logos-lpl-separator-blc

Le pape condamne le divorce à l’ouverture du synode sur la famille

Note de la rédaction de La Porte Latine :
il est bien entendu que les commentaires repris dans la presse extérieure à la FSSPX
ne sont en aucun cas une quelconque adhésion à ce qui y est écrit par ailleurs.

Le pape François a réaffirmé dimanche avec force le dogme catholique sur le caractère indissoluble du mariage, nécessairement célébré entre un homme et une femme, à l’ouverture d’un synode sur la famille.

« Ce que Dieu a uni, l’homme ne peut le défaire », a rappelé le pape François, citant l’évangile.

Jorge Bergoglio, particulièrement grave et préoccupé, a clairement fixé les lignes rouges que ce 2e synode sur la famille, qui durera jusqu’au 25 octobre, ne devra pas dépasser, dans une basilique Saint-Pierre pleine à craquer.

Et ce couple ne peut être que celui formé par un homme et d’une femme. Un discours très ferme, qui devrait rassurer les plus conservateurs au sein de l’Eglise.

« Vérité constante »

La réaffirmation de cette « vérité » de l’Eglise intervient moins de 24 heures après le coming out d’un haut dignitaire du Vatican samedi, qui a révélé son homosexualité et dénoncé « l’homophobie institutionnalisée » de l’Eglise catholique.

Pour François, l’Eglise ne doit pas renoncer à elle-même, elle doit « vivre sa mission dans la vérité, qui ne change pas selon les modes passagères et les opinions dominantes ».

Sources : afp/sbad

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X

Articles en relation