logos-lpl-separator-blc

LAB de l’école Saint-Bernard de Courbevoie (92) – Une nouvelle école! – Octobre 2012

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Lettre aux parents, amis et bienfaiteurs


La nouvelle école Saint-Bernard !
Pour lire toute la lettre, cliquez sur l’image ci-dessus ou sur le lien ci-dessous

Pour lire toute la lettre : nouvelles, activités, projets !

Cliquez sur le fichier pdf

Editorial de l’abbé Bernard de Lacoste

Une nouvelle école !

Après 22 années de recherche, d’espoirs, de déceptions, d’échecs et d’attente, nous avons enfin trouvé et acheté de nouveaux bâtiments pour notre école. C’était le 32ème projet de déménagement. Les 31 précédents ont échoué. Nous remercions le bon Dieu de nous avoir exaucés. Les nouveaux locaux se situent dans les Yvelines, à Bailly. Les élèves de l’école primaire de l’Enfant-Jésus s’y sont déjà installés depuis le mois de septembre. Nous les rejoindrons en septembre 2013. A la fin de cette année scolaire qui ne fait que commencer, nous laisserons donc sans regret à ses propriétaires notre cher sous-sol courbevoisien auquel nous avions presque fini par nous attacher. Nous abandonnerons donc aussi notre cher monsieur Jacques Delaporte, au caractère si changeant, avec lequel nous commencions à tisser des liens d’une véritable amitié.

Notre nouvelle installation nécessitera quelques travaux, puisque les locaux ne possèdent ni réfectoire, ni chapelle. Cependant, les bâtiments sont en bon état. Ils ont été construits en l’an 2000 et n’ont d’autre finalité que l’enseignement scolaire.

C’est donc dans une véritable école que nous aurons la joie d’entrer l’an prochain.

Quant à la superficie, elle est suffisamment importante pour accueillir toutes les classes de la maternelle à la terminale, ainsi que des chambres pour les prêtres de l’école et du prieuré de Versailles. Les effectifs peuvent doubler, les salles de classes sont assez spacieuses pour recevoir tous les nouveaux élèves.

Etes-vous inquiets au sujet de la cour de récréation ? Elle est cinq fois plus grande que la nôtre aujourd’hui, ce qui permettra à nos garçons pleins de vie et d’énergie de se dépenser et de s’aérer sainement et vigoureusement.

Etes-vous étonnés de nous voir nous éloigner de la capitale ? Depuis plusieurs années, nos familles nombreuses migrent vers l’Ouest pour trouver des loyers abordables et un peu de calme et de verdure. Vu l’évolution des prix de l’immobilier en région parisienne, tout laisse supposer que ce mouvement se poursuivra. C’est donc pour suivre les familles nombreuses de la tradition que nous nous déplaçons dans les Yvelines, conscients de mettre ainsi, malheureusement, plusieurs familles parisiennes dans l’embarras.

Souhaitez-vous savoir si l’endroit est accessible ? Vous trouverez ci-après un plan indiquant les différentes voies d’accès. Plusieurs élèves savent déjà qu’ils pourront se rendre à l’école à pieds ou en vélo, tant leur domicile est proche. Par ailleurs, il est prévu qu’en 2017, une gare située à proximité de l’école soit desservie régulièrement.

Si vous désirez découvrir cette nouvelle école, je vous invite à Bailly, 5 rue de Chaponval, le samedi 24 novembre, pour la vente de Noël.

Il est temps maintenant d’aborder la question financière. Nous sommes très heureux, après 22 ans d’une location coûteuse, d’acheter enfin. Bien que l’école de Bailly nous ait été vendue à un prix intéressant, bien que de l’argent ait été mis de côté pour cet investissement, il nous a fallu emprunter sur vingt ans pour pouvoir acheter. Ainsi, chaque mois, au lieu de payer un loyer, je rembourserai une partie de l’emprunt.

Cependant, cette année scolaire 2012-2013 s’annonce difficile. En effet, les nouveaux locaux sont déjà achetés, mais nous restons à Courbevoie encore un an. Le prix du loyer s’ajoutera donc au remboursement de l’emprunt. Comment faire face à ces dépenses élevées, sinon grâce à votre inlassable générosité, chers bienfaiteurs ! C’est donc un appel pressant et urgent que je vous adresse. C’est la formation intellectuelle et morale de notre jeunesse qui est en jeu. Y a-t-il aujourd’hui une cause plus noble et plus vitale dans le combat que nous menons pour Notre- Seigneur Jésus Christ ?

D’avance, je vous remercie de votre confiance et de votre générosité. Les prières de l’école vous accompagnent.

Abbé Bernard de Lacoste, Directeur