Béatitudes évangéliques et hébétude mondaine

L’église du Mont des Béatitudes

« Les Béatitudes, le cou­rage de la sain­te­té, l’audace de la chré­tien­té », tel est le thème du pèle­ri­nage de Pentecôte 2023. Il claque fiè­re­ment comme une ban­nière au vent, sur la route de Chartres à Paris.

Mais nous savons que ce pèle­ri­nage ne com­mence pas le same­di de Pentecôte, pas plus qu’il ne part de Chartres. Il pro­pose dès main­te­nant, à cha­cun d’entre nous là où il est, un iti­né­raire spi­ri­tuel vers le mont des Béatitudes. Et nous n’avons pas trop d’un semestre pour nous his­ser à ce sommet.

Délaissons l’hébétude mon­daine et les pla­ti­tudes futiles, mon­tons vers les Béatitudes ! Le Dossier spi­ri­tuel et doc­tri­nal du pèle­ri­nage de Pentecôte 2023, qui paraît ces jours-​ci, est là pour nous gui­der dans cette ascen­sion. Les textes qu’il pré­sente à notre médi­ta­tion, sont autant d’étapes pour nous aider à nous éle­ver chaque jour un peu plus.

On y découvre des ensei­gne­ments éclai­rants : « Chacun désire être heu­reux, mais les voies du bon­heur ensei­gnées par Jésus étaient à l’opposé des voies ensei­gnées par le monde. […] A ceux qui disent qu’on ne peut être heu­reux sans la richesse, Jésus dit : “Bienheureux ceux qui ont l’esprit de pauvreté”.

« A ceux qui disent : “Ne sup­por­tez pas cela”, Il dit : “Bienheureux ceux qui sont patients”. A ceux qui disent : “Riez et le monde rira avec vous”, Il dit : “Bienheureux ceux qui pleurent.” A ceux qui disent : “Puisque la nature vous a don­né des ins­tincts, laissez-​leur libre cours, faute de quoi vous serez frus­trés”, Il dit : “Bienheureux ceux qui ont le cœur pur”. » [Mgr Fulton Sheen, Dossier, texte 4]

Des encou­ra­ge­ments pra­tiques : « Bienheureux ceux qui savent rire d’eux-mêmes : ils n’ont pas fini de s’amuser. – Bienheureux ceux qui savent dis­tin­guer une mon­tagne d’une tau­pi­nière : il leur sera épar­gné bien des tra­cas. » [R.P. Bernard-​Marie de Chivré, Dossier, texte 38]

Un zèle apos­to­lique dévo­rant : « Savez-​vous ce que demande en ce moment de crise la socié­té civile, ce que l’Eglise réclame à grands cris ? – Des apôtres d’amour, des semeurs de flammes, tant par­mi les prêtres que par­mi les laïques. N’en dou­tez pas ! Si cent mécréants suf­fisent pour per­ver­tir une popu­la­tion entière, il suf­fit d’un apôtre véri­table, d’un seul, pour sau­ver du nau­frage une cen­taine de popu­la­tions. » [R.P. Matéo Crawley, Dossier, texte 108]

Sursum cor­da ! Haut les cœurs ! Tournons-​les vers le Seigneur !

Abbé Alain Lorans

Source : FSSPX.News