Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   La Confrérie Marie Reine des Cœurs

Accès aux oeuvres, aux confréries, aux croisades du District de France
Les bulletins de la Confrérie Marie Reine des Coeurs
L'acte de consécration dans la confrérie
La bibliothèque de la confrérie Marie Reine des Coeurs

Confrérie Marie Reine des Cœurs

La Neuvaine « en tempête » au Père de Montfort
Qu'est-ce que la dévotion mariale montfortaine ?
La vie de saint Louis-Marie Grignion de Montfort en bande dessinée

 

Lettre d'approbation de Mgr Bernard Fellay, Supérieur Général de la FSSPX

Pour imprimer le tract de présentation de la confrérie, cliquer sur l'image ci-dessus

 

 

Présentation générale de la Confrérie

La Confrérie Marie Reine des Cœurs propose d’approfondir Le Secret de Marie, c’est-à-dire d’aider les fidèles à se sanctifier dans « un chemin aisé, court, parfait et assuré pour arriver à l’union avec Notre-Seigneur, où consiste la perfection du chrétien ».

Le catéchisme du Saint Esclavage

1 - La Confrérie Marie Reine des Cœurs s’adresse aux personnes qui ont fait la Consécration de soi-même à Jésus-Christ, la Sagesse incarnée par les mains de Marie de saint Louis-Marie Grignion de Montfort, ou qui désirent s’y préparer. Cette consécration est obligatoire pour s’inscrire à la Confrérie Marie Reine des Cœurs.

Accès vers le texte de la
consécration mariale montfortaine

La consécration mariale de saint Louis-Marie Grignion de Montfort est un renouvellement des promesses du baptême accompagné d’une donation totale et définitive de soi-même, à Jésus-Christ par les mains de Marie, et de tout ce que l’on possède dans l’ordre naturel et surnaturel. On s’y prépare pendant une période de 33 jours selon les directives de saint Louis-Marie Grignion de Montfort lui-même : 12 jours pour se vider de l’esprit du monde, une première semaine pour se vider de ce qu’il y a de mauvais en nous, une deuxième semaine pour mieux connaître la très sainte Vierge Marie et une troisième semaine pour mieux connaître Jésus-Christ, la Sagesse éternelle incarnée.

Accès vers le manuel complet
de préparation à la consécration

 

2 - Les inscrits reçoivent une image témoignant de leur inscription, qui rappelle les obligations des membres de la Confrérie : renouveler quotidiennement la consécration ne serait-ce que par ces mots : « Je suis tout à vous, et tout ce que j’ai, je vous l’offre, ô mon aimable Jésus, par Marie votre très sainte Mère » ; s’efforcer de tout faire en union avec Marie, faisant tout par Marie, avec Marie, en Marie et pour Marie afin de pouvoir plus parfaitement vivre et agir par, avec, en et pour Jésus. En d’autres termes, s’efforcer de commencer, continuer et terminer les actions de la journée avec la très sainte Vierge.

La Confrérie Marie Reine des Cœurs n’ajoute rien de plus aux exercices habituels de piété : ni dizaine, ni chapelet, ni rosaire, ni chemin de croix, ni neuvaine, etc. L’inscription à la Confrérie n’engage pas sous peine de péché.

Accès vers le document d’inscription à la confrérie

 

3 - Tous les premiers samedis du mois, une messe est célébrée selon le rite de saint Pie V par l’aumônier pour les membres vivants et défunts de la Confrérie.

 

4 - La Confrérie Marie Reine des Cœurs donne la possibilité de gagner des indulgences partielles chaque fois que, le cœur contrit, les membres renouvellent leur consécration par une invocation comme celle-ci : « Je suis tout à vous, et tout ce que j’ai, je vous l’offre, ô mon aimable Jésus, par Marie votre très sainte Mère », ou chaque fois que, le cœur contrit, ils accomplissent une œuvre de piété ou de charité dans l’esprit de la Confrérie, c'est-à-dire en union avec Marie. Des indulgences plénières peuvent aussi être gagnées certains jours.

Accès vers les statuts complets de la confrérie

 

5 - La Confrérie Marie Reine des Cœurs propose un bulletin mensuel gratuit pour progresser dans la vie mariale.

Accès vers les bulletins mensuels de la confrérie

 

 

Saint Pie X et la dévotion mariale montfortaine

Le 27 décembre 1908 s’est déroulé un entretien mémorable entre le R.P. Gebhard, Procureur Général de la Compagnie de Marie et des Filles de la Sagesse, et saint Pie X.

Trois faits marquants sont intervenus dans cet entretien : saint Pie X a avoué connaître le Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge depuis longtemps et s’en être inspiré pour rédiger sa lettre encyclique Ad diem illum du 2 février 1904 publiée, pour le jubilé de la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception par Pie IX, le 8 décembre 1854 ; ensuite, il a aussi donné une bénédiction spéciale pour les lecteurs de ce même traité ; enfin, déjà inscrit à la Confrérie Marie Reine des Cœurs, il a bien voulu entrer dans l’Association des Prêtres de Marie Reine des Cœurs.

La revue montfortaine Le Règne de Jésus  par Marie, (15 janvier 1909, vol. VIII, N° 1, pp. 3 à 7 et Le Règne de Jésus  par Marie, 15 mars 1909, vol. VIII, N° 3, pp. 69 à 71.) en a rapporté l’essentiel : « Devant son bureau, le pape se tient debout. [...] Plein de confiance, le Père Procureur présente alors un exemplaire italien de la Vraie Dévotion, relié en soie blanche, à sa Sainteté. - Le Révérendissime Père Lepidi en a entretenu Votre Sainteté qui, m’a-t-il dit, connaît depuis longtemps le traité du bienheureux de Montfort. - E vero – c’est vrai, dit le pape ; et, s’il vous a tout dit, il a dû vous apprendre que j’ai tenu à le relire avant de composer mon encyclique sur la Sainte Vierge. »

Puis, le père montfortain présente au pape Pie X une supplique rédigée en ces termes : « Très Saint Père, Moi, Hubert-Marie Gebhard, Procureur général de la Compagnie de Marie et des Filles de la Sagesse, prosterné aux pieds de Votre Sainteté, lui présente très humblement la première version italienne intégrale, fidèlement traduite d’après le texte original, d’un petit ouvrage peu volumineux, il est vrai, mais qu’on peut dire de la plus haute importance. Il s’agit de l’opuscule intitulé : Traité de la Vraie Dévotion à la Très Sainte Vierge, ayant pour auteur le bienheureux Louis-Marie Grignion de Montfort [...], une Somme Mariale dont la solidité théologique et la suavité mystique firent l’admiration de tous ceux qui en ont une fois goûté. [...] le susdit suppliant ose demander très instamment, que Votre Sainteté ne dédaigne pas de recommander la lecture du traité en question et de bénir ceux qui se dépensent pour sa plus grande explication et diffusion. »

Et, sur le champ, « Avant même que le Père ait le temps de dire un mot, Pie X, achevant de la lire, a déjà posé la supplique sur son bureau et saisi sa plume. Lentement, de sa main si ferme il écrit : Accédant à vos prières, Nous recommandons fortement le Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge si admirablement composé par le bienheureux de Montfort et Nous accordons avec amour à ses lecteurs la bénédiction apostolique. »

Le Père Gebhard ajoute ceci : « Ce petit livre, Très Saint Père, a déjà fait tant de bien ; recommandé par votre Sainteté, il en fera plus encore. - E proprio tanto bello ! Il est vraiment si beau, répondit-il avec conviction. »

Mais, l’audace du montfortain est allée encore plus loin : « En souvenir de ses Noces d’or sacerdotales, Votre Sainteté daignerait-elle donner aussi son nom à notre association ? - Eh ! Oui, très volontiers, je m’inscris au nombre des Prêtres de Marie répondit le Pape avec un bon sourire, le sourire heureux d’un père mis à même d’accorder à ses fils une faveur qu’il sait devoir leur causer une grande joie. »

Bulletin de la confrérie n° 41. Janvier 2008

Accès vers le récit complet de la revue Le Règne de Jésus par Marie
Ce que la Confrérie Marie Reine des Cœurs doit à saint Pie X...

 

 

Historique de la Confrérie dans la Fraternité Saint-Pie X

Dans son Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, Saint Louis-Marie Grignion de Montfort avait émis l’idée d’une Confrérie Marie Reine des Cœurs : « …cette dévotion… n’est point érigée en confrérie, quoiqu’il le fût à souhaiter… » (VD 227).La première réalisation de ce souhait fut plutôt tardive, puisque la première érection eut lieu à Ottawa, au Canada, en 1899. Le 27 décembre 1908, Saint Pie X accepte de donner son nom à la Confrérie : « Oui, très volontiers je m’inscris au nombre des Prêtres de Marie » répondit-il au Père Hubert-Marie Gebhard, Procureur Général des Montfortains. C’est le saint pape lui-même qui, en 1913, a élevé la Confrérie de Rome au rang « d’Archiconfrérie, à laquelle devaient désormais être rattachées toutes les confréries existantes ou à venir » (Dictionnaire de spiritualité montfortaine, Novalis, 1994, p.93). En 1956, Pie XII approuve les nouveaux statuts de la Confrérie, qui, avec Vatican II, subira son aggiornamento conciliaire, et sera transformée, en 1991, en  Association Marie Reine des Cœurs.

En 1987, une fidèle angevine de la Tradition, cherche à se faire inscrire à la Confrérie. Elle reçoit, de la part des pères montfortains, un courrier posté le 25 mars 1987 qui contient des documents réformés. Ne voulant pas subir l’influence conciliaire, elle renonce à s’inscrire, et commence à prier pour qu’il y ait un jour une Confrérie Marie Reine des Cœurs de Tradition. Déjà, fin 1988, une tentative de Confrérie voit le jour autour du chanoine Decornet, dans la région lilloise, et, début 1989, un jeune séminariste de Flavigny, originaire du Nord, est sollicité pour y participer. A cette date, les prières sont déjà un peu exaucées, mais le projet reste sans suite.

Le 18 août 1996, votre aumônier, donne sa première conférence sur Saint Louis-Marie Grignion de Montfort au Congrès marial de Lourdes. La dame angevine y est présente et l’entretient quelques minutes sur le sujet. Mais il ne lui laisse que peu d’espoir… Qu’importe ! Elle priera de plus belle le Père Grignion afin qu’il fasse quelque chose ! Le 11 novembre 2000, votre serviteur prêche la première Récollection mariale avec le Père de Montfort pour le Tiers Ordre de Saint Pie X à l’école de Bitch… C’est le début d’une longue série de conférences qui aboutiront, le 22 mai 2002 (fête de Sainte Rita, Avocate des causes désespérées), à l’ouverture d’un Registre de suppléance de la Confrérie conformément aux pouvoirs accordés par Mgr Lefebvre à ses prêtres. L’angevine de Tradition a le privilège d’être la première inscrite.

Durant le mois de mai 2003, se déroule une neuvaine préparatoire à la fête de Marie Reine (31.V.2003) en vue de la préparation du dossier qui sera présenté à M. le Supérieur du District de France. Le 19 juin 2003, Fête Dieu, le dossier est prêt. M. l’abbé de Cacqueray donne un avis favorable. Par lettre du 27 juin 2003 (fête de Notre Dame du Perpétuel Secours), il adresse le dossier à M. le Supérieur général en vue d’obtenir son Placet. Plus de 100 personnes vont être sollicitées pour participer aux neuvaines préparatoires aux fêtes du Cœur Immaculé de Marie (22 août 2003) et de la Médaille miraculeuse (27 novembre 2003). Le 15 décembre 2003, fête de Marie Reine dans l’ordre franciscain, une nouvelle lettre est adressée à Mgr Fellay, et le 3 janvier, à Rome, votre aumônier l’entretient sur le sujet. Suit immédiatement une neuvaine au Cœur Immaculé de Marie, Refuge des pécheurs (16 janvier 2004). C’est à la veille de la dernière neuvaine préparatoire à la fête de l’Annonciation (25 mars 2004), que, le 16 mars 2004, Mgr Fellay donne son approbation. Mais, c’est seulement le 27 mars, après la neuvaine, que l’auteur de ces lignes reçoit, par fax, la réponse de M. le Supérieur général.

La Confrérie Marie Reine des Cœurs a désormais une existence officielle dans la Fraternité Saint Pie X.

Bulletin de la confrérie n° 1. Mai 2004

Accès vers la Petite histoire montfortaine du centenaire de Mgr Lefebvre
Lire aussi : Mgr Lefebvre a-t-il fait la consécration montfortaine ?

 

 

Le développement de la Confrérie dans la Fraternité Saint-Pie X

Au début de l’année 2005, l’opération « 365 cœurs pour Marie Reine » a été organisée pour lancer la confrérie. Il s’agissait d’offrir un cœur, c’est-à-dire une inscription, par jour à la Sainte Vierge. Cette opération fut un succès. Fort de cette réussite, l’opération « 1000 cœurs pour Marie Reine le 8 décembre » a été lancée au début de l’année 2006pour asseoir la Confrérie. En réalité, l’objectif était sensiblement le même, car, pour y arriver, il fallait de nouveau obtenir une inscription par jour, en moyenne, durant l’année.

Cependant, à la fin du mois de novembre 2006, la partie était loin d’être gagnée. En effet, il manquait encore une centaine d’inscriptions. Pour avoir une idée de la difficulté, il faut savoir que le mois de décembre 2005, mois qui avait jusque-là enregistré le plus grand nombre d’inscriptions, n’en avait apporté qu’une soixantaine, ce qui était, à l’époque, le double de la moyenne mensuelle.

Le 8 décembre, avant la messe de l’Immaculée Conception, le secrétariat de la confrérie avait en sa possession la 999e demande. Ce soir-là, une messe « en action de grâce pour le 1000e membre de la confrérie », prévue depuis un certain temps, était célébrée. A la fin de la messe, la 1000e demande était bien au rendez-vous ! Mais, parmi ces demandes, certaines n’étaient programmées que pour le 10 décembre, du fait de l’absence de messe le 8 dans certaines chapelles. Marie n’aura donc eu son millième cœur que le 10 décembre. Mais ce petit décalage dans le temps n’est pas sans signification.

A la date du 10 décembre, on peut lire dans le Martyrologe romain (1959) : « A Lorette, dans les Marches, la translation de la sainte maison de Marie, Mère de Dieu, maison dans laquelle le Verbe s’est fait chair ». Le 10 décembre n’est donc qu’un prolongement de la fête de l’Annonciation célébrée le 25 mars. Or, le Traité de la vraie dévotion affirme que « Le principal mystère qu’on célèbre et qu’on honore dans cette dévotion est le mystère de l’Incarnation » (VD 246). C’est pourquoi, les vrais dévots doivent avoir « une singulière dévotion pour le grand mystère de l’Incarnation du Verbe, le 25 mars, qui est le propre mystère de cette dévotion » (VD 243).

Mais ce n’est pas tout. Dans la biographie écrite par le Père Le Crom, on peut lire en note : « Qui avait inspiré à Montfort le vocable de Reine des Cœurs ? Sa dévotion particulière certes, mais aussi les souvenirs de Saint-Sulpice. En effet, Monsieur Tronson avait décidé Monsieur Bourbon, un fervent de Lorette, à bâtir au milieu du parc d’Issy, une chapelle sur le modèle de la Sainte Maison de la Vierge. On la dédia à Marie Reine des Cœurs... En 1695, les Indiens de Montréal y envoyèrent un grand nombre de cœurs ; d’autres cœurs en or étaient suspendus » (Clovis, 2003, p.194, note 1).

La Providence a montré, par ce petit contretemps, que tous ceux qui ont travaillé à gagner des cœurs à leur Reine se sont rendus agréables à Dieu... C’est bien grâce à leur zèle animé, joint à l’approbation, et à la bénédiction accordées le 16 mars 2004 par Mgr Fellay, que ce résultat aura été obtenu.

Et maintenant, un petit calcul. Si l’on compte le nombre de jours écoulés depuis le 16 mars 2004 jusqu’au 10 décembre 2006, on obtient un total de 1000 jours. Depuis cette date, la Confrérie aura donc offert un cœur par jour, en moyenne, à Marie Reine.

Enfin, une considération. Le Dictionnaire de spiritualité montfortaine (pp. 95-96) signale qu’en France « le nombre des inscriptions n’a cessé de croître jusque vers les années 1945-1950... A titre d’exemple, le centre de Saint Laurent sur Sèvre a enregistré, en 1943, 1200 nouveaux membres... Aujourd’hui [en 1994], le registre de Saint Laurent-sur-Sèvre fait état de 750 inscrits environ... » Il est vrai, qu’entre-temps, il y a eu la montée de la Nouvelle Théologie, dans les années 50, et la célébration du concile Vatican II...

Un demi-siècle plus tard, en 1000 jours, la Confrérie Marie Reine des Cœurs aura manifesté, à sa manière, la vitalité mariale de la Tradition !

Bulletin de la confrérie n° 31. Février 2007

Accès vers "Un montfortain membre de la confrérie dans la Tradition"
Accès vers les dates des Retraites Mariales Montfortaines de la Fraternité Saint Pie X en 2016
Accès vers les explications sur les Retraites Mariales Montfortaines de la Fraternité Saint Pie X

 

 

Avis

© Le logo, les dessins, la photo du groupe de Marie Reine des Cœurs de Tourcoing, le médaillon CMRC couronné et la photo du vitrail du Père de Montfort sont propriété de la Confrérie Marie Reine des Cœurs de la Fraternité Saint-Pie X.

 

 

Inscription et aumônerie

Pour vous inscrire, envoyer votre demande accompagnée d’une enveloppe timbrée
à votre adresse, à :
Abbé Guy CASTELAIN
Confrérie Marie Reine des Cœurs
Prieuré Notre-Dame du Sacré-Cœur
Le Moulin du Pin
F - 53290 Beaumont-Pied-de-Bœuf
 
06 38 79 52 73

 

 

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


XII° UDT FSSPX
12 au 16 août 2017
Servir la chrétienté
aujourd'hui


Nouvelles parutions
Missions n° 24
Vatican II, islam, coptes, Kenya, le crime contre l'humaité
de la colonisation, etc.

Soeurs FSPX :
fondation en Virginie
catéchisme, etc.,

Lettre aux amis de
l'oeuvre Ste-Jeanne de
Valois n° 04 d'avril


Les camps d'été 2017
de la Tradition

Pour les garçons

de 8 à 14 ans,
du 2 au 8 juillet : Vox cantorum à La Peyratte

de 8 à 11 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 13 à 17 ans,
du 10 au 24 juillet
Moulins-Vichy

de 12 à 14 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 8 à 13 ans,
du 17 au 31 juillet
à Kernabat

de 14 à 17 ans,
du 17 au 31 juillet
en Armorique

du 30 juillet au 18 août à St-Bonnet
Le Château (42)

de 8 à 13 ans
du 1er au 17 août
à Unieux (42)

de 13 à 17 ans
du 10 au 24 août
au Portugal

de 14 à 17 ans,
du 5 au 21 août
Camp itinérant
à vélo Raid
Saint Christophe


Pour les filles
de 7 à 16 ans
du 6 au 15 juillet
en Bretagne

du 10 au 29 juillet
à St-Bonnet
Le Château (42)

de 15 à 18ans
du 12 au 22 juillet
à Will, en Suisse

de 7 à 16 ans
du 18 au 27 juillet
en Bretagne

A partir de 18 ans
du 7 au 11 août
stage de couture
à Ruffec (36)

A partir de 18 ans
du 4 au 8 septembre
stage de couture
à Ruffec (36)


Catéchisme n° 67
La rémission
des péchés


Messes en
avril 2017

Madagascar
Île de La Réunion
Île Maurice
Tanzanie


Centenaire apparitions
19-20 août 2017 :
pèlerinage de la
Tradition à Fatima

Circuit de la Vierge
Pèlerine en France

Place de bus pour le retour du pèlerinage


Croisade du Rosaire
15 août 2016
au 22 août 2017

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 300 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Mercredi 26 avril 2017
06:41 20:58

  Suivez notre fil RSS