logos-lpl-separator-blc

Nouvelles d’Estonie

u cours de cette année, notre apostolat a connu beaucoup de croix et de souffrances, et c’est pourquoi aussi beaucoup de joies et de lumières. Le pays le plus nordique confié à notre charge est l’Estonie. II y a dix ans, qu’un prêtre estonien, ordonné au temps du communisme dans la clandestinité et, depuis l’indépendance, remplissant les fonc­tions de major dans l’armée, s’est approché de la Fraternité avec une dizaine de fidèles. Les débuts étaient très modestes, car l’Estonie est un pays entièrement protestant, et les quelques catholiques sont à peu près tous des convertis. Cette année, ce petit groupe a donné son premier fruit avec l’ordination sacerdotale du premier prêtre estonien, l’abbé Ivo Ounpuu, le 3 novembre à Zaitkofen. A sa première messe solennelle, dans la capitale Tallin, participaient plus de soixante personnes, c’est à dire plus du tiers de tous les catholiques pratiquants. C’est un vrai miracle de l’Immaculée qu’en ce pays, nous ayons maintenant deux centres de messe. Notre jeune prêtre s’y rendra deux fois par mois depuis Varsovie, afin de monter un aposto­lat régulier avec notre ami prêtre, qui pourra se consacrer entièrement à l’apostolat l’année prochaine où il sera retraité de l’armée. D’abord, nous ouvrirons une petite chapelle dédiée au Cour Immaculé de Marie, nous éditerons un bulletin et des livre, car il n’y a pas de littérature catholique dans ce pays. De plus, nous prêcherons davantage de retraites, en nous rapprochant sur­tout des protestants conservateurs qui manifestent quelque sympathie au catholicisme. Notre grande espé­rance, c’est les quelques jeunes familles dont le nombre croît chaque année. Permettez-moi de confier à vos intentions tout particulièrement cet apostolat difficile

.Abbé Sthélin

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X

Articles en relation