logos-lpl-separator-blc

2 – Photos de la FSSX à Cotignac en l’honneur de St Joseph, le 9 mars 2013 : le pèlerinage et la consécration

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Plus de 1 300 fidèles partent pour le sanctuaire dédié à saint Joseph

Le pèlerinage vers le sanctuaire après la messe pontificale

Apres un pique-nique tiré du sac et une paella pour Monseigneur et les abbés, tous avaient rendez-vous en début d’après-midi devant la chapelle Saint Bernard pour la récitation des mystères joyeux du rosaire. Un saint préalable avant d’entreprendre une marche de quelques kilomètres dans la garrigue qui devait les conduire sur les lieux de l’apparition de Saint-Joseph survenue le 7 juin 1660 sur le Mont Bessillon.

La cohorte de pèlerins, que les organisateurs avaient pris soin d’ordonner préalablement en chapitres selon leur lieu de provenance, s’ébranla avec entrain et piété vers le sanctuaire. En tête les enfants puis l’Alsace, le Doubs, la Vendée, la région Ile de France, la région Rhône-Alpes, la Haute-Garonne, l’Hérault, les Alpes-Maritimes, les Bouches du Rhône, la Corse , le Var dont le prieure Saint Maximin fut l’organisateur du pèlerinage et bien d’autres encore venus par leurs propres moyens.

Alternant chants et récitation des mystères douloureux et glorieux, le clergé et les fidèles durent faire preuve d’agilité et de souplesse pour éviter les marres d’eau de pluie, témoins des intempéries des heures précédentes. Tout en gravissant raidillons et passages empierrés MgrFellay et la vingtaine de prêtres présents ne manquèrent pas d’assurer les confessions.

Arrivés au Mont Bessillon les pèlerins effectuèrent leurs dévotions par chapitre devant la statue de Saint-Joseph nichée dans l’excavation où prit naissance la source miraculeuse qui désaltéra le jeune voyant, le pâtre Gaspard Ricard perdu dans la colline. Ils purent ensuite se procurer des bouteilles d’eau miraculeuse remplies les jours précédents le pèlerinage par des fidèles de Brignoles afin d’éviter un trop grand afflux de pèlerins vers l’unique robinet.

La consécration du District de France à saint Joseph par Mgr Bernard Fellay

Une fois la marche achevée, on toucha au but ultime de ce pèlerinage, la consécration de la France à Saint-Joseph. À cet effet, l’ensemble des pèlerins se rassembla sur une esplanade près du sanctuaire face à une statue de ce grand et incomparable saint. Placée à hauteur de vue par les organisateurs, tous purent en admirer la beauté et apprécier les 3 bouquets qui l’ornaient.

Le texte de la consécration rédigé par Monsieur l’Abbé de Caqueray a été lu dans un religieux silence par Monseigneur Fellay et les fidèles, tous agenouillés avec dévotion. Conscients de participer à un événement de grande portée spirituelle beaucoup de pèlerins étaient très émus.

Mais c’est avec une âme bien triste qu’ils ont écouté le rappel des causes du calamiteux état de déchéance religieuse et morale de la France actuelle. L’évocation du nombre de ses fautes, reniements et infidélités depuis la funeste révolution fut pour tous un sinistre et éprouvant constat. Cependant l’énoncé des consolantes paroles du pape Saint Pie X sur l’avenir saint et glorieux de notre patrie lorsque convertie, elle sera retournée à la foi de ses pères et aux promesses de son baptême contractés à Reims le 25 décembre 496, a fini de rasséréner les coeurs.

C’est donc sereins, assurés de la protection infaillible de Saint-Joseph sur notre pays et remplis d’Espérance que les fidèles ont reçu la bénédiction finale de Monseigneur Fellay qui a clôturé cette belle et pieuse journée.

La Porte Latine remercie tous les organisateurs de ce magnifique pèlerinage et plus spécialement le clergé et les fidèles du prieuré Saint-Maximin de Toulon qui nous ont fourni les photos et le texte de ces reportages, sans oublier un photographe cannois qui se reconnaitra en lisant ces quelques lignes.