logos-lpl-separator-blc

Qui était le Frère Gabriel Le Nhu ?

Voici quelques indications sur la vie du cher frère Gabriel Le Nhu, premier frère de la Fraternité Saint-Pie X, données par Mgr Tissier de Mallerais lors de ses funérailles le 22 décembre 2020 au séminaire d’Ecône.

Le Frère Gabriel Le Nhu est né à Paris le 10 novembre 1941, pendant la guerre. Son papa, vietnamien, se trouvait en France. Ensuite, comme sa maman ne pouvait pas le prendre en charge, bien plus tard, fin des années 50, il fut reçu chez les futurs Sœurs de Pontcallec. En fait c’était dans la première maison, que ces demoiselles qui n’étaient pas encore religieuses, accueillaient des garçons de familles défavorisées, à la Bousselaie, en Bretagne, ensuite ce fut une autre maison et enfin à Pontcallec, donc, que le jeune Gabriel resta chez les dominicaines du Saint-Esprit pendant une dizaine d’années. Le Père Berto lui suggéra, puisqu’il avait des dispositions à la piété, de se présenter chez les Pères du Saint-Esprit pour devenir frère de cette congrégation missionnaire. Le Père Berto mourut en 1968.

Avant tout, le frère passa un diplôme de pâtissier, il était donc un frère diplômé, ce qui est tout à fait souhaitable et exemplaire. Il exerça diverses fonctions à droite et à gauche et il mérita même de son chef d’entreprise un voyage en Roumanie, dont il se souvenait très bien. Il entra ensuite chez les bons Pères du Saint-Esprit dirigés par le Supérieur Général, Mgr Marcel Lefebvre, mais Mgr Lefebvre venait de supprimer le noviciat, puisque les novices de Hollande refusaient de faire profession religieuse, ceci dans un ordre religieux, c’est vous dire la révolution vaticanesque de l’après-concile… si bien que le frère entra au postulat et puis ne fit pas son noviciat. Il attendit au château des Vaux, en Normandie, où se trouvait une commanderie des chevaliers de Notre-Dame, c’est là qu’il fit la connaissance de monsieur de Roquefeuil et d’autres chevaliers de cet Ordre de chevalerie.

Se souvenant que le cher abbé Berto était ami de Mgr Lefebvre, il suivit la Providence et le conseil que les bonnes religieuses de Pontcallec lui donnèrent de se présenter à la Fraternité Saint-Pie X. Il arriva à Ecône le 2 octobre 1972, juste après l’inauguration du nouveau réfectoire et de la nouvelle cuisine. Mgr Lefebvre lui désigna naturellement l’office de cuisinier assistant. Il fut envoyé à Fribourg afin de faire la cuisine pour nos confrères de Fribourg, les théologiens, revint à Ecône et fit son premier engagement dans la Fraternité le 8 décembre 1973. Il fut même tonsuré le 3 février 1974 puisque Mgr Lefebvre pensait qu’il serait bien que les Frères reçoivent la tonsure et même les ordres mineurs, une coutume qui ne fut pas maintenue par la suite. Le 22 décembre 1974, le même jour qu’aujourd’hui, 22 décembre, il y a donc 46 ans, il fit sa première profession religieuse dans l’esprit d’une profession pour toujours et il resta fidèle puisque le 29 septembre 1985, il put faire sa profession perpétuelle.

Frère Gabriel a rendu son âme à Dieu le vendredi 18 décembre 2020.

In memoriam

Homélie de Mgr Lefebvre pour les premiers vœux du Frère Gabriel

Frère Gabriel se confiant en Dieu seul

Source : Séminaire d’Ecône

Écône
Chemin du Séminaire 5, 1908 Riddes, Suisse
+41 27 305 10 80
+ 41 27 744 33 19
Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X

Articles en relation