logos-lpl-separator-blc

Nouvelles de l’aide aux victimes du Typhon Yolanda aux Philippines – 24 novembre 2013

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Rapport de notre infirmière en chef, Mademoiselle
Yolly Gamutan, depuis Tacloban, île de Leyte

« Les routes principales sont maintenant dégagées, ce qui permet à plus de gens de revenir chez eux pour réparer les dégâts. En décembre, tout pourrait être à nouveau propre, mais il reste à voir comment la reconstruction des infrastructures va progresser.

Les hôtels ont débuté les travaux de réparation. Actuellement, tous les hôtels et auberges sont complets malgré les dégâts, parce que les journalistes et les volontaires étrangers ont besoin d’un hébergement pour leurs activités. La semaine dernière, l’abbé Timothy Pfeiffer et son équipe ont logé dans un hôtel endommagé à Tacloban pour quelques jours. Ils n’ont pas eu à payer parce que le toit était déchiré.

J’ai aperçu le logo de Médecins sans Frontières, mais je n’ai pas pu parler avec le groupe français tellement les médecins et infirmiers étaient occupés avec de très longues files de patients. Ces derniers gardent le sourire car les soins et les médicaments sont gratuits.

Les choses vont mieux. Les gens, qui étaient abasourdis à la suite du typhon, sont à présent très actifs et réparent les bâtiments, les routes et les ponts. Les cadavres sont encore en cours de récupération. Les travaux de déblaiement se poursuivent dans les zones résidentielles. Un agent de santé de la ville, avec qui j’ai pu parler, dit que notre mission médicale prévue en janvier tombera très bien, car tous les gens seront alors rentrés chez eux.

La sécurité est à nouveau assurée. Il y a des postes de militaires et de police pour maintenir l’ordre et la paix dans la région. L’aéroport, pour le moment, est très chargé avec des avions militaires qui décollent et atterrissent chaque heure. (…)

Le gouverneur a promis aux gens que l’électricité serait entièrement rétablie dans toute l’île avant Noël, afin que les familles puissent retrouver une vie normale en janvier. (…)

Tous les hôpitaux de Tacloban ont été endommagés et des équipes d’intervention d’urgence ont mis en place des tentes où les malades et les blessés sont traités. Les patients qui ne peuvent être soignés sur place sont envoyés à Manille par l’armée. (…)

La nourriture est disponible à Tacloban grâce aux importations effectuées depuis les îles voisines et les villes du sud de Leyte qui n’ont pas été touchées par le typhon. En janvier, notre équipe aura suffisamment de nourriture. L’eau en bouteille est également disponible.

Je ne sais pas si l’eau du robinet est à nouveau potable, mais je n’ai pas encore entendu parler de cas de maladies dues à la consommation d’eau. Peut-être que plus tard, en janvier, lorsque l’eau en bouteille ne sera plus distribuée gratuitement aux habitants, nous pourrons être confrontés à certains problèmes.

Les gens sont toujours hébergés dans des centres d’évacuation, mais il y en a certains qui sont retournés chez eux dans l’espoir de dégager les décombres et de réparer ce qui a été endommagé. »

Bien à vous, par Marie Immaculée, Rosa Mystica, Yolly Gamutan.

Pour venir en aide aux victimes

Chèque au nom de « ACIM », adressé à :

Docteur Jean-Pierre Dickès
2, route d’Equilhen
62360 Saint Etienne au Mont

Reçu fiscal fiscal sur demande