Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   La fin des schismes ? Sud-Ouest du 27 octobre 2009

 Retour aux communiqués de la Maison Générale
 Retour au dossier complet sur le retrait des excommunications de 1988

Sauf avis contraire, les articles, coupures de presse, communiqués ou conférences
qui n'émanent pas des membres de la FSSPX ne peuvent être considérés comme
reflétant la position officielle de la Fraternité Saint-Pie X

 

La fin des schismes ?

Sud-Ouest du 27 octobre 2009

Historien des religions, Marc Agostino voit dans les discussions avec les intégristes un moment historique

« Sud Ouest ». C'est hier que s'ouvraient, à huis clos à Rome, les discussions entre des membres de la Congrégation pour la doctrine de la foi, une délégation de la Fraternité Saint-Pie-X et des théologiens de haut vol. Est-ce historiquement un rendez-vous capital ?

Marc Agostino. Oui, parce qu'on va entrer dans le noyau dur de ce qui oppose deux visions différentes de l'Église. Il s'agira de discussions austères, de débats de fond, dont certains techniques. Et pas de discussions sur le mariage des prêtres ou le sacerdoce des femmes.

'ailleurs, les grands conciles de l'Antiquité ne se sont jamais tenus sur des questions de liturgie, mais sur des points majeurs, comme la nature du Christ, celle de la Vierge Marie ou l'eucharistie.

Pourquoi est-ce si important ?

Benoît XVI veut qu'il n'y ait plus de schisme.

Il veut ramener les traditionalistes au sein de l'Église catholique, comme il essaie d'intégrer, dans une sorte de communauté fédérée, l'Église maronite et les dissidents de l'Église anglicane.

D'ailleurs, ce n'est pas un hasard s'il va béatifier le 2 mai 2010, dans la cathédrale de Birmingham, le cardinal John Henry Newman, un ecclésiastique britannique converti au catholicisme en 1845 et qui fut un théologien très important.

Pourquoi parle-t-on de discussions secrètes ?

Ce n'est pas une réunion publique d'évêques ou un concile. C'est une commission diligentée par le pape et qui va soulever des débats très délicats, que personne ne souhaite mettre sur la place publique.

Quand l'État italien a discuté avec le pape de la création de la Cité du Vatican, les négociations ont duré six ans, avec de temps à autre quelques articles dans la presse. Et puis, le 11 février 1929, on a officiellement appris la signature des accords du Latran.

Le pape semble pourtant avoir déjà fait beaucoup de concessions ?

Il a voulu sortir de la guerre de tranchées parce que, pour lui, la vérité est dans l'Église catholique. Il a d'abord autorisé la célébration - sous certaines conditions - de la messe selon le missel de 1963. Puis il a levé l'excommunication des quatre évêques ordonnés par Mgr Lefebvre. Et maintenant, on entre dans la troisième étape, qui peut durer des années.

Va-t-on vers une remise en cause du concile de Vatican II ?

Au contraire. On va parler de la conception de la tradition de l'Église catholique à la lumière du magistère. La tradition est-elle vivante ou figée, comme le souhaitent les traditionalistes ? L'Église reste-t-elle en marche ou veut-on un retour vers le passé, comme le veulent les intégristes ? Et derrière se profile la conception de l'autorité du pape.

Pour Benoît XVI, on ne peut pas geler l'autorité magistérielle à l'année 1962. La tradition n'est pas figée. Il avait très clairement fixé le cadre de ces discussions dans une lettre aux évêques : l'acceptation du concile de Vatican II et du magistère postconcilaire des papes (Paul VI et Jean-Paul II).

Le noyau dur se réduit-il à l'acceptation de Vatican II ?

Les débats porteront aussi sur l'oecuménisme et la liberté religieuse. Deux questions sur lesquelles les intégristes ont une vision frontalement opposée à celle de Rome.

Recueilli par Hélène Rouquette-Valeins, In Sud-Ouest du 27 octobre 2009

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Catéchisme n° 81
La vertu


Bulletins et revues
Montgardin - Le Petit Echo de N-D n° 46 de novembre 2017 - L'humilité de François Les Chevaliers de l'Immaculée n° 01 - Le centenaire de la
Milice de l'Immaculée

Foyers Ardents : Comment voir clair ?, par le Père Joseph
Croisade du Rosaire - Le Lien - Vie du Rd Père Reynaud
Marie Reine des Coeurs nº 149 - Un Frère marial : Mutien-Marie de Malonne, abbé Castelain
S.O.S Mamans - Journal de bord n° 76 - Automne 2017
Stella Maris n° 81 : N-Dame des derniers temps, Abbé Vaillant
Vers les sommets de nov. - Ton mot d'ordre : Amitié, abbé Gérard
Lettre de l'ADEC
n° 31 - Toutes les nouvelles des écoles
de la Tradition

Le Flamboyant n° 38 d'octobre 2017 - Prier avec le Rosaire, Père Bochkoltz+


Pèlerinage de
Pentecôte 2018

19, 20 et 21 mai 2018 - Croisade pour Jésus-Christ
Editorial de M. l'abbé Bouchacourt

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Jeudi 23 novembre 2017
08:14 17:01

  Suivez notre fil RSS