logos-lpl-separator-blc

Reportage photos du pèlerinage 2013 à Notre-Dame de Laghet – Prieuré de Nice

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Le dimanche 13 octobre 2013

« …Mon Ciel de Gloire est pour les petits, dame oui ! «  Qui ne connaît la chanson du Petit Grégoire ?

Laghet 2013 était bien la journée des petits, ce Dimanche 13 Octobre, pour le pèlerinage annuel du Prieuré de Nice, Cannes et Grasse à Notre Dame de Laghet, pour l’implorer de conserver Sa Protection et Sa Grâce à la FSSPX ,à l’Eglise, et tout spécialement à notre prieuré.

Ils étaient bien là, les petits, de tous âges, joyeux, courageux, heureux, pieux. Ils ont,en ordre (!) parcouru d’un bon pas, accompagné de Monsieur l’Abbé Vincent Grave et des pèlerins adultes, le chemin dénivelé de la Trinité à Laghet.

A la crypte, d’une sagesse exemplaire, ils ont récité avec tous le chapelet commenté par Monsieur l’Abbé . Laghet qui rime si bien avec beauté et sérénité est un haut lieu de prières ferventes à Notre Dame, en remerciements pour un danger évité, une guérison, une cause désespérée résolue; touchants , naïfs les ex-voto (Musée) témoignent partout dans le sanctuaire,d’ une reconnaissance et d’ une foi sans faille. Les Bénédictines du Sacrée Coeur de Montmartre veillent avec ferveur, et rigueur au bon fonctionnement du Sanctuaire, depuis 1978 : leur hôtellerie est très appréciée tant les prix sont compétitifs .

La boutique offre un grand choix de souvenirs, cartes postales, livres etc., et de livrets sur l’historique du Sanctuaire, qui abrite le Séminaire du Diocèse de Nice, Monaco et Vintimille.

Avant de se séparer, les pèlerins toujours heureux de se retrouver à Laghet, chaque année, pour cette après midi de prières, ont eu droit au succulent chocolat chaud, maintenant traditionnel, de Monsieur et de Madame Abril, de Cannes.

Réconfortés par les prières, ….et le chocolat, à la suite de Monsieur l’Abbé, que nous remercions ici grandement , les pèlerins reprirent le chemin du retour.

De notre envoyée spéciale Annick Eldridge.

fraternité sainte pie X