Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Profanation à Notre-Dame de Fatima : des hindous adorent leurs "dieux" à l'autel de Fátima - 5 mai 2004

Accès aux aberrations liturgiques dues à Vatican II
Accès aux archives sur l'apologètique
Accès aux documents sur la disputatio sur La Porte Latine
Accès aux compromissions des hommes d'Eglise avec les ennemis du Christ
Accès à Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...

Profanation à Notre-Dame de Fatima : des hindous
adorent leurs "dieux" à l'autel de Fátima - 5 mai 2004

 

Version française


n octobre dernier le Portugal News a rapporté la nouvelle du congrès interreligieux qui s'est tenu à Fátima, un des sites les plus sacré du catholicisme, où des représentants des grandes religions ont exploré, à ce qu'il paraît, la possibilité d'ouvrir le sanctuaire à toutes sortes de confessions. Bien que l'hebdomadaire ait reçu beaucoup de lettres et courriels le félicitant de son reportage sur le congrès, des groupes l'ont aussi critiqué en alléguant que Fátima resterait exclusivement catholique.
Aujourd'hui, cependant, nous pouvons annoncer que les premiers pas dans la reconversion de Fátima en un centre pluri-confessionnel ont probablement été faits. Le 5 mai, SIC et SIC Noticias ont rapporté qu'un service religieux hindou s'était tenu dans la chapelle des Apparitions à Fatima. Le reportage diffusé sur SIC semble bien, dans une certaine mesure, confirmer le reportage fait en octobre par le Portugal News.
Une soixantaine d'hindous, mené par un grand prêtre, sont venus de Lisbonne pour faire leurs hommages à la déesse Devi, divinité de la nature. Le reporter de SIC fit la description des hindous qui s'étaient réunis avant leur départ en leur temple pour prier et adorer les différentes statues des dieux hindous. En arrivant à Fátima les pélerins se sont dirigés vers la chapelle des Apparitions où ensuite un prêtre hindou présida à des prières. Le reporter de la télévision fit le commentaire suivant :

« Ceci est un moment unique et sans précédent dans l'histoire du sanctuaire. Le prêtre hindou, ou Sha Tri, prie à l'autel la Shaniti Pa, la prière pour la paix. »

On peut voir les hindous enlever leurs souliers avant d'approcher la balustrade du sanctuaire pendant que le prêtre prononce les prières à l'autel dans le sanctuaire. Pendant le reportage on entend le recteur du Sanctuaire le père Luciano Guerra dire :

« Ces rencontres nous donnent l'opportunité de nous rappeler que nous vivons dans une communauté. »

Après avoir adoré leurs dieux et avoir prié dans la chapelle, on peut voir les hindous être conduits dans une salle d'exposition où se trouve une maquette de la nouvelle basilique controversée qu'on construit en ce moment. Dans un cadre qualifié d'ambassadorial par le commentateur, chaque hindou est accueilli personnellement par l'évêque de Leiria-Fátima, qui s'incline devant le prêtre hindou en répétant son geste d'accueil. On voit alors le prêtre hindou revêtir le recteur du sactuaire de Fatima et l'évêque d'un châle de prêtre hindou. Le reporter décrit la scène aux téléspectateurs :

« Sur les épaules des plus hauts représentants de l'Église à Fátima, le prêtre hindou place un châle portant des inscriptions de la Bagavad Gita, un des livres sacrés de l'hindouisme. »

Le reportage conclut avec des scènes montrant un prêtre hindou allumant un chandelle dans le sanctuaire pendant que ses disciples dansent à l'extérieur de la chapelle des Apparitions en chantant les louanges de leurs dieux. Le commentateur de la TV termine en disant :

« En 1982, un gourou, grand prêtre hindou, est venu de Bombay à Fátima..........Il signa le livre d'honneur tout de suite après le Pape Jean Paul II et sur la même page que Mère Teresa de Calcutta. »

D'autres réactions au rituel hindou : un fidèle de longue date du diocèse de Leira-Fátima était moins réceptif à l'ouverture du sanctuaire aux autres cultes et religions disant au Journal de Leira :

« Je comprend l'ouverture du site aux autres religions. Mais je ne suis pas d'accord avec la pratique de rituels non-catholiques à l'endroit le plus sacré du Sanctuaire. »

L'évêque du diocèse, D. Serafim Ferreira e Silva, a une opinion différente. Il déclarait à un journal de région :

« Nous ne voulons pas être des fondamentalistes, mais être sincère et honnête. »

Source : Portugal's National Weekend Newspaper (22 mai 2004)

 

Version anglaise

Hindus worship their "gods" at Fátima altar


ast October The Portugal News reported on the Interfaith Congress held at Fátima, one of Catholicism's most sacred sites, where representatives of the world's leading religions allegedly explored the possibility of opening the shrine to a whole variety of faiths. While the newspaper received many letters and emails congratulating it for reporting on the congress, it was also criticised by some groups who claimed that Fátima would remain exclusively Catholic.
Now, however, we can report that the first steps in developing Fátima as a multi-faith centre could have been taken. On May 5th, SIC and SIC Notícias carried a report on a Hindu religious service held in the Chapel of the Apparitions at the shrine. SIC's broadcast appears, to some extent, vindicate The Portugal News' October report.
Sixty Hindus led by a high priest had travelled from Lisbon to pay homage to the Goddess Devi, the divinity of nature. SIC's reporter described how before leaving Lisbon the Hindus had gathered at their temple in the city to pray to and worship various statues of Hindu gods. Arriving in Fátima the pilgrims made their way to the Chapel of the Apparitions, where from the altar a Hindu priest led prayer sessions. A commentary on the service was given by the TV reporter who explained :

« This is an unprecedented unique moment in the history of the shrine. The Hindu priest, or Sha Tri, prays on the altar the Shaniti Pa, the prayer for peace. »

The Hindus can be seen removing their shoes before approaching the altar rail of the chapel as the priest chants prayers from the altar's sanctuary. During the newscast the Rector of the shrine Father Luciano Guerra says :

« These meetings give us the opportunity to remind ourselves that we live in community. »

After worshipping their gods and praying in the chapel the Hindus are shown being escorted to an exhibition hall where a model of the controversial new basilica currently being constructed is on display. In a setting described as ambassadorial by the commentator, each Hindu is personally greeted by the Bishop of Leiria-Fátima, who bows to the Hindu priest repeating his gesture of greeting. The Hindu priest is then seen clothing the Rector of the Fátima Shrine and the bishop with a Hindu priestly shawl. The reporter tells his viewers :

« On the shoulders of the highest representatives of the Church in Fátima, the Hindu priest places a shawl with the inscriptions of the Bagavad Gita, one of the sacred books of Hinduism. »

The newscast finishes with scenes of the Hindu priest lighting a candle at the shrine while his followers dance outside the Chapel of the Apparitions chanting praises to their gods. The TV commentator concludes by saying :

« In 1982, a Guru, a high priest of Hinduism, came from Bombay to Fátima..He signed the book of honour right after Pope John Paul II and on the same page as Mother Teresa of Calcutta. »

In other reactions to the Hindu ritual, a long-standing member of the Leira-Fátima diocese was less accepting of the opening of the sanctuary to other cults and religions, telling the Jornal of Leira :

« I understand the opening of the site to other religions. But I disagree with the practise of non-Catholic rituals at the sanctuary's holiest site. »

Bishop of the Diocese, D. Serafim Ferreira e Silva, has a different opinion. He told the regional newspaper :

« We don't want to be fundamentalist, but sincere and honest. »

Portugal's National Weekend Newspaper (22 mai 2004)

 

Version espagnole

Un grupo de hindúes adoran a sus dioses en el altar de Fátima


n octubre del año pasado, el Portugal News consignó la noticia de un congreso inter-religioso que tuvo lugar en Fátima, uno de los sitios más sagrados del catolicismo, durante el cual representantes de las grandes religiones exploraron, según todo lo indica, la posibilidad de abrir el santuario a todos los tipos de confesión religiosa. A pesar de que el semanario haya recibido gran número de cartas y de correos electrónicos con felicitaciones por el reportaje, algunos grupos hicieron oir sus críticas y señalaron que Fátima seguiría siendo un lugar exclusivamente católico.
Hoy, sin embargo, podemos anunciar que ya se han dado probablemente los primeros pasos para la reconversión de Fátima en un centro pluriconfesional. El 5 de mayo, SIC y SIC Noticias consignaron que un servicio religioso hindú tuvo lugar en la capilla de las apariciones de Fátima. El reportaje difundido por SIC parece, en gran medida, confirmar el reportaje que había hecho en octubre el Portugal News.
Unos sesenta hindúes, conducidos por un gran sacerdote, fueron a Lisboa a rendir homenaje a la diosa Devi, divinidad de la naturaleza. El periodista de SIC describió a los hindúes que, antes de la partida, se habían reunido en su templo para implorar y adorar las distintas estatuas de los dioses hindúes. A llegar a Fátima, los peregrinos se dirigieron a la Capilla de las Apariciones en donde un sacerdote hindú presidió la plegaria. El periodista de la televisión hizo el siguiente comentario :

« Esto es un momento único y sin precedentes en la historia del santuario. El sacerdote hindú, el Sha Tri, reza delante del altar la Shaniti Pa, la oración por la paz. »

Se pudo ver como los hindúes se descalzaban antes de acercarse a la balaustrada del santuario mientras el sacerdote continuaba con su plegaria delante del altar. Durante el reportaje se pudo escuchar al rector del santuario, el padre Luciano Guerra, decir :

« Este tipo de encuentros no brinda la oportunidad de recordar que vivimos en una comunidad. »

Luego de haber adorado sus dioses y de haber rezado en la Capilla, se pudo ver cómo los hindúes eran conducidos a una sala de exposiciones en la que se halla una maqueta de la nueva y controvertida basílica en construcción. En un marco calificado de diplomático por el periodista, cada uno de los hindúes era personalmente recibido por el obispo de Leira-Fátima, que se inclinaba delante del sacerdote hindú repitiendo el gesto de su interlocutor. Entonces se vio cómo el sacerdote hindú impuso al rector y al obispo sendos chales de sacerdote hindú. El periodista describió la escena a los telespectadores :

« Sobre los hombros de los más altos representantes de la Iglesia de Fátima, el sacerdote hindú coloca un chal con inscripciones de la Bagavad Gita, uno de los libros sagrados del hinduísmo. »

El reportaje se terminó con varias tomas que mostraban a un sacerdote hindú encendiendo un cirio en el santuario mientras sus discípulos bailaban fuera de la Capilla de las Apariciones cantando las alabanzas de sus dioses. El periodista de la televisión concluyó diciendo :

« En 1982, un gurú, un gran sacerdote hindú, vino a Fátima desde Bombay... Estampó su firma en el libro de honor inmediatamente después del Papa Juan Pablo II y en la misma página que la Madre Teresa de Calcuta. »

Otras reacciones al ritual hindú: un fiel desde hace muchos años de la diócesis de Leira-Fátima fue menos receptivo a la apertura del santuario a otros cultos y relgiones y le dijo al diario de Leira :

« Comprendo la apertura del sitio a las otras religiones; pero no no estoy de acuerdo con la práctica de ritos no católicos en el lugar más sagrado del santuario. »

La opinión del obispo diocesano, Monseñor Serafim Ferreira e Silva, es diferente, de acuerdo con lo que le dijo a un diario de la región :

« No queremos ser fundamentalistas, queremos ser sinceros y honestos. »

Portugal's National Weekend Newspaper 22-05-04
Traduit en espagnol par M. A. F. Hispalensis

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Catéchisme n° 70
La vie eternelle
(2ème partie)


Nouvelles parutions
LAB de l'Etoile
La formation du
chrétien, par l'abbé
L-E Meugniot

Le Petit Echo de Notre-Dame de Montgardin : Padre
Pio et la Vierge
pèlerine - 1959

Courrier de Rome
Trois commentaires sur l'entretien du pape François à Avvenire, Pr. P. Pasqualucci

Lettre de l'Institut
Saint-Pie X : Homo
hebetus, abbé Chautard

Lettre à nos frères prêtres n° 73 - La question du célibat sacerdotal, trésor spirituel de l'Église catholique


Messes Océan Indien
Madagascar
La Réunion
Île Maurice


XII° UDT FSSPX
12 au 16 août 2017
Servir la chrétienté
aujourd'hui


Les camps d'été 2017
de la Tradition

Pour les garçons

de 8 à 14 ans,
du 2 au 8 juillet : Vox cantorum à La Peyratte

de 8 à 11 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 13 à 17 ans,
du 10 au 24 juillet
Moulins-Vichy

de 12 à 14 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 8 à 13 ans,
du 17 au 31 juillet
à Kernabat

du 30 juillet au 18 août à St-Bonnet
Le Château (42)

de 8 à 13 ans
du 1er au 17 août
à Unieux (42)

de 13 à 17 ans
du 10 au 24 août
au Portugal

de 14 à 17 ans,
du 5 au 21 août
Camp itinérant
à vélo Raid
Saint Christophe


Pour les filles
de 7 à 16 ans
du 6 au 15 juillet
en Bretagne

du 10 au 29 juillet
à St-Bonnet
Le Château (42)

de 15 à 18ans
du 12 au 22 juillet
à Will, en Suisse

de 7 à 16 ans
du 18 au 27 juillet
en Bretagne

A partir de 18 ans
du 7 au 11 août
stage de couture
à Ruffec (36)

A partir de 18 ans
du 4 au 8 septembre
stage de couture
à Ruffec (36)


Centenaire apparitions
19-20 août 2017 :
pèlerinage de la
Tradition à Fatima

Circuit de la Vierge
Pèlerine en France

Place de bus pour le retour du pèlerinage


Croisade du Rosaire
15 août 2016
au 22 août 2017

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 300 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Vendredi 26 mai 2017
05:58 21:39

  Suivez notre fil RSS