Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Editorial : Le « bon larron » de Four-Place, Gabon, par l'abbé Prudent Balou

Accès au District d'Afrique de la FSSPX
Accès aux nouvelles du District d'Afrique
Accès aux revues de presse du monde de la Tradition

Editorial : Le « bon larron » de Four-Place,
Gabon, par l'abbé Prudent Balou

Accès aux éditoriaux parus sur La Porte Latine

 

L'histoire du bon larron de l'Evangile nous est familière. Le bon larron était un bandit au temps de Jésus. Il fut condamné à la même peine que le mauvais larron et que Jésus-Christ : la crucifixion. Peu avant la mort du Christ et alors que tous trois étaient déjà mis en croix, le mauvais larron se mit à insulter Jésus. Mais le bon larron prit la défense de Jésus, se repentit de ses péchés. L'Église l'a reconnu comme saint sous le nom de Dismas, en vertu de la promesse que lui a faite le Christ : « En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis » (Lc 23, 40).

L'histoire du « bon larron » de Four Place mérite aussi d'être connue. Il est vrai qu'elle ne bénéficie pas de la même infaillibilité (inerrance) qui découle de l'inspiration divine de la Sainte Ecriture, mais elle a le mérite d'être une histoire vraie, vécue, et celui qui l'écrit peut en rendre témoignage. Quelle est donc l'histoire du « bon larron » de Four-Place ?

Four-Place est un tout petit village situé à 150 kilomètres de Libreville. Depuis 1995, les pères de la Mission Saint-Pie-X y assurent un ministère sacerdotal : messe, catéchisme, sacrements, visite aux malades… C'est la belle petite mission catholique Saint-Patrick de Four-Place.

Ce jour-là, il est 14 heures à Libreville ; un père se met au volant du « 4x4 » de la mission. Trois fidèles l'accompagnent : Jean-Joseph, Bertrand et Eric. Après environ deux heures et demie de route, ils arrivent à Ekouk, village situé à peine à cinq kilomètres de Four-Place. Les villageois manifestent au père leur grande joie de le voir. Le père fait le tour du village pour saluer quelques fidèles, prendre des nouvelles… Une maman octogénaire confie au père : « Oh, mon père, je prie la mort de venir me chercher, mais elle refuse, je ne sais pas pourquoi ». Le père, souriant, lui dit : « Maman, la mort c'est comme un voleur, elle vient sans frapper à la porte, il faut donc patienter dans la prière, dans ton chapelet. Le bon Dieu te veut encore ici-bas. » - « Diboti papa - merci mon père ». Puis le père reprend la route avec ses trois compagnons ; l'un d'eux, on ne sait par quel tour de magie, a déjà une bonne bouteille de vin de palme !

Finalement le « 4x4 » des pères arrive à la mission Saint-Patrick de Four-Place vers dix-sept heures. Le père fait le tour du village pour saluer, réconforter, prendre des nouvelles… Un fidèle s'approche du prêtre et lui dit : « Mon père, vous tombez bien, car maman Re-gina va très mal, venez, venez ! » Le père se rend aussitôt au chevet de cette malade et constate son état alarmant. Deux semaines plus tôt, maman Regina a été extrémisée.

Le prêtre interroge : « Comment se portent les autres villageois ?

– Tout le monde se porte bien, sauf un monsieur qui est aussi sur le point de « casser la pipe » (mourir), mais il n'a jamais fréquenté l'Eglise, c'est un païen qui a vécu en païen. - Est-il opposé à la religion catholique ? - Non, mon père.

- Pourrions-nous aller le visiter ?

- Oui mon père, je vous y conduis. »

Il est maintenant environ dix-neuf heures. Accompagné de son guide, le père entre dans une maison voisine de celle de maman Regina : une lampe à pétrole éclaire faiblement la grande pièce, un homme de taille moyenne gît sur un matelas à même le sol. La famille accourt.

Le père demande : « Quel est son nom ?

- Jean Pierre, mon père.

- Bonjour, papa Jean Pierre. Je suis prêtre de la mission catholique Saint-Pie-X.

- Bonjour mon père, répond Jean Pierre, qui attache ses regards sur le père.

- Depuis combien de jours est-il dans cet état ?

- Environ deux semaines, mon père.»

Le prêtre va alors à l'essentiel car il lui semble que le temps lui est désormais compté : chaque seconde est précieuse : « Papa J.P. tu vois, la vie passe très vite, et après la vie ici-bas, on va se présenter devant Dieu pour être jugé sur toute notre vie : soit on est récompensé, soit on est puni éternellement… Jésus nous a laissé un moyen pour effacer tous nos péchés, c'est le baptême. Veux-tu recevoir le baptême catholique ?

- Oui, mon père.»

Le père résume pour Jean-Pierre les trois mystères fondamen-taux de notre foi : la Trinité, l'Incarnation et la Rédemption. Jean Pierre écoute attentivement et il acquiesce de la tête.

« Veux-tu recevoir le baptême et devenir catholique ?

- Oui, mon père, je veux le bap-tême, je veux être catholique. »

Alors une troisième fois, le père lui dit : « Tu dois à présent vivre com-me un bon chrétien. Finis les gangas, les fétiches, les choses du diable… Renonces-tu à tout cela ?

- Oui, mon père.

- Veux-tu toujours recevoir le baptême ?

- Oui, mon père, je veux le baptême.»

La famille et quelques amis présents se disent : « Vous avez tous entendu ? Il a demandé lui-même trois fois le baptême.»

Le père invite alors Jean-Pierre à regretter tous ses péchés. Jean Pierre reçoit le sacrement de baptême. Ensuite, le père lui donne la confirmation, lui impose le scapulaire de Notre-Dame du Mont Carmel… Il lui offre aussi comme cadeau de baptême son propre chapelet.

« Merci, mon père » : tels furent les derniers mots adressés par Jean-Pierre au prêtre. Après quelques Ave Maria, le père bénit toute la famille présente. Il est environ vingt heures trente lorsque le père quitte Jean-Pierre, nouvellement régénéré par l'eau du baptême.

Le lendemain, sa fille racontera : « Il a passé une nuit très calme, à l'inverse d'autres jours. C'est vers les cinq heures du matin, le dimanche 16 février (de la Septuagésime) que papa a commencé à s'agiter. Nous priions autour de lui. A onze heures, vous commenciez la messe, papa rendait son âme à Dieu. Dieu merci, mon père, papa est parti avec le baptême. Vraiment, Dieu merci, merci mon père.»

C'est la petite histoire de papa Jean-Pierre de Four-Place, lui qui a vécu loin de Dieu durant sa vie, il a, au soir de sa vie, in extremis, « volé » le ciel, tel le bon larron de l'Evangile.

Ne sommes-nous pas tentés de l'appeler le bon « larron de Four-Place » ? N'attendons pas à notre tour, une conversion in extremis, à la « papa J.P. »

Voici le saint temps de carême, qui nous invite à une réelle et profonde conversion. Par nos prières, nos sacrifices et nos jeûnes, pleurons nos péchés pour que retombe sur nous la miséricorde infinie de Notre Seigneur et ainsi nous pourrons espérer entendre, au soir de notre vie, comme saint Dismas, ces paroles bienheureuses : « En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis » (Lc 23, 40).

Abbé Prudent Balou

Extrait du Saint Pie n° 234 de février 2014

 

 

Gabon - Mission Saint-Pie X

Prieur : Abbé Prudent BALOU YALOU - 15/08/11
Mission Saint-Pie X
B.P.3870
Libreville
GABON
 
00 241 01 76 60 18
00 241 01 74 62 15

 

 

Gabon - Juvénat du Sacré-Coeur

Directeur : Abbé Christophe LEGRIER - 15/08/11
Juvénat du Sacré-Coeur
Primaire Saint-Joseph-de-Calasanz
& Collège Privé de LA MERCI
Quartier Rio - PK 5 - BP 2149
Libreville - GABON
 
00 241 01 72 18 66
00 241 01 72 18 65

 

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Camps d'été 2018

Pour garçons
et jeunes gens

Vox cantorum :
4 au 10 juillet
à La Peyrate


Pour filles et
jeunes filles

Camp ménager du 16 au 25 juillet 2018,
à Wil en Suisse


Pèlerinage de
Pentecôte 2018

19, 20 et 21 mai 2018 - Croisade pour Jésus-Christ
Editorial de M. l'abbé Bouchacourt
Inscrivez-vous au
chapitre Ste-Jeanne
d'Arc des Soeurs
de la FSPX


Catéchisme n° 85
La charité pour Dieu


Bulletins et revues
Bulletin des Foyers Adorateurs de janvier
Foyers Ardents :
L'acte d'espérance,
par le Père Joseph

Le Lien n° 127 - Notre Dame du Rosaire, Reine de la paix - Janvier 2018
Vers les sommets de janvier 2018- Ton mot d'ordre : Serviabilité, abbé Gérard
Stella Maris n° 82 : La pauvreté, Abbé Louis-Joseph Vaillant
Le Flamboyant
Ne pas ouvrir avant, Père Bochkoltz

L'expérience mariale de saint François de Sales, abbé Castelain
LAB école St-Martin - A l'école notre règle c'est le Christ, par M. l'abbé Lajoinie
Aux Sources du Carmel - Sauver les âmes avec l'Immaculée, abbé Dubroeucq
Courrier de Rome 604 - Le dépôt de la foi, abbé J-M. Gleize

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Samedi 20 janvier 2018
08:37 17:28

  Suivez notre fil RSS