logos-lpl-separator-blc

La chapelle Ste-Germaine, XVII° arrond., change de lieu et se déplace à Notre-Dame de Consolation, VIII° arrond. de Paris

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

La magnifique chapelle Notre-Dame de Consolation confiée à la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X

Trois questions à l’abbé Grégoire Celier, prieur de Saint-Denis, chapelle Sainte-Germaine

La Porte Latine – Monsieur l’abbé, la chapelle Sainte-Germaine, lieu historique de la Tradition catholique à Paris, fondée par Mgr Ducaud-Bourget, s’apprête à connaître une étape décisive de son histoire ?

Abbé Grégoire Celier : La chapelle Sainte-Germaine a été créée en 1974 à côté de la salle Wagram, en des temps très difficiles. C’était un local de fortune, comme beaucoup de chapelles traditionnelles ouvertes à cette époque. Depuis maintenant des années, la communauté de Sainte-Germaine cherchait un lieu plus digne du Seigneur Jésus-Christ et plus commode pour la vie paroissiale. Mais les contraintes énormes de l’immobilier parisien rendaient cette recherche très difficile. Or, la Providence vient de répondre avec magnificence à nos prières et à nos efforts. L’Association Mémorial du Bazar de la Charité, propriétaire de la chapelle Notre-Dame de Consolation, sise au 23 rue Jean Goujon dans le VIIIe arrondissement, chapelle qui commémore le tragique incendie du 4 mai 1897, vient de nous confier la charge et la responsabilité de ce monument de mémoire, d’art et d’histoire, pour que nous l’entretenions, que nous le fassions vivre conformément à son identité propre, et que nous en usions pour tous nos besoins religieux et liturgiques. Nous allons donc très prochainement déménager notre communauté en ce lieu.

La Porte Latine – Ne s’agit-il pas d’une rupture avec le passé, tant pour la chapelle Notre-Dame de Consolation que pour la chapelle Sainte-Germaine ?

Absolument pas ! Dans l’acte de fondation de la chapelle Notre-Dame de Consolation, daté du mois d’août 1897, il était prévu que cette chapelle pourrait être confiée soit à des prêtres chargés de la desservir, soit à des religieuses ayant la mission de prier pour les morts. De 1900 à 1953, la chapelle Notre-Dame de Consolation a effectivement été confiée aux sœurs Auxiliatrices du Purgatoire ; de 1953 à 2012, elle a été confiée aux prêtres de la Mission catholique italienne de Paris ; désormais, elle est confiée aux prêtres de la Fraternité Saint-Pie X. Nous nous inscrirons dans l’esprit de la fondation de 1897, et nous suivrons les traces de nos prédécesseurs, assurant à cette chapelle la vie religieuse et liturgique qui lui convient, par des messes, des exercices de piété, des prédications, des catéchismes, des conférences spirituelles, des œuvres caritatives, etc. Il se trouve simplement que la liturgie que nous y célébrerons sera celle qu’ont connue les Auxiliatrices du Purgatoire, ainsi que les missionnaires italiens pendant une partie de leur implantation, une liturgie qui entre en particulière résonance avec ce lieu puisque c’est en vue de cette liturgie et selon ses règles que cette chapelle fut construite. Concernant la chapelle Sainte-Germaine, elle va évidemment perdurer par sa communauté paroissiale, qui ne fait que changer de lieu. Par ailleurs, le nom n’en disparaîtra pas complètement, puisque certains offices seront célébrés en un endroit du bâtiment de la rue Jean Goujon qui sera baptisé du nom de « Crypte Sainte-Germaine ».

La Porte Latine – Quel est le calendrier de ce changement ?

Nous profitons du temps nécessaire au déménagement de la chapelle Sainte-Germaine (ce n’est évidemment pas rien, après quarante ans de vie paroissiale au 19 avenue des Ternes) pour réaliser à la chapelle Notre-Dame de Consolation certains travaux de mise aux normes. La reprise du culte dans cette chapelle est actuellement prévue pour le dimanche de la Passion, le 17 mars prochain, mais nous donnerons à ce sujet de plus amples informations dans quelques semaines. Par ailleurs, dans les deux ou trois ans à venir, nous allons réaliser une série de travaux pour rendre à ce bijou architectural sa splendeur originelle, notamment par des opérations de ravalement et de nettoyage, et en même temps aménager quelques parties annexes pour rendre la vie paroissiale plus facile et plus agréable. Pour cela, nous avons évidemment besoin des prières de tous les catholiques, mais aussi de leur aide financière. Nous faisons donc appel à la générosité du public, qui peut envoyer des dons à l’adresse et à l’ordre suivants : « Chapelle Notre-Dame de Consolation, 23 rue Jean Goujon, 75008 Paris » (reçu fiscal en retour). Bien sûr, nos remerciements, en des circonstances si émouvantes, vont à l’Association Mémorial du Bazar de la Charité, qui nous a confié ce précieux monument : nous nous engageons à justifier leur confiance. Enfin et surtout, nous appelons tous les fidèles catholiques à adresser au Ciel les plus vives actions de grâces pour cette étape capitale de l’apostolat de la Tradition catholique à Paris.

La Porte Latine remercie M. l’abbé Grégoire Celier de cet entretien qui sera bientôt suivi d’un tract explicatif et d’une vidéo

Comment situer Notre-Dame de Consolation : un plan vaut mieux qu’un long discours

Quelques photos de ce magnifique endroit