logos-lpl-separator-blc

26 octobre 2011 : une réunion préparatoire à Rome à la veille de la journée d’Assise

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

26 octobre 2011 : le pape Benoît XVI pendant son discours sur la paix

La cérémonie de la “célébration de la parole”

26 octobre 2011, Rome. Le temps est excécrable : il pleut des cordes sur la place Saint-Pierre. Les organisateurs de la « Journée de réflexion, de dialogue et de prière pour la paix et la justice dans le monde » du lendemain 27 octobre à Assise ont décidé de transférer les activités du jour dans la salle Paul VI, salle des audiences générales du vatican.

Après être passé saluer ceux qui, par manque de place , avaient trouvé refuge dans la basilique Saint-Pierre, le Saint-Père à commencé la cérémonie de la “célébration de la parole” uniquement entouré par les communautés catholiques de son diocèse de Rome.

Nulle trace en ce lieu des 17 délégations des “Eglises” d’Orient non catholiques, des 19 délégations des “Eglises” d’Occident, ni des 176 représentants des autres “religions”. Rappelons qu’il y aura -demain à Assise – 48 musulmans dont un représentant d’Arabie Saoudite, le président des musulmans du Caucase et, pour la délégation française, le président du Conseil Français du Culte Musulman, M. Mohammed Moussaoui. Les musulmans étaient 11 à Assise en 1986, 32 en 2002, ils seront donc une cinquantaine cette année…

La prière pour la paix

Ci-dessus la partie française de la prière pour la paix. La prière elle-même, récitée en plusieurs autres langues, est plus longue et parle “d’amour et de vérité”.

En conclusion de la liturgie de la Parole, le Saint-Père a salué les divers groupes linguistiques, renouvelant à l’assemblée sa demande de prier pour la réussite de la Rencontre inter-religieuse d’Assise:

“Accompagnez-moi dans la prière vers Assise où nous réfléchirons, dialoguerons et prierons pour la paix et la justice mondiale avec les représentants d’autres confessions et religions… Puisse ce pèlerinage de la vérité et de la paix vous encourager à toujours marcher vers Dieu, et renforcer votre engagement au service de la paix”.

Benoît XVI a dit espérer que “l’exemple de saint François, sur la tombe duquel je prierai demain, soutienne tous les jeunes dans leur fidélité quotidienne au Christ“. Puis il a encouragé les malades “à suivre Jésus sans relâche dans leurs épreuves”, et les nouveaux époux “à faire de leurs foyers un lieu permanent de rencontre avec l’amour de Dieu“.

Un clin d’oeil à l’un de nos deux envoyés spéciaux

Un de nos envoyés spéciaux à Rome entrain d’effectuer les réglages sur la place Saint-Pierre, mardi 25 octobre, en prévision de la journée du lendemain où … il a tellement plu qu’il ne lui reste plus qu’à offrir son travail inutile en pénitence de tout ce qui pourra advenir de fâcheux.

A demain, pour la suite à Assise.

La Porte Latine