Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   LAB de l'école St-Bernard de Bailly - Le cours de philosophie au lycée, abbé B. de Lacoste-Lareymondie - Mai 2016

Accès aux pages consacrées aux activités de l'école St-Bernard
Accès aux activités de l'école Saint-Bernard de Courbevoie (92)
Accès aux bulletins et revues du monde dela Tradition
Accès aux revues de presse du monde de la Tradition
Vatican II - Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...

Lettre aux parents, amis et bienfaiteurs

Editorial de l'abbé Bernard de Lacoste-Lareymondie

Mai 21016
Le cours de philosophie au lycée

A l'école Saint-Bernard, les élèves de première et de terminale étudient la philosophie de saint Thomas d'Aquin. Ils étudient aussi les autres philosophies, mais à la lumière des principes de la philosophie thomiste. Pourquoi choisir un tel maître ?

D'abord, parce que cette philosophie est vraie. Se soumettant au réel, elle est la métaphysique naturelle de l'esprit humain. A cause de la philosophie moderne, l'esprit humain est aujourd'hui attaqué par deux maladies mortelles : le scepticisme et le subjectivisme. Les philosophes sceptiques remettent tout en doute. A la suite de Descartes et de Hume, ils estiment que rien n'est sûr. Nos sens peuvent nous tromper. Ils ne sont pas fiables. Notre intelligence est faillible. Tout l'édifice de la connaissance naturelle de l'homme se trouve ainsi comme fracassé par la pelle mécanique du doute. C'est le suicide de la pensée.

Quant aux philosophes subjectivistes, au lieu de se soumettre au réel, ils veulent le fabriquer. A la suite de Kant et de Husserl, ils se coupent de la réalité extérieure pour construire un univers idéal et fictif. Le résultat est fascinant, séduisant, mais faux. La connaissance de la vérité devient radicalement impossible.

Face à ces deux périls mortels, saint Thomas d'Aquin montre que la vérité existe, que notre intelligence peut la connaître au moins partiellement, que notre connaissance sensible est valable et que le monde existe en dehors de notre cerveau. C'est évident ? Tel est précisément le drame de la pensée moderne : elle refuse l'évidence pour s'enfermer dans l'absurde. Faut-il s'étonner, dès lors, si nos contemporains, à l'école de tels maîtres, ont perdu leur bon sens ?

Aujourd'hui, nombreux sont les philosophes qui, à la suite de Sartre, prétendent qu'il n'y a pas de nature humaine.

« L'homme, tel que le conçoit l'existentialiste, s'il n'est pas définissable, c'est qu'il n'est d'abord rien. Il ne sera qu'ensuite, et il sera tel qu'il se sera fait. Ainsi, il n'y a pas de nature humaine, puisqu'il n'y a pas de Dieu pour la concevoir. L'homme est non seulement tel qu'il se conçoit, mais tel qu'il se veut, et comme il se conçoit après l'existence, comme il se veut après cet élan vers l'existence, l'homme n'est rien d'autre que ce qu'il se fait »(1).

Dans cette perspective, les fondements de la morale naturelle s'effondrent. Dire qu'un acte est contre-nature devient un non-sens. Cette philosophie peut légitimer la théorie du genre, l'homosexualité, l'avortement et les pires barbaries.

Si l'on pose maintenant la question fondamentale de la finalité de l'homme, du but de sa vie, alors certains philosophes répondent avec Nietzsche que c'est le néant, que l'aboutissement de la vie de l'homme est le chaos ; d'autres estiment avec Kant et Hume que la question est insoluble. Faut-il alors s'étonner du désespoir de nos contemporains ? Saint Thomas au contraire démontre que la finalité de l'homme est le bonheur qui consiste dans la contemplation de Dieu. Le moyen pour atteindre cette fin réside dans la pratique de la vertu.

Une autre raison nous pousse à étudier la philosophie thomiste : elle contient le contrepoison de toutes les erreurs doctrinales modernes. Quand saint Pie X, au début du XXème siècle, analysait les causes du modernisme, il constatait :

« c'est d'une alliance de la fausse philosophie avec la foi qu'est né, pétri d'erreurs, le système moderniste »(2). Et le saint pape qualifiait la philosophie thomiste d' « instrument nécessaire pour percer les confusions et dissiper les sophismes ». Il ajoutait : « Que les professeurs sachent bien que s'écarter de saint Thomas, surtout dans les questions métaphysiques, ne va pas sans détriment grave ».

De plus, la philosophie thomiste est compatible avec le dogme catholique, ce qui n'est pas le cas de la plupart des autres philosophies. Par exemple, la philosophie de Rousseau n'est pas compatible avec le dogme du péché originel. La philosophie de Kant n'est pas compatible avec le dogme d'après lequel l'existence de Dieu est démontrable. La philosophie de Freud n'est pas compatible avec le dogme de l'immortalité de l'âme humaine. La philosophie de Spinoza n'est pas compatible avec le dogme d'après lequel Dieu est distinct du monde. La liste pourrait se prolonger. Saint Thomas a bien montré au contraire, dans sa Somme Théologique, l'harmonie qui existe en la foi et la raison.

Un jour, un prétendu intellectuel osa s'exprimer ainsi :

« En tant que chrétien, je prie chaque jour et je crois en Dieu. En tant que philosophe disciple de Karl Marx, je suis matérialiste et j'affirme que Dieu n'existe pas ».

Une telle position intellectuelle est absurde. La vérité est une. Dieu, qui est l'auteur de la Révélation comme de la raison humaine, ne peut pas se contredire. Une incompatibilité entre la foi et la raison est donc totalement impossible. Ce prétendu intellectuel est gravement atteint dans sa santé mentale.

Le pape Jean XXII fit en 1318 cette déclaration mémorable :

« Saint Thomas a plus éclairé l'Eglise que tous les autres Docteurs ; en un an on apprend davantage dans ses livres que dans ceux des autres maîtres en toute une vie. » (3)

C'est donc en étudiant la doctrine de saint Thomas que les lycéens de Saint-Bernard sont armés intellectuellement pour garder la vérité, la défendre quand elle est attaquée et la répandre autour d'eux.

Abbé Bernard de Lacoste-Lareymondie, Directeur

 

 

Notes

(1) L'existentialisme est un humanisme : ouvrage philosophique de Jean-Paul Sartre, publié en 1946 et considéré comme l'exposé de sa conception philosophique, l'existentialisme.
(2) Encyclique Pascendi
(3) Pape Jean XXII, Bulle de Canonisation Redemptionem Misit Dominus du 18 juillet 1323.

 

 

Pour lire toute la lettre : chronique de l'école,nouvelles, activités, projets !

Cliquez sur le fichier pdf

 

 

Pour tout renseignement et pour aider l'école Saint-Benard :

Abbé Bernard de LACOSTE
Maternelle à Terminale, sections L, ES et S
Demi-pensionnat
Ecole Saint-Bernard
5, rue de Chaponval
78870 Bailly
 
01 30 49 54 04
ecolesaintbernard@free.fr
Activités de l'école Saint-Bernard

 

 

  Recevez par email nos mises à jour

   

Nouvelles parutions

Bulletins de la Tradition

Catéchisme n° 121

Le sacrement de pénitence

Camps d'été 2019

Pour garçons
et jeunes gens

Juillet 2019 : activités proposées par l'école Saint Joseph des Carmes (camp travaux, camp vélo)
Vox cantorum : camp de vacances pour garçons à partir de 8 ans - 30 juin au 6 juillet 2019 à Châteauroux (36)
Camp Saint-Joseph pour garçons de 8 à 13 ans à Bourg-Saint-Pierre, du 6 au 20 juillet 2019
Camp pour garçons de 10 à 15 ans à St-Aubin-d'Aubigné (35) du 8 au 21 juillet
Camp St-Pierre J-E. pour garçons de 14 à 17 ans au milieu des volcans d'Auvergne
du 11 au 26 juillet

Camps Saint-Pie X à l'Etoile du Matin à Eguelshardt du 12 et du 15 au 30 Juillet 2019
Camp Bx Théophane Vénard pour garçons de 8 à
13 ans du 17 au 30 juillet à Kernabat

Camp Saint-Dominique pour garçons de 13 à 17 ans en Dauphiné du 27 juillet au 10 août
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp garçons du 1er au 15 août 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)
Camp itinérant à vélo Raid Saint Christophe du 5 au 19 août 2019 pour les garçons de 14 à 17 ans

Pour filles et
jeunes filles

Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 10 au 19 juillet pour filles de 7 à 17 ans
à Châteauroux

Soeurs de la FSPX - Camp ménager du 23 juillet au 1er août pour jeunes filles de 15 à 18 ans à Châteauroux
Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 23 juillet au 1er août pour filles de 7 à 17 ans à Châteauroux
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp filles du 17 au 31 juillet 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Lundi 19 août 2019
06:50 20:58