logos-lpl-separator-blc

1 – Photos et textes du pèlerinage de la FSSX à Cotignac en l’honneur de St Joseph, le 9 mars 2013 : la messe pontificale

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Mgr Bernard Fellay arrive au Sanctuaire pour célébrer la messe pontificale

La messe

Et bien oui, le ciel est parfois peu clément en Provence… C’est sous une pluie battante qu’a débuté la messe pontificale d’ouverture du pèlerinage national de Saint-Joseph à Cotignac. Si l’objet de ce pieux rassemblement était le renouvellement de la consécration de la France à saint-Joseph (faite, initialement, le 19 mars 1661 par le roi Louis XIV), il ouvrait aussi une succession d’événements qui mettront à l’honneur le premier des Saints Patriarches dans les jours et mois à venir. En effet, le 19 mars prochain, jour de sa fête, la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X lui sera consacrée et le prochain pèlerinage de Pentecôte se fera sous sa bannière.

Aussi, forts de l’événement présent et impatients de ceux à venir, les 1 300 pèlerins rassemblés au sanctuaire Notre-Dame des Grâces ont bravé l’humidité pénétrante pour assister au Saint Sacrifice célébré par le Supérieur Général de la Fraternité Monseigneur Bernard Fellay. Il était assisté du Supérieur du District de France M. l’abbé de Caqueray et de Messieurs les abbés Boivin, Le Noac’h, France, Brunet, et Gabard.

Loin d’altérer la joie des fidèles, le désagrément météorologique a été rangé au nombre des sacrifices de Carême. La ferveur de la messe chantée par des élèves de l’école Saint Joseph des Carmes, a très vite fait oublier aux pèlerins les sièges détrempés et les parapluies ruisselants. D’ailleurs, Saint-Joseph veillait. Il ne serait pas dit que ses enfants venus l’honorer, repartiraient chez eux avec un rhume ou une bronchite. C’est ainsi qu’à la consécration est apparue une belle éclaircie et avant la communion, un franc soleil encourageant, s’il était besoin, les pèlerins à aller communier.

Mais devant une affluence record, les hosties prévues ne suffirent pas et une deuxième messe dut être celebree pour permettre à tous de communier.

Suite des reportages photos

Le pèlerinage et la consécration du District de France à saint Joseph