logos-lpl-separator-blc

Biriatou : le reportage photos – 2

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

L’abbé David Aldalur consacre les Saintes Espèces

Une pluie providentielle ouvre les portes de l’église de Biriatou

Après les lecture de l’épître et de l’évangile chantés respectivement par les abbés Pons et d’Abbadie, l’abbé Aldalur s’adresse aux fidèles alternativement en basque et en français.

Passés les remerciements d’usage à monsieur le Supérieur du District de France, à monsieur le maire de Biriatou, au conseil municipal présent et à ses confrères prêtres et religieux , l’abbé Aldalur s’exclame d’un souriant “Quelle affaire !” . “Ce que les hommes n’ont pas su faire, Dieu l’a obtenu par un peu de pluie pour son 6ème prêtre issu de Biriatou ! […]

Merci enfin à celui que je nommerai dans la partie la plus importante de la messe, merci à mon évêque Mgr Pierre Molères ! De votre refus le 24 décembre dernier lors de notre entrevue, Monseigneur, sortira un plus grand bien pour l’Eglise.[…]

Pourquoi devenir prêtre aujourd’hui dans de telles conditions ? Où est, Monseigneur, l’avenir de l’Eglise ? Au séminaire de Bayonne aujourd’hui fermé ou au sein d’Ecône qui donne tant de prêtres ? […]

Monsieur l’abbé de Cacqueray exprima sa joie sacerdotale et remercia, lui aussi, Mgr Molères. “Nous sommes comme vous attachés à la tradition, comme vous qui êtes enracinés dans votre pays !“.déclara-t-il avant de lire la Lettre aux fidèles de Mgr Fellay. “Le pape Benoît XVI, que nous remercions chaleureusement, donne implicitement raison à Mgr Lefebvre en libérant la messe saint Pie V[…]. Sachez que Biriatou est un symbole national pour toute l’Eglise.”

L’offertoire commence. Le Saint Sacrifice se prépare. La foule se recueille.

C’est au moment de la consécration que le prêtre devient un “Alter Christus“. Les paroles qu’il prononce, c’est Notre Seigneur qui les prononce. L’homme disparaît, Dieu est réellement présent. Extraordinaire Mystère du Christ qui descend sur l’autel… pour expier nos faute.

La messe est terminée. Les danseurs du groupe Luxia dansent en l’honneur du jeune prêtre. La pluie commence finement à tomber… Demain est un autre jour : celui de la reconquête.