logos-lpl-separator-blc

Les reportages sur la VI° UDT de la FSSPX – n° 2 : le succès des ateliers

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Grand succès des ateliers

Chaque étudiant assiste à deux ateliers complets de quatre heures
Les groupes sont formés en fonction d’un 1er choix (ou d’un 2ème ou d’un 3ème)
et d’un équilibre obtenu par décision des dirigeants

Les universités d’été de la FSSPX donnent une place importante – indispensable – à ces ateliers auxquels chaque étudiant consacre deux fois quatre heures. Ces séances, très appréciées par tous, sont destinées à apprendre à réfuter les erreurs, à combattre les pièges de la dialectique, à rendre attractifs et convaincants nos débats dans la vie de tous les jours.

Environ 40 personnes par atelier planchent sur les objections et les erreurs à réfuter. Sur cette photo,
l’atelier intitulé « l’état de nécessité invoqué par Monseigneur Lefebvre n’existe pas »
dirigé par Jacques-Régis du Cray et l’abbé Louis-Marie de Lépinois

L’atelier intitulé « Le Concile Vatican II est infaillible » avec les abbés Billecocq et Sabur
Salle comble pour l’atelier « l’hypothèse sédévacantiste est la seule cohérente » :
les abbés Chrissement et de Lacoste ont attiré un public nombreux pour « démonter » cette hypothèse !
C’est Thierry Valadier, secondé par l’abbé Mans, qui a dirigé l’atelier sur la Légion de Marie

Deux autres ateliers avaient pour thème « La meilleure solution consisterait actuellement à passer des accords pratiques avec Rome » et « Les notes de l’Eglise ne résistent pas à la gravité de la crise.« 

Le premier était dirigé par l’abbé Jean-Baptiste Frament et M. Hervé de Cacqueray. Le second par l’abbé Dominique Lagneau et par M. Jean-François Chabat.

Suite des reportages

Reportage n° 3 : des conférences très appréciées par un public toujours plus nombreux !