tâche qui salit l’honneur du Siège Apostolique, Mgr Schneider - 04 novembre 2014
Après le Concile, le Synode, abbé Christian Bouchacourt - 05 novembre 2014
Le pape François règle ses comptes : une véritable chasse aux sorcières à la Curie ! - 11 novembre 2014
Peut-on donner l'absolution à un divorcé remarié ?, abbé Claude Barthe in L'Homme Nouveau - 12 novembre 2014
Synode et subversion, abbé Patrick de La Rocque - 13 novembre 2014
Le synode des évêques du 5 au 19 octobre 2014, par l'abbé Philippe Toulza - 27 novembre 2014
Divorcés-remariés : le cardinal Müller condamne la séparation entre doctrine et pastorale - 11 décembre 2014
Le synode sur la famille ou le Peuple de Dieu en marche vers une Eglise démocratico-collégialiste ?, abbé T. Legrand - 20 décembre 2014
Synode sur la famille : Mgr Bonny veut une reconnaissance ecclésiastique des couples homosexuels - 27 décembre 2014
Procréer "comme des lapins" : Pie XII rectifie François - 22 janvier 2015
Le prochain synode sur la famille se prépare discrètement… - 30 janvier 2015
Mgr Brandmuller a commencé ses visites d'évaluation ... Mais Qui est le cardinal Brandmuller ? - Janvier 2015
Entre un synode et le suivant, la bataille continue, par Sandro Magister - 5 février 2015
Le cardinal Burke résistera et s'opposera au Pape François s'il persiste dans ses dérives - 8 février 2015
Le pape François, le synode et le cardinal, par l'abbé Philippe Toulza - 11 février 2015
Saint Paul résiste au successeur de Pierre… , abbé Castelain - Mars 2015
La radicalité du cardinal Sarah : un avertissement au pape François de l'un de ses fidèles collaborateurs - 25 mars 2015
Le cardinal Brandmuller dénonce certains cardinaux comme hérétiques - 14 avril 2015
Synode. Les évêques allemands mettent la charrue avant les bœufs, Sandro Magister - 06 mai 2015
Le cardinal Kasper affirme que des éléments de bien peuvent exister dans une union homosexuelle - 27 mai 2015
Le rétropédalage - relatif - du cardinal Kasper sur la communion pour les divorcés remariés - 5 juin 2015
Synode. Le double cri d'alarme du cardinal Antonelli - 12 juin 2015
Synode. L'heure de l'Afrique, par Sandro Magister - 15 juin 2015
Document de travail Instrumentum Laboris en vue du synode sur la famille d'octobre 2015 - 23 juin 2015
Analyses divergentes à propos de l'instrumentum laboris du prochain synode sur la famille - 24 juin 2015
Synode. Une douche glacée pour les novateurs, par Sandro Magister - 30 juin 2015
Synode sur la famille : le Rhin ne se jettera pas dans le lac Volta - 10 juillet 2015
Mgr Huonder rappelle que la Bible considère l'homosexualité comme une abomination punie de mort - 31 juillet 2015
Actualités de l'Eglise - François et la "réduction des péchés", abbé Mauro Tranquillo - 4 août 2015
A propos de l'année de la miséricorde du pape François : L'Eglise de la miséricorde, par M. l'abbé Sélégny - 21 août 2015
Mariage et virginité : ce que Vatican II aurait dû dire, abbé Louis-Marie Carlhian - 25 août 2015
Les cardinaux anti-Kasper : ils étaient cinq, maintenant ils sont dix-sept, par Sandro Magister - 31 août 2015
Le pape facilite la procédure de nullité des mariages catholiques - 8 septembre 2015
Synode : le cardinal Müller responsable de la Foi défend le mariage…, par J-P Dickès - 8 septembre 2015
Cardinal Burke : sérieuses réserves sur les propositions d'annulation des mariages émises par le Pape - 8 septembre 2015
R. de Mattei : ces deux motu proprio du Pape sont une blessure au mariage chrétien - 9 septembre 2015
Le cardinal Schönborn à la Civiltà Cattolica: des semences de vérité dans toutes les unions de fait - 10 septembre 2015
Synode - Vatican : Révolte contre François, par Julius Müller-Meiningen - 10 septembre 2015
Le Cardinal Ouellet s'oppose à la réforme de la communion pour les divorcés-remariés - 10 septembre 2015
Le Synode et les « passions d'ignominie », par M. l'abbé Christian Thouvenot - 11 septembre 2015
Le Motu Proprio du Pape sur le mariage induit des modifications de la Doctrine de l'Eglise, Pr. Pasqualucci - 11 septembre 2015
Synode - La révolte de 50 moralistes contre Kasper et compagnie, par R. Cascioli - 12 septembre 2015
Liste complète et définitive des participants à la XIVe Assemblée générale ordinaire du Synode des Évêques du 4 au 25 octobre 2015
Défense de l'appeler divorce. Mais comme cela y ressemble!, par S. Magister - 15 septembre 2015
Supplique au Saint-Père, Mgr Bernard Fellay - 15 septembre 2015
Cardinal Schönborn : "Une relation homosexuelle stable est préférable à une aventure" - 16 septembre 2015
Peut-on discuter les actes du gouvernement du Pape?, par Roberto de Mattei - 16 septembre 2015
A propos du Synode - Communiqué de M. l'abbé Christian Bouchacourt - 17 sept. 2015
Liste des participants au Synode : présences, absences, surprises, par S. Magister - 17 septembre 2015
Demeurer dans la vérité du Christ : soutien du cardinal Sarah à l'appel aux pères synodaux - 17 septembre 2015
A propos du synode - Communiqué de M. l'abbé Thierry Legrand - 19 septembre 2015
L'avis d'un universitaire sur la réforme du droit canonique relatif aux nullités de mariage - 25 septembre 2015
La parole est au synode. Mais c'est François qui prendra les décisions, par Sandro Magister - 28 septembre 2015
Synode : nous voici revenus au temps du « pecca fortiter sed crede fortius » de Luther , abbé Simoulin - 02 octobre 2015
Nouvelles procédures de nullité du mariage: un juriste démolit la réforme du pape François, par S. Magister - 03 oct. 2015
Mgr Krzysztof Charamsa, prélat homosexuel vivant en couple, défie le Vatican à la veille de l'ouverture du synode - 03 oct. 2015
Homélie du Pape François à l'occasion de l'ouverture de la 2° session du Synode sur la famille - 4 octobre 2015
Le pape condamne le divorce à l'ouverture du synode sur la famille - 04 octobre 2015
Synode - In cauda venenum : de belles paroles, mais ensuite..., par Christopher Ferrara - 05 octobre 2015
Défis, mission et vocation de la famille selon le cardinal Erdö - 05 octobre 2015
Ouverture du synode sur la famille 2015 : premières escarmouches - 06 octobre 2015
Synode : l'Instrumentum laboris contient d'autres bombes que celles sur les divorcés « remariés » - 08 octobre 2015
Un nouveau langage au service du Synode, abbé L. Ramé - 12 octobre 2015
Treize cardinaux ont écrit au pape, Sandro Magister - 12 octobre 2015
Ce que Dieu veut, et non pas ce que le Pape pourrait nous concéder - 15 octobre 2015
La nouvelle morale du cardinal Kasper, abbé Matthias Gaudron - 16 octobre 2015

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Nouvelles parutions
Lettre des Soeurs de la FSPX - L' Abbaye de St-Cyran : aidez-nous à restaurer ce lieu "canonisé".
Apostol nº 111
Magnificat !, abbé
D. Rousseau

Lettre à nos frères prêtres n° 74 - La Fraternité Saint-Pie X cette inconnue
Le Petit Eudiste
Pour sortir de la confusion, quelques considérations sur l'Église, abbé Nansenet

Fideliter n° 237
L'illégitime
messe de Paul VI

Petit Echo de N-D
Le saint Sacrifice de
la Messe – Padre Pio

Le Sainte-Anne
Pour une entente doctrinale ?, abbé Thierry Legrand

Le Chardonnet
Possession conciliaire,
abbé Denis Puga


Vierge Pèlerine
24 juin au 1er juillet : Colmar, Mulhouse, Rougemont-le-Château et Cravanche
Le circuit dans le
District de France


Catéchisme n° 71
La vie eternelle
(3ème partie)


Les camps d'été 2017
de la Tradition

Pour les garçons

de 8 à 14 ans,
du 2 au 8 juillet : Vox cantorum à La Peyratte

de 8 à 11 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 13 à 17 ans,
du 10 au 24 juillet
Moulins-Vichy

de 12 à 14 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 8 à 13 ans,
du 17 au 31 juillet
à Kernabat

du 30 juillet au 18 août à St-Bonnet
Le Château (42)

de 8 à 13 ans
du 1er au 17 août
à Unieux (42)

de 13 à 17 ans
du 10 au 24 août
au Portugal

de 14 à 17 ans,
du 5 au 21 août
Camp itinérant
à vélo Raid
Saint Christophe


Pour les filles
de 7 à 16 ans
du 6 au 15 juillet
en Bretagne

du 10 au 29 juillet
à St-Bonnet
Le Château (42)

de 15 à 18ans
du 12 au 22 juillet
à Will, en Suisse

de 7 à 16 ans
du 18 au 27 juillet
en Bretagne

A partir de 18 ans
du 7 au 11 août
stage de couture
à Ruffec (36)

A partir de 18 ans
du 4 au 8 septembre
stage de couture
à Ruffec (36)


Croisade du Rosaire
15 août 2016
au 22 août 2017

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 300 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Samedi 24 juin 2017
05:50 21:57

  Suivez notre fil RSS