logos-lpl-separator-blc

Lourdes 2010 – Pèlerinage du Christ-Roi – Reportage n° 1 : la messe du samedi 23 octobre

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Pèlerinage international à Lourdes : 23, 24 et 25 octobre 2010


Messe solennelle “Salve Sancta parens” en la basilique Saint-Pie X
Célébrant : M. l’abbé Olivier Berteaux; diacre : M. l’abbé Ludovic Girod; sous-diacre : M. l’abbé Edouard Boissonnet

Reportage n° 1 – La messe du samedi à 14 H 30

Assèchement des pompes, « opérations escargot », annulations des trains, rien n’aura eu raison de l’énergique volonté des pèlerins qui, de tous les coins de France, se sont retrouvés à plus de cinq mille aux pieds de leur Mère du Ciel, en la belle ville mariale de Lourdes.

Pourtant, il y a un siècle et demi de là, il n’y avait ici que la rive marécageuse d’un Gave arrosant une bourgade pauvre et reculée. Désormais, les chaînes d’hôtel, les allées bitumées, les boutiques étincelantes déploient leurs diverses activités à l’ombre de la majestueuse basilique de Notre-Dame-du-Rosaire. Cette métamorphose de la cité pyrénéenne fait partie du miracle permanent de Lourdes, celui qui transforme la boue en dalle, le paysan en pèlerin, le champ en sanctuaire. Mais ce n’est pas vraiment pour celui-là que les foules se sont, une fois de plus, déplacées et pressées à Massabielle.

Remplies d’une espérance surnaturelle, elles viennent, à la suite de générations exaucées, demander la guérison d’un père, d’une mère, d’un conjoint, d’un fils, d’une fille, d’un proche et, surtout, implorer le Ciel pour obtenir une conversion, du moins, et c’est énorme, une sanctification. En ce lieu béni, Marie multiplie les miracles en faisant recouvrir la santé de l’âme et du corps.

Et dès l’arrivée des pèlerins, l’abbé Olivier Berteaux, directeur de l’école de Camblain-l’abbé, au cours de la messe solennelle célébrée en la basilique souterraine dédiée à saint Pie X, leur fait méditer le mystère de l’Immaculée Conception, de cette puissante médiatrice que tous venaient ici implorer. Elle à laquelle nous décernons tant de titres, les tient bien de la grâce de sa conception, non de sa naissance et c’est bien à cette grâce que tant d’âmes se fient en venant chaque année prier dans ces sanctuaires.

En même temps, le prédicateur n’omet pas de rappeler que ce pèlerinage est une action de grâces pour les quarante années d’existence de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X. En effet, le 1er novembre 1970, Monseigneur l’évêque de Fribourg, François Charrière, reconnaissait, au nom de l’Église, les statuts d’une œuvre spécialement consacrée au Cœur immaculé de Marie. Comme la cité de Lourdes, la petite communauté fondée par Monseigneur Marcel Lefebvre sur les bords de la Sarine a connu sa métamorphose par la grâce d’un Dieu compatissant et miséricordieux envers les âmes. D’embryonnaire qu’elle était, elle voit désormais son nom connu à travers le monde.

Les effets bénéfiques de l’opération salutaire de l’ancien archevêque missionnaire sont bien visibles ces jours-ci en la cité mariale. Ce qui frappe l’hôtelier en accueillant un tel pèlerinage, c’est la multiplication des familles, c’est le piaillement des bambins, c’est la ferveur des communautés, c’est le jeune âge des prêtres. A l’exception de deux d’entre eux nommés à l’étranger, tous les ordonnés d’Écône de cette année ont la joie de se retrouver en cette occasion.

Suite des reportages

Le sermon audio de M. l’abbé Berteaux
Les chemins de croix

Merci aux reporters et photographes :
Texte original de JRC
Photos originales de G. Millet, M. Uveteau et M. Viron, photographe officiel du sanctuaire