Le pape condamne le divorce à l’ouverture du synode sur la famille

Note de la rédaction de La Porte Latine :
il est bien entendu que les commentaires repris dans la presse extérieure à la FSSPX
ne sont en aucun cas une quelconque adhésion à ce qui y est écrit par ailleurs.

Le pape François a réaffirmé dimanche avec force le dogme catholique sur le caractère indissoluble du mariage, nécessairement célébré entre un homme et une femme, à l’ouverture d’un synode sur la famille.

“Ce que Dieu a uni, l’homme ne peut le défaire”, a rappelé le pape François, citant l’évangile.

Jorge Bergoglio, particulièrement grave et préoccupé, a clairement fixé les lignes rouges que ce 2e synode sur la famille, qui durera jusqu’au 25 octobre, ne devra pas dépasser, dans une basilique Saint-Pierre pleine à craquer.

Et ce couple ne peut être que celui formé par un homme et d’une femme. Un discours très ferme, qui devrait rassurer les plus conservateurs au sein de l’Eglise.

“Vérité constante”

La réaffirmation de cette “vérité” de l’Eglise intervient moins de 24 heures après le coming out d’un haut dignitaire du Vatican samedi, qui a révélé son homosexualité et dénoncé “l’homophobie institutionnalisée” de l’Eglise catholique.

Pour François, l’Eglise ne doit pas renoncer à elle-même, elle doit “vivre sa mission dans la vérité, qui ne change pas selon les modes passagères et les opinions dominantes”.

Sources : afp/sbad