Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Fideliter 236 - Spectacle de désolation, abbé Christian Bouchacourt

Accès à Fideliter 236 de mars-avril 2017
Accès aux éditoriaux parus sur La Porte Latine
Accès au calendrier des activités du monde de la Tradition
Accès aux bulletins et revues du monde de la Tradition
Accès aux revues de presse du monde de la Tradition
Vatican II - Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...

Editorial du n° 236

Spectacle de désolation

Avec les campagnes électorales successives, nous assistons aujourd'hui à un spectacle de désolation. Tandis que des affaires nauséabondes éclatent à chaque instant, que fusent les invectives, chaque candidat essaie d'éviter le naufrage électoral grâce à un « coup médiatique », au ralliement d'une personnalité, à un discours tonitruant. Pourtant, dans un monde compliqué, dangereux, angoissant, où règnent l'insécurité, le chômage, le délitement de la vie sociale, il serait urgent de tracer une voie claire, sage, possible et efficace.

Pourquoi ce chaos politique en un moment crucial ? C'est que le matérialisme a tout envahi, engloutissant le bien commun de la société « dans les eaux glacées du calcul égoïste ». La surabondance des biens matériels a rongé comme un acide les relations humaines, enfermant chacun dans son petit univers ou, tout au plus, dans son groupe, dans sa « bulle » personnelle : le spectacle massif et affligeant, dans les transports, de ces personnes coupées de leurs voisins par des écouteurs et pianotant frénétiquement sur leur téléphone sans regarder autour d'eux est une triste parabole de la société actuelle. Individualisme dont la source est clairement le protestantisme, primat de l'économique et « consommation » sont finalement les vraies valeurs contemporaines, au détriment de celles qui ont animé notre cher vieux pays durant de nombreux siècles.

Le bien commun temporel (dont le sommet est la vertu), objet propre et premier de l'action politique, est délaissé par les hommes politiques, aussi bien que par ceux qui les élisent, parce que le bien commun suprême, naturel d'abord, mais encore plus surnaturel, à savoir Dieu, est oublié, pire encore omis de façon systématique par la prétendue laïcité, voire combattu ouvertement. Un quotidien n'hésitait d'ailleurs pas à titrer récemment son éditorial (Libération du 23 mars) : « Il est temps de tuer Dieuet la patrie. » Le contenu ne déparait pas cette annonce : « notre combat contre Dieu », « notre mission première de créer un monde sécularisé », « éradiquer les références religieuses de toute notre législation ». Et l'éditorialiste concluait : « Nous devons trouver des moyens de tuer leur Dieu et de tuer leur amour pour leur patrie.»

Bien sûr, les politiques font semblant de ranimer le cadavre de la vie politique lors des joutes électorales. Mais cela ne signifie plus rien, car chacun n'a qu'un seul désir : être élu pour profiter de la place, ou élire celui qui fera avancer ses intérêts personnels.

Au milieu de tout cela, hélas !, l'Église « officielle » est muette, inexistante, alors que la religion est évoquée à tout bout de champ, mais pour l'attaquer, la diffamer. Les seuls moments où cette Église « officielle » s'exprime sont presque seulement ceux où elle hurle avec les loups. Personne, en particulier, ne prêche la doctrine sociale et politique de l'Église, qui serait si efficace pour notre société en crise.

D'où vient ce grand malheur naturel et surnaturel qui nous frappe et menace de nous anéantir ? D'un châtiment de Dieu ? Hélas ! ce serait un moindre mal. Quand Dieu châtie, sa correction est toujours accompagnée de miséricorde. Mais parfois, quand les hommes ont accumulé trop de péchés, quand ils ont trop abusé de sa miséricorde, quand ils se sont trop longuement détournés de lui, alors Dieu les abandonne pour un temps à eux-mêmes, à leur folie, à leur méchanceté, à leur aveuglement. Châtiment plus terrible que la foudre, le tonnerre, les tremblements de terre, les épidémies, les guerres.

Faut-il alors que nous baissions les bras ? Que nous désespérions ? Certainement pas ! Sans doute, nos moyens humains d'action sont fort limités, et nous ne pouvons prétendre changer d'un coup de baguette magique le cours politique et moral de nos sociétés. Mais nous pouvons travailler à préparer une renaissance chrétienne, en agissant pour Dieu et avec Dieu là où nous sommes, dans le cadre de notre devoir d'état, pour nous-mêmes (notre sanctification, tout simplement), pour nos familles, pour les sociétés (entreprises, associations, etc.) dont nous avons la charge et, dans la mesure des possibilités, pour la cité, dans la politique, en servant le bien commun et en travaillant, avec la grâce de Dieu, à reconstruire à petit bruit la chrétienté.

Abbé Christian Bouchacourt †, Supérieur du District de France de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X

Sources : Fideliter n° 236 de mars-avril 2017 - La Porte Latine du 20 avril 2017

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Catéchisme n° 70
La vie eternelle
(2ème partie)


Nouvelles parutions
Courrier de Rome : Une Église « Officielle » ? - Unité ou légalité ?
LAB de l'Etoile
La formation du
chrétien, par l'abbé
L-E Meugniot

Le Petit Echo de Notre-Dame de Montgardin : Padre
Pio et la Vierge
pèlerine - 1959

Courrier de Rome
Trois commentaires sur l'entretien du pape François à Avvenire, Pr. P. Pasqualucci

Lettre de l'Institut
Saint-Pie X : Homo
hebetus, abbé Chautard

Lettre à nos frères prêtres n° 73 - La question du célibat sacerdotal, trésor spirituel de l'Église catholique


Messes Océan Indien
Madagascar
La Réunion
Île Maurice


XII° UDT FSSPX
12 au 16 août 2017
Servir la chrétienté
aujourd'hui


Les camps d'été 2017
de la Tradition

Pour les garçons

de 8 à 14 ans,
du 2 au 8 juillet : Vox cantorum à La Peyratte

de 8 à 11 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 13 à 17 ans,
du 10 au 24 juillet
Moulins-Vichy

de 12 à 14 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 8 à 13 ans,
du 17 au 31 juillet
à Kernabat

du 30 juillet au 18 août à St-Bonnet
Le Château (42)

de 8 à 13 ans
du 1er au 17 août
à Unieux (42)

de 13 à 17 ans
du 10 au 24 août
au Portugal

de 14 à 17 ans,
du 5 au 21 août
Camp itinérant
à vélo Raid
Saint Christophe


Pour les filles
de 7 à 16 ans
du 6 au 15 juillet
en Bretagne

du 10 au 29 juillet
à St-Bonnet
Le Château (42)

de 15 à 18ans
du 12 au 22 juillet
à Will, en Suisse

de 7 à 16 ans
du 18 au 27 juillet
en Bretagne

A partir de 18 ans
du 7 au 11 août
stage de couture
à Ruffec (36)

A partir de 18 ans
du 4 au 8 septembre
stage de couture
à Ruffec (36)


Centenaire apparitions
19-20 août 2017 :
pèlerinage de la
Tradition à Fatima

Circuit de la Vierge
Pèlerine en France

Place de bus pour le retour du pèlerinage


Croisade du Rosaire
15 août 2016
au 22 août 2017

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 300 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Lundi 29 mai 2017
05:56 21:42

  Suivez notre fil RSS