Mysterium Fidei n° 99 – Prier pour les vocations

Avril – Mai – Juin 2020 : Prier pour les vocations

« La mois­son est abon­dante et les ouvriers peu nom­breux. Priez le maître de la mois­son d’en­voyer des ouvriers à sa mois­son » (Matthieu 9, 37).

Cette remarque de Notre-​Seigneur vaut en tout temps mais plus par­ti­cu­liè­re­ment aujourd’­hui ou la crise du sacer­doce s’é­tend non seule­ment dans l’Église conci­liaire, où là c’est une véri­table crise de l’identité sacer­do­tale, mais même dans la Tradition, où il y a pénu­rie de recru­te­ment sacer­do­tal. Il faut en cher­cher les causes. L’époque est dif­fi­cile pour les voca­tions. Les jeunes gens ont de plus en plus de mal à s’en­ga­ger pour la vie (cela vaut aus­si pour le mariage). Nous sommes dans une socié­té ‘klee­nex’ où tout est jetable, tran­si­toire. On vaga­bonde sur la toile, on vaga­bonde pro­fes­sion­nel­le­ment, on papillonne. Le confort et la faci­li­té rendent les jeunes gens peu aptes à l’es­prit de sacri­fice qui est essen­tiel dans la matu­ra­tion des vocations.

Que faire ? Prier. C’est tou­jours la pre­mière et plus urgente chose à faire. Notre Seigneur nous le dit : « priez le maître de la mois­son d’envoyer des ouvriers à sa mois­son. » Quelles que soient les dif­fi­cul­tés, Dieu appelle tou­jours. Nos supé­rieurs nous invitent à une véri­table croi­sade de prières pour les voca­tions. Le Tiers-​Ordre, si étroi­te­ment uni à tout ce qui touche au sacer­doce, est en pre­mière ligne pour répondre à cet appel. Faites conver­ger vos croix, vos sacri­fices, vos prières, en par­ti­cu­lier la réci­ta­tion du cha­pe­let à cette inten­tion : Seigneur, donnez-​nous des prêtres, donnez-​nous de saints prêtres, donnez-​nous de saintes voca­tions reli­gieuses (car il ne faut pas oublier les frères, reli­gieuses et oblates, membres aus­si de la Fraternité). Vous pour­riez ajou­ter à vos prières quo­ti­diennes une prière spé­ciale pour les voca­tions. En voi­ci une ci-​après. Il y a urgence : La Fraternité prends de l’âge. Elle a cin­quante ans. Il fau­dra un jour assu­rer la relève.

Nous comp­tons donc sur votre prière et vos sacri­fices, au moins ceux impo­sés par la règle du Tiers-​Ordre pour nous aider dans le recru­te­ment sacerdotal.

Votre aumô­nier vous sou­haite de saintes et joyeuses fêtes de Pâques.

Abbé François Fernandez-Faya †

Intégralité du Mysterium Fidei n° 99

Accès à Mysterium fidei n° 99 au for­mat pdf

FSSPX