logos-lpl-separator-blc

Benoît XVI et les traditionalistes : la presse en parle…(1)

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Le Courrier Français

« Ce dialogue parfois brutal, sans concession ni langue de bois, a au moins le mérite de nous renseigner enfin sur les positions réelles de la mouvance traditionaliste »

Radio Massabielle

. « A l’heure où la réconciliation entre l’Église « officielle » et ceux qu’on nomme parfois dédaigneusement les « intégristes » n’a jamais été aussi proche, ce livre sous forme de dialogue donne un éclairage sur la mouvance traditionaliste, bien plus importante qu’on voudrait le faire croire ».

Le Forum Catholique

« Ce livre est incontournable pour toute personne, non seulement de la Fraternité Saint-Pie X, mais qui s’intéresse à la question de la Tradition ».

Fideliter

« A la demande d’un grand éditeur parisien, l’abbé Grégoire Celier vient de publier un ouvrage consacré à une « mise en perspective » de la position de la Fraternité Saint-Pie X »

.

Monde et Vie

« Grâce à ce livre, les lecteurs, même non catholiques, pourront avoir accès aux causes de la crise de l’Église et à ses éventuels remèdes ».

Una Voce

« Sur la délicate frontière entre l’officiel et l’officieux, l’abbé Celier évolue habilement. Ce long dialogue, franc, direct, est riche d’enseignements, de propositions, d’éclairages bienvenus ».

La Croix

« Un essai de déminage des querelles liturgiques ».

Tu es Petrus

« Une attitude plus constructive et conforme à la vérité est exprimée par l’abbé Celier dans son dernier ouvrage Benoît XVI et les traditionalistes ».

Radio Courtoisie

« Un livre très riche, très intéressant, qu’il faut avoir lu et qui fera date ».

Catholica

« Toutes sortes de sujets y sont abordés de manière agile et adroite ».

Les Affiches-Moniteur

« Garanti sans langue de bois pourrait figurer en quatrième de couverture de Benoît XVI et les traditionalistes, dialogue pas piqué des vers entre Olivier Pichon et l’abbé Grégoire Celier ».

Rivarol

« Un dialogue courtois, mais faisant apparaître certaines divergences entre un clerc et un journaliste ».

La Nef

« Le livre d’entretiens d’Olivier Pichon avec l’abbé Grégoire Celier donne des éléments de réponse à la question des relations entre la Fraternité Saint-Pie X et Rome ».

Lettre à nos frères prêtres

« Ce livre-entretien n’est qu’un cri d’amour et d’espérance pour l’Église catholique et sa Tradition ».

Le libre Journal de la France courtoise

« Benoît XVI pourra-t-il enfin rendre justice aux résistants de l’Église ? C’est à cette question que l’ouvrage d’entretiens d’Olivier Pichon avec l’abbé Celier apporte un début de réponse ».

Les Dernières Nouvelles d’Alsace

« Faciliter le rite ancien, au risque de mécontenter une partie de l’Église, permettra-t-il de ramener au bercail de nouvelles brebis perdues ? C’est tout l’enjeu du livre Benoît XVI et les traditionalistes »

Minute

. « Olivier Pichon, directeur du périodique Monde et Vie, qui réalise ce long entretien, n’a pas ménagé l’ecclésiastique. Il n’hésite pas à le pousser dans ses retranchements »

Le Mascaret

. « Olivier Pichon, journaliste, mène l’enquête : qui sont les tradis ? Sous un feu roulant, l’abbé Celier retrace cette épopée exaltante, douloureuse parfois, des défenseurs de la messe de saint Pie V ».

Kephas

« Ce qu’il est important de signaler, c’est la nouveauté et, encore une fois, la franchise d’un tel dialogue. On commence à se parler publiquement, on s’écoute, on n’est pas toujours d’accord mais on tâche de se comprendre ».

L’Action Française 2000

« Un dialogue (pour une fois, le mot a tout son sens) courtois mais sans concession, parfois étonnamment vigoureux, mais toujours animé d’une vibrante foi, entre deux personnalités qui ne manquent ni de profondeur ni de pittoresque ».

France Catholique

« Un livre stimulant d’Olivier Pichon et de l’abbé Grégoire Celier, qui expose avec une rare exigence intellectuelle la position lefebvriste jusque dans ses aspects paradoxaux ».

Aletheia

« Les évêques de France qui, pour la plupart, n’ont qu’une connaissance superficielle de la Fraternité Saint-Pie X, pourraient lire ce livre avec profit ».