logos-lpl-separator-blc

Lettre circulaire à tous les Croisés des Districts de la FSSPX

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Bien chers Croisés,

Il y a 150 ans aujourd’hui, la France est en guerre depuis plusieurs mois contre la Prusse, et en janvier 1871, c’est la défaite des armées françaises. Dieu punit ce pays qui, même s’il donne beaucoup de vocations missionnaires, continue à propager les idées de la révolution française.

Le 17 janvier 1871, à Saint-Brieuc, en Bretagne, les paroissiens de la basilique Notre-Dame de l’Espérance, sur l’ordre de l’évêque, font vœu d’offrir à Notre-Dame une bannière, s’ils obtiennent son secours et sa protection contre les fléaux qui les menacent.

Le même jour, alors que les Prussiens sont à une journée de marche du petit village de Pontmain, situé en Mayenne, à 150 km de Saint-Brieuc, voilà que vers 18 h, la sainte Vierge apparaît durant trois heures, à des enfants qui travaillent à battre des joncs pour nourrir leurs bêtes, dans la grange de leur papa.

La belle Dame est habillée d’une robe bleue parsemée d’étoiles et tient en main un crucifix sanglant. Bientôt, sur un bandeau aux pieds de la Dame, des lettres s’inscrivent : Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps, mon Fils se laisse toucher.

Dès le lendemain, les armées prussiennes reculent, et une semaine après, c’est la fin de la guerre. Tous les jeunes soldats de Pontmain rentrent sains et saufs au village. Voilà la puissance de la prière des enfants.

Depuis, les Croisés ont offert un bel autel à Notre-Dame dans la basilique édifiée en son honneur à Pontmain.

C’est donc aujourd’hui, 17 janvier 2021, le cent cinquantième anniversaire de cette apparition.

En ces temps si troublés dans le monde et dans la sainte Église, Notre-Dame de Pontmain vous adresse à vous aussi, chers Croisés, ce même message :

  1. Mais priez mes enfants ! À l’école de Pontmain, la maîtresse des enfants, sœur Vitaline, leur disait souvent : Mais étudiez donc ! Tout comme l’étude, la prière est donc nécessaire.
  2. Dieu vous exaucera en peu de temps. Le curé de Pontmain invitait souvent ses paroissiens à la prière, mais plusieurs étaient découragés et disaient : On a beau prier, Dieu ne nous exauce pas. Tout est fini, les Prussiens arrivent. Aussi Notre-Dame leur rappelle l’efficacité de la prière.
  3. Enfin Notre-Dame veut nous redonner confiance. Elle nous rappelle que nous ne sommes pas les seuls à prier Dieu, mais qu’Elle-même prie pour nous auprès de son Fils. Elle joint ses prières aux nôtres, et nous dit : Mon Fils se laisse toucher.

Notre-Dame de Pontmain est la Reine de la Croisade Eucharistique en France, mais Elle aime tous les Croisés du monde. Qu’en ce jour anniversaire, Elle vous bénisse et protège tous et fasse de vous des saints !

fraternité sainte pie X

Articles en relation

12 - 26 juillet

17 janvier 1871